Viol de Nantes : l’UDB dénonce… « le discours décliniste et anxiogène » !

la future cité des imaginaires

Sacré UDB ! Alors que la bonne ville de Nantes est le théâtre de tirs de kalashnikovs quasi-quotidiens et qu’une femme a été violée par deux Soudanais en plein centre-ville, l’Union Démocratique Bretonne dénonce dans un communiqué « le piège » que constituerait « un climat décliniste et anxiogène » dans cette affaire. N’abordant à aucun moment la question migratoire dans son communiqué, l’UDB (qui a un strapontin dans la majorité de Johanna Rolland) soutient mordicus le bilan de l’héritière de l’anti-réunification Jean-Marc Ayrault et rappelle qu’elle est avant tout partisane d’une « vision profondément ouverte, ambitieuse, positive et vertueuse ».

Ouf, les « bons mots » sont dits, les petits amis woke de l’UDB ne s’offusqueront donc pas de l’emploi quelques lignes plus haut de l’expression « notre groupe travaille activement pour une tranquillité publique renforcée et pour une meilleure protection des populations, sans angélisme« . Sans angélisme ? Bigre ! Cette expression est déjà un premier pas vers l’estrème-droate ! Pourquoi ne pas tout simplement dire que les problèmes de sécurité à Nantes sont, avant tout, le résultat de la « violence fasciste » comme tout bon gauchiste qui se respecte ?

Cette minuscule concession de l’UDB au vocabulaire sécuritaire lui vaudra-t-il un procès en sorcellerie au sein de l’extrême-gauche nantaise ?

Enfin, on espère que le principal leader de l’UDB à Nantes, le conseiller municipal Pierre-Emmanuel Marais ne sera pas trop dérangé par toute cette « hystérisation » dans son paisible quartier de Chantenay/Sainte-Anne, loin des fusillades des Dervallières et des règlement de compte de Bellevue. Celui-ci pourra ainsi continuer écrire ses romans en breton sur les pauvres esclaves raflés jadis par les vilains Blancs ou les courageux combattants du FLN algérien qui gèrent si bien leur pays depuis 60 ans. Sans parler de son soutien indéfectible aux migrants et à leur installation dans la ville de Nantes !

 

 

 

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

6 réponses

  1. Encore un vert .. bien vert !! un bisounours au service d’une gaucho bien islamo !! comment bien amelirer la delinquance à Nantes … certainement pas avec une telle municipalité completement déanntée !! il faut leur proposer de diriger un municipalité en Algerie !

  2. Monsieur Aurélien Boulé, les mots ont un sens:
    « notre groupe travaille pour une tranquillité publique renforcée «  et « pour une meilleure protection des populations »
    cela suppose que la tranquillité publique existe déjà !! Comment osez vous prétendre renforcer quelque chose qui n’existe plus?
    Votre « vision profondément ouverte » laisse malheureusement ma ville natale se faire envahir par des bandes d’individus qui n’ont rien à faire dans notre pays sauf à y semer les comportements barbares et dramatiques que vous constatez…
    J’ai vécu à Nantes mes 30 premières années et y ai fais mes études . Aujourd’hui je suis très en colère contre des gens comme vous qui sont en grande partie responsables de la déchéance de notre pays.

  3. Il y a une vingtaine j’étais venu du Finistère avec un de mes fils manifester dans Nantes pour la libération des prisonniers du FLB . A un moment 2 ou 3 Maghrébins nous firent des bras d’honneur en criant « les Bretons on vous encule  » Les militants d’Emgann voulaient leur démonter la façade mais les vielles folles de l’UDB se mirent à braire : » NON , NON , il y a la télé .Visiblement en 20 ans il n’y a pas eu de progrès

  4. continuez bonnes gens, ils pensent pour vous, obéissez, bossez pour payer des impots et surtout fermez la

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS