page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Canada. 30 000 « réfugiés afghans » arrivés depuis 2021, le gouvernement Trudeau veut en « réinstaller » au moins 10 000 de plus

Depuis l’été 2021, le Canada a déjà accueilli 30 000 migrants présentés comme des « réfugiés afghans », un qualificatif aux critères d’attribution très large. Mais le gouvernement de Justin Trudeau ne compte pas s’arrêter là et compte « réinstaller » au moins 10 000 Afghans supplémentaires sur le sol canadien.

30 000 « réfugiés Afghans » réinstallés au Canada

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM), affiliée à l’ONU depuis 2016, s’est félicitée le 13 avril de la « réussite de la réinstallation » au Canada de plus de 30 000 « réfugiés afghans ». Une immigration qui est le fruit d’un travail réalisé en « étroite collaboration » depuis le mois d’août 2021 entre  l’OIM, le gouvernement canadien de Justin Trudeau et d’autres partenaires.

Avant de poursuivre, il faut préciser en préambule que cette Organisation Internationale pour les Migrations à une vision de la question migratoire qui n’est pas vraiment neutre…. En 2018 déjà, elle créa la polémique en publiant un message encourageant explicitement les migrants à venir en Europe. Sur Twitter, l’agence intergouvernementale basée à Genève déclarait alors : « L’immigration est inévitable, souhaitable, nécessaire ».

Des critères d’immigration très souples…

Au sujet cette annonce du transfert de 30 000 migrants outre-Atlantique, le directeur général de l’OIM, António Vitorino s’est dit « fier de participer aux efforts du Canada pour offrir un nouveau foyer à des dizaines de milliers d’Afghans vulnérables ». Les grands moyens semblent déployés pour protéger ces derniers : « Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Canada et d’autres partenaires pour veiller à ce que les Afghans aient la possibilité de recommencer leur vie en toute sécurité », a ajouté António Vitorino.

Par ailleurs, l’arrivée du dernier vol de charter en date à Toronto le 12 avril comprenait, parmi les plus de 300 immigrés à son bord, et toujours selon l’OIM, « des Afghans qui ont soutenu la mission du Canada en Afghanistan, y compris des membres de la famille d’anciens interprètes et des personnes parrainées par le secteur privé ». Des critères que d’aucuns jugeraient donc relativement larges…

D’autant plus lorsque l’agence intergouvernementale ajoute que, par le passé, « le programme a également permis de réinstaller des membres de nombreux groupes marginalisés, tels que les personnes handicapées, les femmes et les jeunes filles, ainsi que les personnes LGBTIQ+ ».

De son côté, Sean Fraser, ministre canadien de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté a décrit cet accueil de 30 000 Afghans dans son pays comme étant « une réalisation importante », bien qu’il s’agisse de « l’un des efforts de réinstallation les plus importants et les plus difficiles de l’histoire du Canada ».

Encore au moins 10 000 Afghans supplémentaires à accueillir ?

Pour acclimater au mieux ces nouveaux venus, l’État canadien fait et continuera de faire preuve de générosité, Sean Fraser se disant « plus déterminé que jamais à aider le plus grand nombre possible d’Afghans vulnérables ». « Nous continuerons […] de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour mettre en sécurité les Afghans qui ont besoin de protection, et pour leur offrir un nouveau foyer et le soutien dont ils ont besoin pour s’épanouir au Canada », a affirmé le ministre.

Une bienveillance aux frais des contribuables canadiens qui contraste toutefois avec la sévérité budgétaire de ce même gouvernement à l’encontre des non vaccinés contre le Covid-19 au début de l’année 2022. À l’époque, la ministre fédérale canadienne de l’Emploi Carla Qualtrough avait fait savoir que les travailleurs non vaccinés contre le Covid-19 qui perdraient leur emploi par refus du vaccin se verraient privés de l’assurance emploi, équivalent canadien des allocations chômage….

Dorénavant, le cap des 30 000 migrants Afghans « réinstallés » au Canada étant atteint, les portes du pays vont-elles se refermer ? L’idée n’est pas du tout à l’ordre du jour car, pour l’OIM tout comme le gouvernement fédéral, il ne s’agissait que d’une étape : l’objectif final étant d’accueillir « au moins 40 000 Afghans » d’ici la fin de l’année 2023. Par ailleurs, Ottawa et l’organisation affiliée à l’ONU ont récemment collaboré pour transférer des migrants syriens et irakiens au Canada.

1,2 million d’individus en l’espace de trois ans au Canada

Interrogé le 12 avril lors d’une conférence de presse sur la poursuite de ces « réinstallations » lorsque cet objectif des 40 000 migrants Afghans sera atteint, le Premier ministre canadien Justin Trudeau s’est contenté de dire que le gouvernement envisagerait les prochaines étapes à ce moment-là : « Nous continuons à travailler pour atteindre ces chiffres et nous examinerons ce que nous pouvons et devons faire à l’avenir par d’autres moyens », a déclaré l’homme qui avait, lui aussi, fait preuve de beaucoup moins de mansuétude début 2022 à l’égard d’une partie des citoyens canadiens lors des blocages des camionneurs à Ottawa contre les mesures sanitaires.

Selon le journal québécois La Presse, à la fin mars 2023, « 18 000 personnes avaient demandé à venir au Canada dans le cadre d’un programme spécial d’immigration destiné aux personnes qui ont aidé les diplomates et les militaires canadiens pendant la mission [en Afghanistan, NDLR], ainsi qu’à leurs familles ». Pour l’instant, 11 990 demandes auraient déjà été approuvées selon les données publiées par le ministère canadien de l’Immigration.

Enfin, rappelons que le ministère canadien de l’Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté avait indiqué au mois d’octobre 2020 que le pays comptait attirer 401 000 résidents permanents en 2021, 411 000 en 2022 et 421 000 en 2023. Pour un total avoisinant les 1,2 million d’individus en l’espace de trois ans.

Sur l’ouverture du Canada à l’immigration massive :

Canada. Un recours à l’immigration massive pour atteindre les 100 millions d’habitants en 2100 ?

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Canada. 30 000 « réfugiés afghans » arrivés depuis 2021, le gouvernement Trudeau veut en « réinstaller » au moins 10 000 de plus”

  1. Hadrien Lemur dit :

    « Nous continuons à travailler en étroite collaboration avec le gouvernement du Canada et d’autres partenaires pour veiller à ce que les Afghans aient la possibilité de recommencer leur vie en toute sécurité » Et quid de la sécurité des Canadiens dans tout ça ? Il semblerait que le gouvernement Trudeau s’inspire du mépris du gouvernement Français pour sa population. Lui qui c’était terré et avait complètement disparu des radars lors de la crise camionneurs/covid fait semblant de ne pas savoir que les Afghans ne s’intégreront jamais dans la société Canadienne et qu’il feront toujours selon leurs coutumes.

  2. Gaï de ROPRAZ dit :

    J’habite une partie de l’année au Canada, pays que je connais bien. Il y a une très grande différence entre le Canada et la France, d’autant plus si l’on compare les politiques d’accueil des migrants. Mais il est un fait que les canadiens de “souche” sont rares. Ceci dit, le système légal régissant l’immigration est très strict. C’est loin d’être une passoire comme c’est le cas de la France. Mais surtout, ne sont admis que les personnes utiles à la Nation. N’oublions pas non plus que le Canada c’est plus de dix fois la France en taille, avec en contre-partie la moitié de la population par rapport à la France. Et enfin, les Lois sont très strictes, la police est respectée, et il y a de la place dans les prisons … En un mot bien français, au Canada “Le Bordel n’est pas admis” comme il est coutume en France.

  3. Corlou dit :

    Et combien d’anciens talibans parmi ceux ci ?

  4. Gaï de ROPRAZ dit :

    Je répond à Corlou : Je ne saurais dire combien de talibans (Anciens ou nouveaux, peu importe), mais si se sont des individus qui par le passé, ont fauté, ou faisaient partie de milices, ou disposaient d’un CV pour le moins sanglant, ils sont immédiatement bannis car leur demande est refusée. De ce fait, ils sont placés en taule, le temps de trouver un pays qui veuille bien les reprendre, ou les accueillir. En d’autres termes et je le répète, Trudeau ou pas Trudeau, le Canada n’est pas une passoire comme la France, et en plus, il y a un respect de l’uniforme qui n’existe plus en France. Et croyez-moi, lorsque la police vous arrête (Pour mauvaise conduite, ou quoi que ce soit), on ne fait pas le malin. Car les flics ont le Droit pour eux. Et si necessaire, ils dégainent et tirent. Et si la faute du flic est évidente, le pire est une mise a l’écart pendant un temps déterminé par le juge. Quant à Trudeau, qui de loin n’est pas mon plat préféré, il n’a rien à dire, car l’opposition est bien là. Ceci dit, il est vrai que le canadien en général est laxiste et débonnaire, s’imaginant difficilement qu’on lui veuille du mal. C’est, tout au moins pour moi, le point faible de la politique actuellement menée par les pouvoirs publics. Il est certain qu’un resserrement des frontières serait très souhaitable.

  5. Erwan Berric dit :

    Il y a bien pire que l’évidence que ces gens là sont des talibans, il y a surtout leurs moeurs déplorables.
    Je vous laisse lire cette page wikipedia, bien que la modération prévient que la page a été édulcorée:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Bacha_bazi
    En cas de doute, allez sur les pages anglophones ou italiennes et traduisez les avec google:
    https://en.wikipedia.org/wiki/Bacha_bazi

    https://it.wikipedia.org/wiki/Bacha_Bazi

  6. JP VARESE dit :

    30.000 réfugiés afghans, c’est une bonne armée? Non.

  7. patphil dit :

    vit on mieux en corrèze ou en inde? plus on est de fous plus on rit, trudeau en pleurera

  8. gautier dit :

    Maron, Trou d’eau ! et le premier sinistre d’angleterre, sont des ” antichrist ” formés et payés par Soros ! alors il ne faut rien attendre de ses salopards vendu aux exterminateurs de pays !!

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, Immigration, International

Allemagne. En 2023, un nombre de naturalisations record depuis l’an 2000 !

Découvrir l'article

Santé

Au Canada, le suicide assisté serait plus prisé chez les précaires qui ne peuvent pas se soigner.

Découvrir l'article

International

Tyrannie politique en Allemagne. Un politicien de l’AfD condamné pour avoir mis en garde contre les viols collectifs commis par des migrants

Découvrir l'article

A La Une, Santé

Canada. Ramona Coelho : « L’assistance médicale à la mort n’aurait jamais dû être une option pour les personnes souffrant de maladies mentales » [Interview]

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, Justice, Sociétal

Ensauvagement. Paris : un rassemblement d’Afghans vire à l’émeute… dans l’indifférence des médias [Vidéo]

Découvrir l'article

Immigration, International, Religion, Sociétal

Islamisation. Au Canada, le gouvernement de Trudeau veut proposer des prêts hypothécaires « halal » conformes à la charia [Vidéo]

Découvrir l'article

Ensauvagement, Immigration, RENNES, Sociétal

Rennes. Un homme « né en Guinée » blessé par balles au Blosne, rixe au couteau entre Afghans à Maurepas

Découvrir l'article

International

« J’ai pris conscience de la réalité raciale en travaillant dans les écoles ». Un canadien témoigne

Découvrir l'article

International

Remigration. Le Pakistan expulse massivement des Afghans pour protéger sa population

Découvrir l'article

International

Afghanistan : les derniers résistants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky