Royaume-Uni. Royal Air Force : les hommes blancs privés de postes au profit des femmes et des minorités ethniques ?

Royal Air Force

Au Royaume-Uni, le responsable du recrutement de la Royal Air Force aurait démissionné pour protester contre l’arrêt du recrutement d’hommes blancs visant à favoriser l’embauche de femmes et de personnes issues des « minorités ethniques ».

Les hommes blancs ne seraient plus les bienvenus à la Royal Air Force

À croire que le sport national du Royaume-Uni n’est plus le cricket mais bien l’ethnomasochisme ! Et ce, jusque dans l’armée britannique.

La presse d’outre-Manche a ainsi rapporté le 16 août que le chef du recrutement de la RAF (Royal Air Force), la force aérienne de l’armée britannique, aurait démissionné quelques jours auparavant. Une décision motivée par le fait que, selon plusieurs sources de défense, les recruteurs de la Royal Air Force auraient reçu l’ordre de faire une « pause effective » sur les offres d’emplois aux recrues masculines blanches en faveur des femmes et des minorités ethniques. Dans l’optique d’atteindre des « objectifs de diversité ».

D’autre part, les mêmes sources affirment que l’officier, qui est par ailleurs une femme, aurait quitté son poste en raison des craintes que ces restrictions en matière de recrutement ne sapent l’efficacité et les capacités de combat de la Royal Air Force.

La sécurité du Royaume-Uni en question

Selon ces mêmes sources internes à la défense britannique, ces fameux objectifs de diversité seraient par ailleurs « impossibles » à atteindre dans les délais impartis. « Nous sommes tous vraiment en faveur de la diversité et nous voulons voir une meilleure représentation dans les services, mais les niveaux fixés pour les objectifs ethniques sont absolument fous », aurait déclaré l’un de ces informateurs de l’ombre. « Il n’y a aucun fondement scientifique ou culturel à de tels objectifs ».

Tandis que les tensions sont actuellement fortes entre le Royaume-Uni et des puissances militaires comme la Chine et la Russie, le rôle du maréchal en chef de l’air Sir Mike Wigston, le chef de la RAF, a été pointé du doigt pour son obstination à vouloir rendre l’armée britannique plus « diverse » et « inclusive » au risque de compromettre la sécurité du pays.

La polémique a d’ailleurs fait réagir Rishi Sunak, l’un des deux prétendants en lice pour devenir le prochain Premier ministre à la suite de Boris Johnson. Comme le rapporte la chaîne britannique Sky News, l’un des porte-parole de sa campagne a déclaré : « La seule chose qui devrait compter dans le recrutement est le contenu de votre caractère, pas votre sexe ou la couleur de votre peau. Que le ministère de la Défense permette à la sécurité de la Grande-Bretagne d’être potentiellement mise en danger par une campagne pour la soi-disant « diversité » n’est pas seulement honteux, c’est dangereux. »

Royal Air Force
Rishi Sunak. Source : Yahoo actualités

La Royal Air Force conteste les allégations

Suite à la démission, en guise de protestation, de ce chef du recrutement, la RAF a démenti ces allégations et a déclaré qu’il n’y avait « ni pause ni nouvelle politique ». Un porte-parole de l’armée de l’air britannique a indiqué qu’aucune « nouvelle politique en ce qui concerne le respect des exigences de recrutement en cours d’année » n’avait actuellement cours.

Une version officielle qui contraste donc fortement avec les informations remontées par les sources internes à la RAF. De plus, le porte-parole n’a pas abordé directement le sujet de la démission du chef de recrutement. Mais n’a pas fait de mystère sur la volonté affirmée de l’armée de l’air du Royaume-Uni de largement ouvrir ses portes au femmes et aux recrues d’origine extra-européenne.

« Les commandants de la Royal Air Force n’hésiteront pas à relever les défis auxquels nous sommes confrontés en construisant un service qui attire et recrute des talents de toutes les parties de la main-d’œuvre britannique. Comme pour la Royal Navy et l’armée britannique, nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour encourager le recrutement dans des groupes sous-représentés et nous assurer d’avoir une main-d’œuvre diversifiée », a déclaré le représentant de la RAF.

40 % de femmes et 20 % de minorités d’ici 2030…

Quels sont donc ces objectifs de diversité en termes  chiffrés ? Le ministère britannique de la Défense a fait savoir qu’il souhaitait atteindre une part de 30 % de recrues féminines dans les forces armées en général d’ici 2030. Une proportion qui ne serait aujourd’hui « que » de 12 %.

Au sein de la Royal Air Force, l’objectif fixé quant au recrutement de femmes est une proportion de 40 % d’ici 2030. Soit plus du double du niveau actuel.

Quant aux « minorités ethniques », l’armée de l’air britannique ambitionne que ces dernières représentent 20 % de toutes les recrues d’ici la fin de la décennie. Une part actuellement évaluée à 10 %.

Reste à savoir comment sera perçu à terme ce virage « woke », déjà entamé depuis quelques années, par la majorité des effectifs de la Royal Air Force.

Crédit photo : Capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

4 réponses

  1. Il ne s’agit en aucun cas d’ethnomasochisme, il s’agit d’épuration ethnique anti-Blancs.
    Deux hommes peuvent être cités pour illustrer cela :
    1) Richard Nikolaus Coudenhove-Kalergi (1894-1972), qui précise ses objectifs dans son livre « Idéalisme pratique » : « Une Europe orientalisée par un métissage euroasiatique négroïde ».
    2) Emmanuel Rabinovich qui s’exprimait le 12 janvier 1952 à Budapest devant le conseil d’urgence des rabbins européens. Quelques lignes de ce discours trop peu diffusé :
    « Nos commissions de contrôle, dans l’intérêt de la paix et de l’élimination des tensions interraciales, interdiront aux Blancs de s’accoupler avec des Blancs. Les femmes blanches doivent cohabiter avec les membres de races foncées, et les hommes blancs avec des femmes noires. Ainsi, la race blanche disparaîtra, car le mélange des hommes de couleur et du blanc sera la fin de l’homme blanc, et notre ennemi le plus dangereux ne sera plus qu’un souvenir. Nous nous embarquerons dans une ère de dix mille ans de paix et d’abondance, la Pax judaïca, et notre race régnera sans partage sur la terre. Notre intelligence supérieure nous permettra facilement de conserver la maîtrise d’un monde de peuples colorés ».

  2. Euh… Ce ne sont pas les Conservateurs qui sont au pouvoir actuellement ? 🤔 Boris JOHNSON, même s’il expédie en ce moment les affaires courantes, n’a qu’à limoger le patron de la RAF, histoire de lui apprendre qui c’est qui commande.

  3. Paradoxe. Lors des indépendances, des ex-colonies françaises (Algérie, Guinée, Madagascar en 1972) se sont détournées de la France pour s’orienter non pas vers des africains mais vers des blancs d’URSS. Et dernièrement, le Mali a remercié la France pour une coopération militaire avec des blancs de Wagner.

  4. Le problème vient en effet des hommes blancs.
    Il est possible de leur faire tout accepter, mais au final c’est vers eux seuls que le pays demandera de mourir pour le défendre…

    L’Ukraine est le parfait exemple.
    20 ans de FEMEN et de haine des hommes par un groupe de lesbiennes subventionnées par un milliardaire…
    En mars 2024, l’armée ukrainienne était l’exemple de la modernité occidentale avec plus de 20% de femmes…

    Sauf qu’à Marioupol (chez le bataillon d’infanterie de marine), elles n’étaient en réalité que 3% de l’effectif…
    Pratiquement aucune image/video avec des femmes au combat.
    Par contre, elles sont surreprésentées sur les plateaux TV et parmi les réfugiés…
    Aucune FEMEN qui luttait contre le patriarcat et pour la parité, ne s’est engagé dans l’armée…
    Aucune féministe occidentale ne s’insurge contre le manque de parité dans les troupes combattantes…
    Aucune féministe occidentale ne s’insurge contre le fait que la mobilisation ne touche que les hommes…

    Je me souviens de cette image d’une femme qui avait divorcé et qui disait adieu à son ancien mari, père de sa fille. L’idiot parait pour le front, alors que son ex-femme partait refaire sa vie à l’ouest…

    Tant que les hommes blancs voudront jouer les  »chevaliers blancs » tout en se faisant humilier, ce système continuera
    Et le phénomène  »chevaliers blancs » est particulièrement présent chez les nationalistes…

    Tant que ca marche, pourquoi s’en priver ?

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !