page contents
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Pédocriminalité : j’ai vu Sounds of Freedom et j’accuse les médias mainstream

Sounds of Freedom est un film de fiction basé sur la vie de Tim Ballard, un ex-agent du Département de Sécurité National états-unien qui a quitté sa fonction gouvernementale  pour se consacrer pleinement au sauvetage d’enfants victimes du trafic sexuel. Malgré le faible budget, l’absence de publicité institutionnelle et le faible nombre de salles de cinéma qui acceptent de le projeter, il est numéro 1 au box office, passant devant les méga-productions hollywoodiennes.

Avant d’être produit par un Mexicain et distribué par un studio qui dérange – Angel Studio -, avant de recevoir le soutien de la bête noire d’Hollywood, Mel Gibson, avant d’être affublé de théorie complotiste QAnon, une hargne qui, avouons-le fait aussi son succès, ce film qui dénonce la traite sexuelle des enfants d’Amérique latine a traîné du bureau d’un producteur à l’autre, il a vu de nombreuses portes se claquer, des délais s’allonger, des promesses ne pas être maintenues. Un accord avec la 20th Century Fox, plus de quatre ans d’attente, puis le refus de Disney qui avait, entre temps, racheté la 20th…

https://www.youtube.com/watch?v=cfn2oy9bYdM

Mais sincèrement ? Le film est vraiment soft. N’importe quel documentaire sur la pédocriminalité est bien plus cru. Le film fout beaucoup moins la rage que ces témoignages de mères qui ont vu la justice rendre leur enfant à leur bourreau, d’enfants qui racontent l’enfer qu’ils ont vécu, ou que les rares “fuites” de personnages haut placés qui ont décrit ce qui est fait aux enfants dans des festins très privés.

Oui, il m’a foutu moins la haine que les appels au viol et à la maltraitance d’une fille de 12 ans…par son père juge pour enfants ! Il m’a foutu moins la haine que la lettre de la propre mère de Marc Dutroux qui prévenait jadis les forces de l’ordre des occupations de son fils, lettre ignorée pendant que des petites étaient réduites à l’état d’esclaves sexuelles.

Et sur les réseaux, les publications de tout un tas de gens défilent. Comme s’il se passait quelque chose d’important. De plus important de la simple sortie d’un film. Des milliers de publications du Mexique, des Etats-Unis, du Canada… des milliers et des milliers de commentaires. Des photos de gens connus et inconnus posant devant l’affiche enjoignant leurs contacts à aller le voir , s’opposent au dénigrement des grands médias. Ça les énerve. Ils parlent de “complosphère”, de preuves manquantes, comme si pour n’importe quelle merde produite par leurs amis, ils en demandaient. Un exemple ? Le Parisien écrit “Le sujet principal du film, le trafic sexuel d’enfants, est évidemment lié à de grandes théories du complot où les élites mondiales dirigeraient le monde et auraient établi un grand réseau de trafic sexuel. « Sound of Freedom » refait également parler de l’adrénochrome, une supposée drogue issue du sang des enfants qui serait ponctionné lors de ce trafic.” Des mots bien choisis pour effrayer et faire passer pour complétement débile n’importe qui ose dénoncer l’existence de réseaux pédophiles. Spoiler : c’est un mensonge absolu, le film ne traite pas absolument pas de l’adrénochrome ! Qui reste la thèse préférée de ceux qui veulent – pourquoi d’ailleurs ? – encore une fois faire passer pour complétement débile qui dénonce l’existence de réseaux pédocriminels. Citer un élément qui n’est pas dans le film, c’est clairement la preuve qu’il les dérange.

On peut difficilement faire mieux pour dénigrer

Les détracteurs, ce sont aussi beaucoup de gens qui trouvent ça “gros”, exagéré. Il est vrai, qu’une personne normalement constituée ne peut pas concevoir que des humains fêtent l’arrivée d’enfants qui seront violés, battus, détruits, réduits en esclavage. C’est tout à fait in-croyable. 

C’est gros ? Il n’y a aucune preuve de ce que le film avance ? Il décrirait une des habituelles machinations imaginaires dont on affuble les élites en période de secessio plebis ? Et les accusés des affaires Outreau, Dutroux, Epstein, ils sont où ? Les viols ont été reconnus, les vies de ces enfants ont été à jamais bousillées, mais il n’y a pas d’accusés ! C’est complotiste, ça ? C’est QAnon ? Ou c’est ce qu’il s’est passé ?

Alors oui, dans la réception du film tout se mêle, la haine de ces “élites”, le dégoût et la perte de confiance envers les médias passés de contre-pouvoir à instrument du pouvoir ; la scission des populations occidentales entre ceux qui savent ou se doutent, et ceux qui préfèrent nier “parce que c’est gros”, parce que, oui, il y a eu et il y a des thèses complotistes sans queue ni tête, ou bien parce qu’ils savent que leur famille de pensée a surfé et surfe encore sur la dépénalisation de la pédophilie… je vais pas vous balancer encore la couverture dégueulasse de Libération “apprenons à faire l’amour à nos enfants“, ou la tribune défendant des pédophilies signées par nos chers ministres et intellectuels d’obédience radical-chic.

C’est du complot tout ça ? Quand des centaines et des centaines de pédomonstres commandent des viols et tortures filmés aux parents de petits Philippins, un “marché” qui a explosé depuis le Covid, c’est du complot ça aussi ?

Les pédocriminels qui ne violent pas leurs propres enfants, ils font comment pour se procurer leurs victimes ? Ils courent dans la rue et ils se jettent sur le premier venu ? Ou ils font appel à des réseaux ? Les 10.000 migrants mineurs que l’on sait être tombés dans les filets du trafic d’enfants, ça marche comment ? Ils ont rencontré sur leur route 10.000 pédophiles ou esclavagistes, tout seul, qui se baladaient par là ? Soyons sérieux deux minutes. Les réseaux pédophiles existent. On a pas de mal a accepter que l’Église soit infestée d’abuseurs d’enfants, qu’un système les ait couverts, déplacés et excusés, les ait faits échapper à la justice pendant des décennies, mais que les stars du show biz, les politiciens, les magistrats, les intellectuels, les magnats industriels, fassent de même, ça non, jamais ! Les systèmes, les réseaux pédo, ça n’existe pas ! Complotistes !

S’il y a complot, c’est celui du silence. Il suffit de compter le nombre d’articles sur la première pimbêche qui regrette d’avoir écarté les jambes avec un gros producteur d’Hollywood, tout en se faisant photographier toute souriante et bisous-bisous dans ses bras de son agresseur après, et celles qui concernent les viols d’enfants. Surprise assurée !

Mais non, je ne dis pas que tous les journalistes sont occupés à masquer un vaste complot pédophile à l’échelle planétaire, mais que, sauf quelques rares courageux, tous s’autocensurent, sachant devoir se limiter à balancer le voisin qui a abusé de son fils, ou le trafic d’enfants sur quelque île à 20.000 km, sans jamais enquêter sur les réseaux bien de chez nous. La pédophilie en France, c’est un peu comme le nuage de Tchernobyl, ça passe à côté.

La preuve ? Lisez donc L’Envers des affaires, le trimestriel de Karl Zéro. Si vous ne l’aimez pas, rejoignez quelque canal d’observatoire de la pédocriminalité, et vous verrez combien d’affaires, combien de victimes agitent le monde et sont totalement ignorées des médias mainstream. Ou pire, entrez quelques instants dans le Dark Web. Une fois remis du traumatisme, vous pourrez vous rendre compte de combien l’exploitation des enfants explose et combien ça ne les intéresse pas. Pourquoi eux, n’y vont pas sur le Dark Web ? C’est pas ça leur boulot ? Ils sont trop cons pour y parvenir, ou ils ont d’autres chats à fouetter ? Non, ils se collent au sujet seulement quand ils ne peuvent plus faire l’autruche parce que quelque livre, écrit par quelque enfant d’une de nos “élites” fait la Une des ventes.

Bref, au final je n’ai pas vraiment aimé le film (le côté “il faut sauver le soldat Ryan” me gonfle en général), que je ne trouve pas assez percutant, mais j’espère qu’il aura le pouvoir de changer quelque chose… Une prise de conscience au niveau collectif. L’engagement de ceux qui en ont le pouvoir, en faisant, par exemple, appliquer les lois, les peines ou en enquêtant vraiment. La dépolitisation d’un sujet qui devrait concerner chacun d’entre nous… etc.

Mais si j’ai compris une chose, c’est qu’il ne faudra pas compter sur nos médias mainstream pour ça.

“Le film type QAnon sur le trafic d’enfants est fait pour cibler les boomeurs complotistes à l’esprit confus”

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR (photo d’illustration), captures d’écran
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

 

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

18 réponses à “Pédocriminalité : j’ai vu Sounds of Freedom et j’accuse les médias mainstream”

  1. alienor dit :

    je suis ravie d’apprendre que je suis “boomeur complotiste à l’esprit confus”…….

  2. Laurent dit :

    Ce film permet de savoir de quel côté se rangent les torches cul comme “Première” “Marianne” ou encore “Le monde” même si on savait déjà…

    Merci d’avoir mis des mots sur ce que beaucoup de gens pensent.

  3. Vincentn dit :

    Bravo. Comment les médias osent-ils dire que d’évoquer le traffic d’enfants et la pédocriminalité c’est du complotisme! Par contre, les films ultra violents qu’on voit au cinema et à la télévision ça ne les gêne pas, mais un film sur un sujet bien réel, dramatique, et le plus criminelle et immorale qui soit, ils essaient de le démonter et de décourager qu’on aille le voir.
    Er la sexualisation mondiale des enfants à l’école via le programme d’éducation sexuelle dès la primaire où on les initie au sexe, ça aussi c’est du complotisme?

  4. Manon dit :

    Bonjour,
    Où peut on le voir en France en vf s’ils vous plaît ? Sortira t’ il au cinéma en France ou est il vraiment interdit ?comme je l’ai entendu dire…

  5. Benoit Leman dit :

    Ca allait jusqu’à ce que tu cites Karl Zero car lui oui, il dit très souvent n’importe quoi, sans preuve. Et pour le coup lui voit des complots partout et decredibilise le combat

    • Leeloo47 dit :

      Quelle preuves avez vous pour dire que ce monsieur est un complotiste ???

    • Rouffie dit :

      Les media mainstream ont bien travaillé avec toi ! Karl Zero est une personne intègre moralement qui a était dénigré par les media car son combat dérange.

    • Saraka dit :

      Non, non et NON ! Bien au contraire, Karl Zéro est plus que prudent dans ses publications, il ne diffuse que ce dont il a des preuves sourcées de façon hyper rigoureuse ! Et justement il a lui-même tendance à nier certaines réalités aussi monstrueuses que factuelles et archi prouvées, comme le pizza-gate dont il dit douter, ce qui lui fait perdre une partie de sa crédibilité et de la confiance auprès des personnes VRAIMENT bien informées sur ces sujets: pédo-criminalité mais aussi pédo-satanisme, rituels sacrificiels, adrénochrome etc… Karl Zéro est l’un des informateurs les plus “soft” plus près de la catégorie “plancher” que de ceux qui ont l’extrême courage et mérite d’aller jusqu’au bout, comme Alexandre Lebreton le meilleur en français, et David Icke en anglais (et traduit)…
      Visiblement vous n’y connaissez rien du tout, ou alors vous êtes dans le déni de réalité !

      • Moulin olivier dit :

        On peut affirmer ses opinions sans dénigrer les autres parce qu’ils ne sont pas à cent pour cent d’accord avec vous.. La pédophilie est un sujet grave et tentaculaire mais chacun à son niveau d’information. Alors partagez sans mépriser…

  6. dem dit :

    Oui ça existe? Je me suis souvenue de ce que me disais un gamin quand j’étais en 6 ème. c’était en 1976… il m’avait raconté des choses sordides que je n’avais pas comprises à l’époque parce que j’étais trop petite. en me disant oui les parents ne font pas de mal à leurs enfants ils prennent les enfants des autre en parlant de sexualité. comment pouvait il être au courant de cela à 11 ans ? il n’y avait ni internet et deux chaines de tv en noir et blanc… il me parlait aussi de films fait avec des enfants… entre enfants, je ne raconterais pas.. en 1976. c’est horrible.

  7. Chamuel dit :

    Tu te laisse entraîner dans le complot anti élites. Outreau et Dutroux, c’était pas les élites. Ce que je trouve ce n’est pas tant le sujet, la pédophilie existe et on doit lutter avec acharnement contre cette horreur, mais ce qui m’inquiète c’est ce que le film entraîne comme folie. N’importe quelle célébrité qui a fait des dons à des enfants est non pas soupçonnée mais carrément accusée de monter un réseau pour Hollywood. Oprah Winfrey est la nouvelle cible. Elle a monté une école élitiste pour jeune filles en Afrique du Sud et voilà qu’on l’accusé d’avoir fourni Hollywood en chair fraîche. Quel choc pour une femme qui a elle-même été violée à neuf ans…Tom Hanks et Céline Dion sont accusés de prendre ce fameux adenochrome. Tout ce que touche Qanon a des conséquences terribles et rend les gens fous. Un des leurs a tué ses jeunes enfants parcequ’il pensait qu’ils étaient en train de se transformer en serpents! D’autres attendaient le retour de John John Kennedy… Ce n’est pas le film en lui même qui me pose problème, au contraire, c’est le déchaînement irrationnel qui déferle où tout le monde est suspecté.

    • Henri dit :

      Il y a deux sortes de pédophiles : d’abord les cantonniers, les cas sociaux, les péquenots, le garagiste de la zone, le patron de PMU du coin de la rue, les éboueurs (ces pédophiles-ci sont des “personnages abjects, ignobles, odieux”, et méritent largement la perpète). Ensuite, il y a les politiciens, les journaleux, les hommes d’affaires, les écrivains, les “pipeul” en tout genre : ceux-ci sont des aimables esthètes vaguement décadents qui ne cherchent qu’à assouvir une passion un peu coupable certes, mais pas trop, et méritent une indulgence sereine lorsqu’ils sont pris, …mais ils le sont rarement).

  8. PEDOT dit :

    Je viens de lire votre article. J’aime beaucoup votre façon d’écrire, on ressent beaucoup la “rage” que vous avez fasse à un tel déni de la part des médias de fils de timp, oui moi je ne vais pas dans la demi mesure, même si eux parle de complotisme.. Moi poir eux je parlerais de complicité, de non assistance à personne en danger. Sûr que devant un tribunal ça pourrait se défendre. Il n’y a plis de médias en France, du mois les plus connus sont tous des sous merde… Vous pouvez publier mon nom j’assume ma position. Ce combat là devrait être le premier des combats, tiens on devrait même faire des exemples pour ces broyeurs d’Enfances, pour ces broyeurs de Vie, la mort !! Ben non on va leur trouver des circonstances atténuantes !… Laissez moi vomir ! Il est temps que cela change. Il est temps que tout éclate. Ce film est censuré et l’investigation de Karl Zéro, on en parle ? Encore moins. Quelle tristesse, quelle désobligeantes tristesses, quelles terrifiantes tristesses… Est ce des humains pour faire ça… Méritent t’ils une peine de prison humaine. Faire des exemples pour que le prochain réfléchisse à deux fois. Bref, merci pour votre article, ça fait du bien de lire des articles comme ça. Merci du fond du cœur. J’ajoute mon nom de famille n’est pas un rappel, il est réel….

  9. isa dit :

    J’ai chaud au cœur en vous lisant.
    Il y a au moins des personnes qui osent parler de cette cruauté….vous avez tout dit, alors milles mercis pour ces enfants que l’on devraient protégés mais qui sont ignorés.

  10. Malsaint dit :

    Je rêve d’un monde ou si viol d’un enfant ou abus d’un enfant est avéré, que la peine soit la peine de mort.
    Peu être que ça calmerait les autres détraqués.
    En attendant, ils détruisent des vis et ne font que quelques années de prison.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Politique, Sociétal

Macron en campagne électorale en Italie, ou l’art de se faire haïr à l’étranger

Découvrir l'article

Sociétal

OMERTA n°5 : pédocriminalité, secte, inceste, wokisme, une enquête exceptionnelle et sans concession

Découvrir l'article

Immigration, International

La Finlande a fermé sa frontière orientale pour stopper les flux migratoires. Fin de la rhétorique pro-migrant ?

Découvrir l'article

Société, Vidéo

Un passant aide deux femmes policiers incapables de procéder à une arrestation : quand l’idéologie nous met en danger [Vidéo]

Découvrir l'article

International

Migrants business : le transfert des migrants de l’Italie à l’Albanie sera dévolu à des navires privés

Découvrir l'article

Immigration

Migrants business : la mafia derrière les entrées légales de travailleurs étrangers

Découvrir l'article

Santé, Société

Dictature sanitaire en Italie : certificat de vaccination HPV et 4ème dose anti-covid obligatoires pour étudier ?

Découvrir l'article

Santé, Sociétal

Nouveau scandale pour la principale association pour la santé des personnes transgenres : WPATH bloque les résultats de sa propre recherche

Découvrir l'article

Sociétal

Masculinisme contre féminisme, ou la baisse de QI généralisée

Découvrir l'article

Immigration, Vidéo, Vu ailleurs

Manifestation historique contre l’immigration et l’insécurité à Vérone [vidéo]

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky