Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Royaume-Uni. Vers une immigration nette record d’un million de migrants malgré les promesses du Brexit ?

Le Royaume-Uni pourrait voir son solde migratoire atteindre un record de près d’un million de personnes cette année, avec une forte augmentation du nombre de migrants non-européens, compensant ainsi la baisse du nombre de ressortissants de l’UE après le Brexit, malgré les promesses du gouvernement de contrôler l’immigration.

Royaume-Uni : un solde migratoire atteignant le million ?

Le Royaume-Uni n’en a pas fini avec l’immigration ! Plusieurs titres de presse britannique ont fait part, il y a quelques jours, des inquiétudes du ministère de l’Intérieur. Ce dernier redoute en effet que le solde migratoire ne dépasse le million d’individus cette année, selon une analyse précédant la publication des chiffres officiels prévue à la fin de ce mois de mai et notamment citée par le Daily Mail ou le Telegraph, des quotidiens à grand tirage outre-Manche.

Les ministres britanniques s’attendent à ce que la migration nette, c’est-à-dire le nombre de personnes qui entrent au Royaume-Uni moins celles qui en sortent, atteigne un niveau record, dépassant largement le précédent pic de 504 000 établi au cours de la période s’étendant de juillet 2021 à juin 2022.

D’autre part, les données du ministère britannique de l’Intérieur montrent que plus de 1,3 million de visas « non temporaires » ont été délivrés l’année dernière pour le travail, les études ou d’autres raisons. Le chiffre de la migration nette va donc être désormais déterminé par le nombre de personnes ayant quitté le Royaume-Uni au cours de l’année passée.

Selon plusieurs experts britanniques de la question, ce solde migratoire pour 2022 pourrait atteindre 997 000 migrants. Les estimations les plus basses font quant à elles état de 650 000 personnes. Une augmentation qui s’expliquerait principalement par la hausse continue du nombre de migrants non européens entrant au Royaume-Uni pour « étudier, travailler ou échapper à un conflit ou à l’oppression » selon ces mêmes sources.

Après le Brexit, les Européens « remplacés » par des extra-européens

Par ailleurs, il apparaît que cette hausse a plus que compensé la chute du nombre de ressortissants de l’UE cherchant à entrer au Royaume-Uni, après que le Brexit ait mis fin à la liberté de circulation des travailleurs de l’Union européenne..

À titre de comparaison, si cette immigration nette atteint effectivement la barre des 1 million d’individus pour les 12 derniers mois, cela équivaudrait à quatre années de migration nette avant le Brexit.

Autant dire que la publication à venir de ces chiffres de l’Office for National Statistics (« Bureau de la statistique nationale » en français) va placer le Premier ministre Rishi Sunak encore un peu plus sous pression compte tenu des engagements pris par le gouvernement britannique en 2019 quant à la réduction de cette immigration. Des engagements que Rishi Sunak et ses prédécesseurs n’ont jusqu’à présent pas été capables de tenir, comme nous l’avons régulièrement mis en évidence sur Breizh-Info…

Un constat également dressé par plusieurs figures du Parti conservateur outre-Manche et qui ont critiqué le gouvernement pour son incapacité à tenir ses promesses. Auprès du quotidien The Sun, l’ancien leader conservateur Sir Iain Duncan Smith a déclaré qu’il jugeait ces chiffres « inquiétants », estimant qu’il s’agissait d’un « énorme problème pour le Parti conservateur ».

Et d’ajouter : « Nous nous sommes engagés à plusieurs reprises à réduire l’immigration nette, mais nous ne l’avons pas fait. L’arrivée d’une ville de la taille de Leeds en un an pourrait stimuler notre économie, mais elle fera baisser les salaires, la productivité britannique et aggravera encore notre crise du logement ».

Le nombre d’étudiants étrangers en hausse de 76 %

Face à la polémique suscitée par ces chiffres à paraître, le ministère britannique de l’Intérieur semble vouloir maintenir le cap malgré les difficultés rencontrées jusqu’à présent : « Le public s’attend à juste titre à ce que nous contrôlions nos frontières et nous restons déterminés à réduire la migration nette au fil du temps », a-t-il ainsi communiqué.

En pratique, pour tenter de réduire ce solde migratoire, le gouvernement étudierait actuellement des projets visant à empêcher les étudiants étrangers en master d’un an de faire venir des membres de leur famille au Royaume-Uni, suite à des allégations d’abus du système.

En effet, le nombre de visas délivrés par le ministère britannique de l’Intérieur aux personnes à charge des étudiants de troisième cycle a plus que décuplé en seulement quatre ans, passant de 12 806 en 2018 à 135 788 pour l’année qui s’achève en décembre 2022. Depuis 2018, le nombre d’étudiants étrangers et les personnes à leur charge a augmenté de 76 %, passant de 354 900 à 626 600 en 2022.

De même, les députés conservateurs veulent que Londres aille plus loin en renforçant les contrôles sur les visas pour les travailleurs les moins qualifiés. Pour l’ancien ministre conservateur Sir John Hayes, « la croissance démographique à ce niveau est insoutenable. Le gouvernement doit agir immédiatement et radicalement pour freiner l’immigration ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

3 réponses à “Royaume-Uni. Vers une immigration nette record d’un million de migrants malgré les promesses du Brexit ?”

  1. Prétet Yvette dit :

    Il ne faut pas oublier que deux ”migrants” se trouvaient parmi les terroristes de l’attentat du 13 novembre, à Paris!…Ceux qui laissent entrer des migrants, dans nos pays, sont complices de ces ASSASSINS!…Les pays européens doivent ARRETER cette immigration de musulmans ”clandestins”…Ceux-ci savent très bien que grâce à la ”pensée unique” de ”la gauche” ….ils pourront CONTINUER de nous envahir!…

  2. Charles Hoursain dit :

    Oui,on sait que l'”invasion migratoire “continue ” inexorablement depuis les pays africains et moyens orientaux depuis la Méditerranée..Grace aux ONG de passeurs ,et aux travers des zones frontalières des Alpes maritimes depuis l’Italie..A partir de Calais,tous les jours les services de frontières arrêtent des smalboats sur la Côte d’Opale avec 30 à 70 passagers,mais depuis le début de l’année 45 000 migrants ont réussi la traversée vers l’Angleterre..Bah!..mieux vaut qu’ils aillent chez les anglais que de rester chez nous..Isn’t it ?

  3. patphil dit :

    étudiants étrangers, quand ils repartent dans leurs pays c’est une chance, s’ils restent sur place au contraire;

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Ensauvagement, Immigration, International, Justice

Royaume-Uni. 7 individus condamnés pour avoir exploité sexuellement 2 adolescentes démunies

Découvrir l'article

International, Tourisme

Les jardins perdus de Heligan : Un petit coin de paradis en Cornouailles britanniques

Découvrir l'article

International

Plus de 10 000 migrants traversent la Manche : un record pour 2024, l’immigration au cœur des législatives britanniques

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Les demandeurs d’asile bangladais déboutés bientôt remigrés

Découvrir l'article

International

Immigration au Royaume-Uni. Le rapport choc.

Découvrir l'article

A La Une, Economie, International

Royaume-Uni. Contrairement à ce qu’indique la doxa gauchiste, les niveaux record d’immigration n’ont pas réussi à stimuler l’économie

Découvrir l'article

Immigration, International

Immigration clandestine. L’Irlande veut renvoyer des migrants au Royaume-Uni, Londres s’y oppose

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni : un premier migrant expulsé au Rwanda. L’énième pansement sur une plaie béante ?

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. L’expulsion des clandestins vers le Rwanda enfin validée par le Parlement

Découvrir l'article

Politique

Royaume-Uni : Les hommes ne seront plus obligés de serrer la main aux femmes lors de la cérémonie de naturalisation à Westminster (Mais pourquoi donc ?)

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky