Canada. Déjà présentés comme « misogynes » et « racistes » par Justin Trudeau, les non vaccinés privés d’allocations chômage [Vidéo]

A LA UNE

Au Canada, les employés qui refuseront de se faire vacciner ne pourront désormais plus percevoir les allocations chômage. Une mesure prise par le gouvernement de Justin Trudeau pour une durée indéterminée…

Les travailleurs canadiens non vaccinés privés d’allocations chômage

La chasse aux non vaccinés est ouverte au Canada ! Lors d’une déclaration à la presse le 31 décembre dernier, le ministre fédérale de l’Emploi Carla Qualtrough a fait savoir que les travailleurs non vaccinés contre le Covid-19 qui perdraient leur emploi par refus du vaccin se verront désormais privés de l’assurance emploi, équivalent canadien des allocations chômage.

Pour justifier une telle politique de ségrégation vis-à-vis de citoyens canadiens, le ministre a expliqué que cette décision était motivée par deux raisons : maintenir les entreprises et les administrations ouvertes et préservées des clusters de Covid-19 (oubliant donc manifestement au passage que la vaccination n’empêchait en rien la transmission du virus) et contraindre encore davantage les non vaccinés à recevoir leurs injections. Actuellement au Canada, environ 10% de la population âgée de 12 ans et plus n’a encore reçu aucune dose de vaccin contre le Covid-19.

« Tant que la santé publique collective des Canadiens sera mise en péril et que notre économie sera ainsi menacée, nous devrons garder la politique de santé publique en priorité de nos décisions en matière d’emploi, de travail et d’économie », a fait savoir Carla Qualtrough. En ajoutant : « Et je ne sais pas combien de temps cela durera ».

Hormis les chômeurs vaccinés, l’assurance emploi ne pourra être accordée qu’aux Canadiens présentant une exemption médicale.

L’administration canadienne demande aux employeurs de collaborer

Pour mettre en œuvre ces mesures discriminantes à l’égard des non vaccinés, les autorités canadiennes ont publié un avis à l’intention des employeurs concernés par l’obligation vaccinale leur demandant de les aider à remplir les relevés d’emploi, un document nécessaire pour demander des prestations d’assurance emploi.

Le ministère de l’Emploi a déclaré que si un salarié ne se présente pas au travail ou est suspendu ou licencié pour avoir refusé de se conformer à une obligation vaccinale, l’employeur devra alors indiquer qu’il a démissionné, pris un congé ou été licencié, ce qui pourrait le rendre inéligible à l’assurance-emploi.

L’avis énonce également plusieurs facteurs qui pourraient être pris en compte, notamment si la politique de vaccination a été clairement communiquée, si elle était « raisonnable » dans le contexte du lieu de travail et toute exemption potentielle à la politique de vaccination.

Quand Justin Trudeau qualifiait certains non vaccinés de « misogynes » et de « racistes »

Cette nouvelle charge contre les non vaccinés au Canada est intervenue quelque jours seulement après les propos outranciers du Premier ministre canadien Justin Trudeau.

Lors d’un entretien accordé à une chaîne de télévision québécoise, il avait déclaré que parmi les non vaccinés, il y a des gens qui sont « farouchement opposés la vaccination », qui « ne croient pas dans la science » et sont souvent « misogynes » et « racistes ». Et Justin Trudeau de s’interroger : « Est-ce que l’on tolère ces gens-là ? […] Parce que 80 % des Québécois ont fait ce qu’il fallait faire. »

Enfin, le même Justin Trudeau s’était mis en scène dans une vidéo le 3 décembre dernier pour expliquer aux enfants du pays leur intérêt à se faire injecter le vaccin : « Tu vas pouvoir te faire vacciner dès que tu auras cinq ans… Je sais que tu es excité, je sais que tu es impatient », s’exclamait-t-il dans un registre émotionnel assez dérangeant…

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Brest. Un nouveau commandant pour le chasseur de mines Tripartite Andromède

Le vendredi 14 janvier 2022 le vice-amiral Arnaud Provost-Fleury, adjoint organique à Brest de l’amiral commandant la Force d’action...

Eric Zemmour : « Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration à l’insécurité »

Eric Zemmour condamné à 10.000€ d’amende : “Je suis l’objet d’une justice politique qui veut m’interdire de lier l’immigration...

7 Commentaires

  1. On se demande qui, entre Trudeau & Macron, va gagner au jeu de « je te hais, il faut pas que je te le dise, il faut que je te le prouve ».

    Comme chacun le sait: il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour & qu’il n’y a pas de haine, il n’y a que des preuves de haine.

    A titre personnel, je ne suis pas pour la pique mais pou l’épique:

    https://www.youtube.com/watch?v=o65GSQPRhhw

  2. On comprend que Macron et Trudeau s’entendent, ce sont deux incompétents qui ne représentent pas leur pays et devraient être virés aux prochaines élections de leur pays respectif. Il n’aiment pas leurs pays et ne cherchent qu’à le détruire.

  3. misogyne ??? pourquoi ? pourquoi pas ?
    racistes ben voyons ! le virus est pourtant chinois et le variant sudafricain , c’est donc possible
    le jeune clone de macron est au manettes, ils savaient ce qu’ils faisaient en l’élisant.
    que les gaulois réfractaires n’oublient pas d’aller voter

  4. C’est officiel, l’occident n’a plus de vraie classe politique. Son ersatz ne sert qu’à obéir aux ordres du système financier que sont Big Pharma, les GAFAM, Rockefeller, Soros, etc. tous réunis dans le forum de Davos qui convoque les chefs d’états pour leur donner leurs instructions.
    Le seul droit de la population qui résiste est de payer des impôts et taxes, et cotiser (chômage, maladie, …) sans aucun droit ni liberté en retour.

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés