Santé. La choline, un nutriment qui ne demande qu’à être connu !

choline

Développement prénatal du cerveau, quotient intellectuel des nourrissons, maintien d’une fonction hépatique normale, etc. La choline est un nutriment aux vertus multiples.

Connaissez-vous la choline ?

Si la choline est un nutriment essentiel, beaucoup de gens ignorent encore son existence et son rôle bénéfique pour maintenir le corps humain en bonne santé. La choline est fabriquée dans le foie. Cependant, comme l’organisme ne peut pas produire suffisamment de choline pour répondre aux besoins quotidiens, elle doit également être fournie par l’alimentation.

Bien qu’elle ne soit pas techniquement une vitamine, la choline est cependant communément regroupée avec les vitamines B en raison de la similitude de ses fonctions.

Quant à ses bienfaits, ce nutriment contribue notamment à la création et au maintien de cellules saines. Par ailleurs, il contribue également à la fonction hépatique et au transport du cholestérol dans l’organisme. La choline est aussi impliquée dans la production d’acétylcholine, un neurotransmetteur important nécessaire au contrôle musculaire, à la mémoire, à la concentration et à la régulation du rythme cardiaque.

D’autre part, plusieurs études ont démontré que ce nutriment jouait un rôle important dans le développement du cerveau et de la moelle épinière pendant la grossesse. Ainsi, les résultats de travaux scientifiques publiés dans la revue médicale FASEB journal en 2018 ont rapporté que la choline serait également impliquée dans le développement prénatal du cerveau et le quotient intellectuel des nourrissons.

Mais, malgré ses bienfaits, le rôle de la choline dans le cadre d’une alimentation équilibrée a longtemps été largement négligé.

Du jaune d’œuf en priorité

Concernant alimentation justement, quels aliments sont à privilégier pour assurer à l’organisme un bon apport de choline ? Les œufs en sont une source importante, fournissant plus du double de la quantité de choline par 100g que tout autre aliment couramment consommé.

Avec une multitude d’autres vitamines et minéraux, un gros œuf contient environ 140 mg de choline. Cela représente environ 20 à 25 % de l’apport quotidien recommandé pour les adultes. La choline est contenue dans le jaune d’œuf et non dans le blanc d’œuf.

choline

Hormis les œufs, on trouve également de la choline dans des aliments tels que le poulet et la viande rouge (notamment le foie de veau), les poissons (notamment la morue, le saumon et le thon) et le lait, ainsi que dans certains légumes verts (chou-fleur, brocoli, choux de Bruxelles et petits pois) et les céréales complètes. Enfin, le tofu et le quinoa en sont aussi pourvus.

Plus généralement, il est à noter que cette choline étant surtout présente dans les denrées animales comme la viande ou les œufs, moins les apports de l’individu en nourriture animale sont élevés, plus ses besoins en choline seront importants.

Chez les adultes, l’apport en choline recommandé est de 425 mg par jour pour une femme et de 550 mg par jour pour un homme.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. Une fois n’est pas coutume l’article porte sur un domaine que je maitrise un peu. (nutrition/micronutrition)

    L’œuf a été ultra-diabolisé pour raisons politiques, lors d’une période à laquelle nos corrompus voulaient à tout prix qu’on se gave de viandes.
    Tous y sont allés de leur couplet, un peu comme pour le machin Chinois : Merdias, toubibs de plateaux TV, généralistes, revues et journaux etc…
    L’œuf était super dangereux il donnait du cholesterol, il ne fallait surtout pas en manger plus d’une fois par semaine etc..
    Là aussi tout était faux, un œuf consommé entier (blanc + jaune) dispose d’un excellent équilibre omégas3 / omegas6.
    Mieux encore, l’œuf est bourré de précieux minéraux qui renforcent notre immunité (zinc, du fer, du phosphore, du magnésium et du calcium) en sus de contenir des excellentes B1, B12, B6 et de l’acide folique essentielle à notre système neural.

    TOUT LE MONDE
    En dehors de l’œuf qui est excellent, il est important (de + en + avec l’âge) de se compléter en A, D, E, K + zinc ce que dans le milieu de la nutrition nous appelons « la martingale de base » .
    Une telle complétion de base permet déjà de voir une nette différence très très rapidement.
    Pourquoi pensez-vous que vos généralistes en contact permanent avec des malades en période de grippale/gastro tombent très rarement malades ???
    Une complétion de Zinc est également essentielle

    SPORT
    Pour les gens qui, comme moi, font plus de deux heures de sport par jour :
    Je leur conseille dans un premier test d’essayer de prendre de la spiruline, 1h avant l’effort, juste avant l’effort, juste après l’effort.
    S’ils réalisent que cela leur permet de mieux récupérer c’est le signal qu’ils peuvent se compléter avec du BCCA en doses raisonnables de 3000 à 5000mg/jour dans les mêmes conditions que pour la spiruline (1 heure avant, juste avant l’effort et juste après l’effort).

    Les études démontrent que l’assimilation/efficacité du BCCA est augmentée de 30% lorsque vous le prenez juste avant de dormir.

    Les sportifs verront une nette différence pour la récupération et la pêche à l’entrainement le lendemain.
    Pour les sportifs toute la semaine les electrolytes sont à particulièrement compléter, elles sont trop souvent négligées . (notamment : potassium, magnésium, calcium)

    Pour les sportifs très réguliers, une complétion ADEK + électrolytes + BCCA donne des résultats très visibles sur les performances.
    (plus vous avancez en âge et/ou plus vous faites du sport régulièrement 4 à 5 jours/7 et plus la différence est évidente)

    La vitamine D à ne surtout pas prendre le soir.

      1. Priscilia
        Ce sont des acides aminés :
        Leucine , Isoleucine , Valine
        Acide aminés dits à chaine ramifiée. C’est des acides aminés essentiels, il ne peuvent donc pas être synthétisés par l’organisme et doit donc obligatoirement être apporté par notre alimentation.

        La BCCA est activement captée par le tissu musculaire auquel elle fournit de l’énergie.
        Elle stimule la croissance musculaire (anabolisme).
        C’est un régulateur du système immunitaire
        Stimule le système nerveux. (une carence peut affecter la myéline qui recouvre les nerfs. )
        Améliore la récupération et la réparation des tissus.
        Favorise la vivacité mentale et la coordination musculaire
        Favorise le sommeil

        (Certains fabricants de complexes BCCA y ajoutent de la vitamine B6, il est vrai que LES vitamines B sont importantes pour le sport mais quitte à prendre de la B autant prendre un complexe de B spécialisé prenant en compte tout le complexe des vitamines B de B1, 2, 3, 6, 7, B8, B9 acide folique jusqu’à B12 .
        La B9 dite acide folique et la B6 intervient dans le métabolisme des acides aminés, donc favorise leur absorption, donc c’est intelligent d’en délivrer dans un complexe de BCCA )

        Attention lors du choix du BCCA !
        Certains fabricants y ajoutent des choses, surtout dans les préparations en poudre (surtout pour les culturistes), donc ils y mettent des arômes et agents sucrants.

        C’est pour cela que je préfère les cachets de BCCA (gros, il est vrai) cela évite que le fabricant ai ajouté des aromes, acidifiants, édulcorants, Emulsifiant (pour que ça se dilue bien dans l’eau), Dextrose etc…

        Plus vous avancez en âge, plus vous faites de sport, plus c’est nécessaire.
        Si en plus, comme moi, vous mangez principalement des viandes blanches et des œufs tout en ayant un entrainement intensif toute l’année = le BCCA est doublement nécessaire.

    1. Je fais suite à vos avis de soit disant spécialiste…
      Vous êtes à fond dans le business, peut-être même que vous en vendez…
      Mais vos infos ne sont que le pâle reflet de tout ce qui se relaye sur le marché des dupes…
      Les BCAA ne sont efficaces qu’en médication thérapeutique sous perfusion, mais ce n’est pas vendeur.
      L’assimilation par voie digestive est quasi nulle pour la simple est bonne raison que la dégradation enzymatique en détruit la majeure partie.
      Il faut bien comprendre une chose que personne n’ébruite : Lorsqu’une chaîne protidique manque d’un acide aminé ( comme le soja ), la valeur nutritionnelle s’affaiblie.
      Quand vous ne prenez que des BCAA, même avec adjonction de B6 ou autre, c’est pareil, la chaine protidique est complètement détruite et peu assimilé.
      Ce n’est pas parce que certains acides aminés ont des fonctions très spécifiques sur les muscles, les os, etc, qu’ils gardent les mêmes propriétés lorsqu’ils sont pris indépendamment.
      Business is business…

      1. Collectif REC (reporter en colère de médiapart)

        1-Je ne vends pas de produits de micronutrition, je fais un métier lié au sport depuis toujours.
        Moi-même j’ai été réticent à toute complétion pendant plus d’une décennie mais seuls les imbéciles ne changent pas d’avis lorsqu’on leur démontre leurs erreurs.

        2-Les acides aminés ne sont pas produits par votre corps, si leur dégradation était totale et absolue lors de la digestion (que c e soit le BCCA ou dans l’alimentation) vous seriez mort depuis longtemps.

        3- Les études officielles médicales sur le BCCA existent y compris dans la presse médicale spécialisée.
        Aussi j’aurais apprécié que vous fassiez au moins deux clics de recherches avant que vous me sortiez une sentence à l’aveugle pareille.

        Bien sûr que la digestion dégrade une partie des nutriments, dégrader c’est le rôle de la digestion.
        Par contre pour vos allégations de totale inutilité et inefficacité de l’absorption de BCCA.

        Vous pouvez aller rencontrer n’importe quel sportif professionnel, y compris les sports d’endurance (marathon, vélo, semi-marathon etc…) et allez leur tenir ce discours de non-sportif en face, histoire que vous fassiez rire tout le monde.

        Les seuls osant prétendre contre l’avis des sportifs que le BCCA n’aide en rien à la récupération sont les sites de VENTE DE PROTEINES BIO, donc des bloggeurs vendeurs.

        Vous mélangez tout (et ce blog également) pis vous mélangez la raison pour laquelle on en prend, les quantités, la posologie etc… Nous ne sommes pas tous des culturistes qui bouffent 20 grammes de BCCA/jour .
        Pour les gens qui comme-moi font des sports d’endurance il est évident que les BCCA permettent une bien meilleure récupération, et de très loin .
        D’ailleurs vous pouvez obtenir les mêmes résultats avec de la spiruline, auriez-vous des objections sur la spiruline, la trouvez-vous inutile également ou la préconisez-vous en injection uniquement ? lol

        J’ai toujours aimé que des non professionnels du sport me donnent des cours dans mon domaine d’activité et prétendent disposer d’autant d’expérience et de feedback que moi sur les effets de tel ou tel produit…

        Bref, vous êtes bien trop catégorique pour ne pas avois la science infuse et une pratique de sport intensif à plus de 2h d’entrainement par jour 5j/7 depuis au moins deux décennies, donc je m’incline face à votre expérience de professionnel cher Reporter En Colère de Médiapart.

        Après-tout ne cassons pas la légende, un sportif a forcément une cervelle de moineau, tout comme les blondes sont bêtes, les brunes sont méchantes etc… ^^

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !