Cancale et Saint-Clément à Jersey. Un jumelage anglo-normand à réinventer

Entre le marché aux huîtres et les viviers de la houle, il est possible de se promener dans plusieurs rues sinueuses dont la rue Saint-Clément. La commune de Cancale est jumelée avec la paroisse SaintClément dans l’île de Jersey, depuis 2010. Si les relations sont excellentes entre le connetable (l’équivalent du maire) et l’équipe municipale de Cancale, le champ des possibles pourrait s’enrichir de passerelles festives et créatives communes. Et réveiller des traditions hautes en couleur telles que la Bataille de fleurs de Jersey (Battle of Flowers) ou le Carnaval de Cancale.

Let Battle Commence! For over 120 years Battle has delighted islanders and visitors as Jersey’s biggest summer spectacular! La bataille de fleurs de Jersey est un défilé de carnaval organisé sur deux jours, un défilé d’une journée et un défilé au clair de lune. Principalement, des expositions florales prennent place dans une arène située sur l’avenue Victoria. Les fanfares et autres divertissements ajoutent un côté spectaculaire à la manifestation.

Le défilé (the day parade) est une journée particulière de compétition où les chars s’efforcent d’obtenir les premiers prix. La beauté des fleurs est fascinante, créant un après-midi lumineux et coloré avec beaucoup d’interaction et idéal pour tous les âges. Le défilé du vendredi au clair de lune (the Friday moonlight parade) comprend tous les mêmes chars que le défilé du jour, mais ornés de milliers de lumières colorées. Le défilé a généralement une atmosphère de carnaval plus détendue et est à nouveau apprécié par tous les âges. Le défilé commence après la tombée de la nuit avec une animation musicale au préalable. Ce qui a commencé il y a 120 ans comme une célébration « unique » pour marquer un couronnement royal est depuis devenu non seulement l’un des plus grands carnavals floraux d’Europe, mais aussi un morceau de l’histoire de Jersey. À cette époque, les chars fleuris étaient pour la plupart tirés par des chevaux et la tradition à l’époque voulait que les fleurs et les pétales soient arrachés du char et jetés à une dame dans la foule, dans l’espoir qu’elle serait renvoyée !

Des traditions festives et carnavalesques existent également sur la côte d’Emeraude, de Cancale à Saint-Malo. Autrefois, on se réunissait dans chaque village pour confectionner une sorte d’épouvantail fait de bois, de paille, de chiffons, le tout bien arrimé sur une charrette à bras. A Cancale, la tradition de fêter Carnaval est plus que centenaire ! Au début du 20e siècle, on « courait carnaval » avant l’embarquement des marins pour Terre-Neuve pour oublier l’imminence du départ. Il était organisé par les jeunes « banquiers » et les appelés au service

Cancale pourrait pleinement valoriser son esprit festif maritime et son carnaval au même titre que celui de Granville inscrit en 2016 sur la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité. Le carnaval de Granville est une fête de quatre jours précédant Mardi-Gras, à laquelle participent les membres de la communauté et habitants des communes voisines. S’ouvrant avec la remise, par le maire, des clés de la cité au Roi carnaval (figure en papier mâché), il comporte des cavalcades de chars ponctuées de fanfares. Deux mille cinq-cents carnavaliers passent six mois à créer des modules et une quarantaine de chars, en s’inspirant, avec humour, de l’actualité, de personnalités politiques et de célébrités. Chaque carnavalier appartient à un comité représentant un quartier de la ville ou un groupe d’amis, de collègues ou de familles. Les services de la municipalité construisent également quelques chars et participent à la logistique.

Des bals populaires sont organisés pour différentes classes d’âge, et la place de la mairie sert de cadre à une bataille de confetti. La fête s’achève par une nuit d’intrigues, où les carnavaliers costumés plaisantent avec des proches ou règlent leurs comptes, en toute impunité. Enfin, le roi est jugé et brûlé dans le port. Attirant 100 000 spectateurs chaque année, le carnaval de Granville contribue à l’unité de la communauté et confère un sentiment d’appartenance. Les connaissances se transmettent au sein des familles et des comités.

Kevin Lognoné

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS