« The Futur is Queer ». Christine Boutin avait raison depuis des décennies [L’Agora]

Pour la Commission européenne, l’avenir de l’Europe ne sera ni hétérosexuel, ni « cisgenre » mais Queer, si l’on en croit la campagne de communication validée par ses soins (donc avec votre argent à vous tous Européens).

Ainsi est-on passé en quelques décennies du PACS, le pacte civil de solidarité instauré en 1999 en France, permettant aux homosexuels comme aux hétérosexuels de lier un contrat civil, au totalitarisme LGBTQ+. On est passé du « Nous voulons avoir le droit de vivre notre sexualité librement » à « Nous voulons vous imposer notre sexualité, notre mode de vie, et l’inculquer à vos enfants dès le plus jeune âge, via la publicité, la télévision, les médias, le cinéma ».

Et dire que jeune adolescent, je me moquais de Christine Boutin, seule contre tous à la tribune de l’Assemblée nationale, dénonçant non pas le PACS mais surtout les conséquences de ce dernier qu’elle pressentait déjà. Voyez donc depuis, pour la France : Mariage homosexuel. Adoption pour les couples homosexuels. Procréation Médicalement Assistée (PMA) et désormais, GPA (Gestation pour autrui)…Le tout avec en parallèle l’émergence d’un courant d’influence ultra minoritaire mais doté d’un sens de l ‘activisme et du terrorisme intellectuel et moral dont seule la gauche a le secret, en l’occurrence, le courant LGBT.

Des gens qui ne représentent absolument personne, pas même la majorité sans doute des homosexuels qui n’ont jamais rien demandé à personne, si ce n’est la possibilité de vivre librement leur sexualité sans que l’on vienne les agresser ou les jeter en prison.

Et voici qu’aujourd’hui on impose à l’école non seulement l’acceptation, mais la publicité en faveur des LGBT, trans, homosexuels. Voici que l’on oblige presque, sous peine de renvoi devant les tribunaux, ou d’exclusion de l’école, les enfants, dès le plus jeune âge, à écouter les théories fumeuses produites par des universitaires eux mêmes totalement ravagés par le wokisme américain et tous ces délires.

Voici que notre cinéma, nos publicités, nos médias, n’ont de cesse de marteler marteler et encore marteler, qu’être homosexuel, LGBT, ou Transexuel, c’est génial. D’interdire toute contestation, alors même que l’Humanité toute entière a fonctionné de façon opposée durant toute son histoire. Jamais la moindre société humaine n’a mise autant en avant cette question, à croire que la sexualité de chacun est devenue une obsession quasi pathologique…

Finalement, je dois le dire aujourd’hui, Christine Boutin a eu raison avant tout le monde à la fin des années 90. Elle avait senti que le Pacs n’était finalement qu’une première petite étape pour une minorité activiste et « déconstructivistes » qui ajoute systématiquement une nouvelle revendication à celle acquise, et ne s’arrêtera que lorsque quelqu’un lui dira stop. On n’en prend toutefois pas le chemin aujourd’hui, puisque cette minorité a même réussi à avoir la bénédiction de la commission européenne et bénéficie de financements, d’aides et de primes à la complainte du malheureux partout en Occident.

Il ne s’agit pas d’homophobie, de transophobie, ou de la phobie à laquelle vous voulez me rattacher. Il s’agit simplement d’éviter le grand suicide d’une civilisation qui ne sait plus où elle va ni qui elle est. Entre le « Futur is Queer » et le « Futur is Islam » promu par la commission européenne, tout cela pourrait rapidement se traduire par « No Futur » pour tout le monde.

Julien Dir

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

9 réponses

  1. Pourquoi faut-il descendre jusqu’en bas de la page pour commenter cet article? Pourquoi ne pas placer les commentaires à la suite de l’article ?

    1. Bien vu Erwan !
      Je ne sais pas ce que les informaticiens et webdesigners de BI ont trafiqué aux lignes de code ces dernières semaines, mais rien ne va plus !
      – les commentaires sont trop loin de l’article ;
      – les titres des articles sont remplacés par « estimez votre bien » quand vous voulez les sauvegarder au format PDF ;
      – lors de la manip précédente, 9 fois sur 10 désormais, vous récupérez votre article avec 3 km de pseudos « articles liés »…. mais aucun commentaire ! Alors que certains commentaires méritent autant d’intérêt que l’article lui-même….
      Espérons que tout rentre dans l’ordre bientôt !

      1. @ la Rédaction de BI, ce 8 juin : MERCI d’avoir tenu compte de nos remarques ! Tout va beaucoup mieux désormais : les commentaires sont juste en dessous de l’article et on peut sauvegarder l’article au format PDF avec le titre ad hoc et, a priori, sans se trainer les dizaines de titres des articles (soi-disant) « liés ».
        La cerise sur le gâteau sera d’autoriser désormais l’impression (si possible sélective) des commentaires. ;-)
        En attendant, il est toujours bon de vous remercier pour ce qui est déjà fait !

  2. A cette époque, Christine Boutin est montée au créneau et n’a pas eu peur d’en faire un peu trop en montrant son indignation et sa révolte. On ne pourra pas l’accuser de s’être indignée un peu tardivement.

    1. Vous avez entièrement raison ! Et aujourd’hui, plus de 20 ans après, Boutin est le seul nom qui reste vraiment dans les mémoires quand on parle de l’opposition à cette loi.
      Très nombreux sont ceux qui l’ont raillée, calomniée et traitée de noms infamants, avec le qualificatif de « catho rétrograde » entre autres… Pourtant, la seconde vidéo de cet article prouve ô combien elle avait raison d’être inquiète et de s’opposer à ce qui, aujourd’hui, apparait clairement comme étant un magistral processus de déconstruction (de la famille, de la société, et pire encore, de l’Homme…)
      Notons aussi que toutes ces années plus tard, contrairement à tant d’autres, elle n’a jamais tourné sa veste…

  3. En ces temps de jubilé, l’Europe s’est au moins retenue de proclamer « God Save the Queer ». Louable modération ! Je crois que cette mode passera et laissera une impression de ridicule, comme tout ce qui est contre nature, à l’instar des Inc’oyables et des Me’veilleux ou des sectes religieuses croquées par Flaubert dans « La Tentation de saint Antoine ». Là où elle laissera des traces indélébiles, en revanche, c’est chez les ados qu’elle aura poussés à changer de sexe sous prétexte qu’ils se sentaient mal dans leur peau… comme il est presque inéluctable à leur âge. Attendons-nous à des procès en cascade dans quelques années.

  4. l’europe se mêle de tout ce qui ne la regarde pas!
    s’il y avait un référendum frexit je voterai pour

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !