Devenir partenaire
Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Espagne. Les îles Canaries « débordent » de clandestins avec près de 5 000 arrivées en une semaine [Vidéo]

Les îles Canaries sont confrontées à une saturation totale de leurs capacités d’accueil en raison d’un afflux très important de migrants illégaux avec plus de 4 500 clandestins débarqués en une semaine. Les autorités de l’archipel se sentent démunies et dénoncent l’inaction de Madrid.

Une saturation des capacités d’accueil aux Canaries

Si la situation n’a pas encore atteint l’ampleur des événements de Lampedusa, l’archipel des îles Canaries, confronté à d’importantes arrivées successives de clandestins, connaît désormais une saturation totale de ses capacités d’accueil. En l’espace de 24 heures, ce sont environ 1 000 immigrants illégaux supplémentaires qui ont débarqué aux Canaries entre les matins du dimanche 8 et du lundi 9 octobre.

Face à cette déferlante migratoire d’une ampleur inédite dans l’archipel espagnol, les derniers clandestins arrivés ne sont désormais plus transférés vers les centres d’hébergement dorénavant submergés et stationnent dans les zones portuaires. Au cours de la seule journée de dimanche, les autorités espagnoles ont pris en charge plus de 600 migrants débarqués via sept bateaux dans les îles de Lanzarote, Fuerteventura, El Hierro et Tenerife.

Le vendredi 6 octobre, déjà plus de 900 clandestins subsahariens furent « repêchés » par les garde-côtes espagnols. Ainsi, cinq embarcations de ces migrants ont débarqué leurs passagers sur l’île d’El Hierro tandis que trois autres furent redirigées vers l’île de Grande Canarie. Le même jour, l’ile de Tenerife accueillait pour sa part deux bateaux transportant des clandestins.

Près de 5 000 clandestins en une semaine

Durant l’invasion migratoire de Lampedusa au mois de septembre, le fait que le nombre de migrants débarqués ait fini par dépasser le nombre d’habitants de l’île avait retenu l’attention. Si ce seuil n’a pas été atteint pour l’instant dans les îles Canaries, il faut tout de même souligner que, dans le cas de la petite île d’El Hierro, par exemple, ce sont plus de 1200 clandestins qui sont arrivés en l’espace d’une semaine sur ce rocher comptant 11 000 habitants.

En remontant quelques jours en amont, il s’avère que l’archipel a été le théâtre de l’arrivée de plus de 4 500 migrants entre le 1er et le 9 octobre, répartis à bord de 53 embarcations. Avec une moyenne de 503 individus débarquant chaque jour dans l’archipel. Des chiffres sans précédent depuis 2006 et la « crise des cayucos » (nom donné aux embarcations de pêche utilisées depuis les côtes africaines) qui avait vu plus de 31 600 migrants illégaux arriver aux Canaries.

Suite à ces arrivées massives, le gouvernement des Canaries a demandé un plan de l’Union européenne, le déploiement de Frontex dans la zone maritime des Canaries et davantage d’infrastructures pour accueillir les migrants dans de bonnes conditions.

Madrid critiquée pour son inaction

Par ailleurs, l’inaction du gouvernement central espagnol a également été pointée du doigt le week-end dernier par Fernando Clavijo, président du gouvernement canarien : « Nous sommes seuls. Absolument seuls face à cette crise humanitaire. Le silence du gouvernement espagnol face à cette situation est absolument incompréhensible », a-t-il déclaré.

Au cours du week-end dernier, plus de 500 personnes ont embarqué sur un ferry affrété par la délégation du gouvernement des îles Canaries afin de tenter de soulager les structures d’accueil de l’île d’El Hierro en les transférant à Tenerife. Des transferts de clandestins vers la péninsule ibérique doivent également avoir lieu.

Selon les chiffres officiels des autorités espagnoles, en prenant en compte les débarquements de clandestins du week-end dernier, 19 507 migrants illégaux ont été pris en charge dans l’archipel depuis le début de l’année 2023. Ce nombre était de 14 976 au 30 septembre. Une date à laquelle le nombre total de migrants arrivés illégalement aux îles Canaries depuis le début de l’année était déjà supérieur de 24,6 % à celui de 2022, représentant par ailleurs plus de la moitié des clandestins débarqués en Espagne en 2023.

Crédit photo : capture YouTube (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

8 réponses à “Espagne. Les îles Canaries « débordent » de clandestins avec près de 5 000 arrivées en une semaine [Vidéo]”

  1. louis dit :

    tres bon pour le tourisme ça ! mdr !!

  2. Prétet Yvette dit :

    Les ”clandestins” musulmans, qui débarquent en Espagne, NE RESTENT PAS en Espagne…ce qui explique l’INACTION des autorités espagnoles…celles-ci savent que ces ”clandestins” musulmans se dirigeront, ensuite, vers LA FRANCE, où de nombreuses associations leur donneront les sous des contribuables français…ces ”Français” non-musulmans… qui triment à travailler afin de pouvoir payer les impôts exorbitants que l’Etat français exige d’eux …ce même Etat français donnera, ensuite, l’argent des Français non-musulmans aux terroristes musulmans qui nous envahissent!..

  3. Gaï de ROPRAZ dit :

    L’envahissement est programmé !
    Et chaque politique le sait.
    Et chaque européen en est conscient.
    Et que font-ils nos politiques pour l’eviter ? Rien. Absolument rien, sinon ériger des Lois contraires aux intérêts des ressortissants européens.
    Et comment réagissent les européens ? De la même manière, en baissant la tête, et poursuivre son chemin toute honte bue, engloutie à tout jamais.
    Bien sûr que je suis dûr.
    Mais on n’a que ce que l’on mérite !!!

  4. Bran ruz dit :

    Combien d’hommes ? Combien de musulmans ? La réponse on la connaît ! Stop invasion, ouvrons les yeux .

  5. VORONINE dit :

    que des individus avec des tetes sympatiques , on a envie d’inviter ces ingénieurs et ces professseurs d’université à la maison ….

  6. Dany dit :

    Ne pas accueillir, bloquer les débarquements….ils n’ont pas encore compris? Après ils vont se plaindre? Se défendre quand les autorités de l’UE ne le fait pas…personne n’y pense??

  7. Christian dit :

    Comme on le voit sur la photo, ces clandestins sont des mineurs non accompagnés qui ont tout juste 16 ans. Bref, cette invasion migratoire est un véritable foutoir qui pourrait être nettoyé avec de la volonté et des “roubignoles”. Mais l’Espagne, comme la France ne maîtrise rien du tout et baisse la “bragas”, sodomisée elle aussi par l’Europe.

  8. patphil dit :

    un 2ème lampéduza, les zotorités espagnoles (socialistes) s’en fichent!

Ce sujet vous intéresse ?

Créez un compte ou connectez-vous sur Breizh Info et sélectionnez vos catégories favorites pour ne pas rater l'information qui VOUS intéresse.

Publicité

Soutenez Breizh-info

LES DERNIERS ARTICLES

Politique

Fabrice Leggeri, ex-directeur de Frontex : « La Commission européenne voit l’immigration illégale comme un projet et non pas comme un problème »

coucou

International

Terreur Woke. Le conseil municipal de Melbourne propose des vestiaires non mixtes dans les installations sportives

Sociétal

Explosion de la délinquance dans les petites villes : agressions, actes de torture, menaces…

BREST

Trafic de drogue à Brest : un dealer condamné à 12 mois de prison dont 4 fermes

Enedis

MORLAIX

Un agent Enedis violemment agressé près de Morlaix : la gendarmerie lance un appel à témoins

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

International

Galice. La télévision publique espagnole ne diffusera le résultat des élections de ce dimanche…que si la gauche l’emporte

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

Îles Canaries (Espagne). Avec plus de 7 000 clandestins débarqués en janvier, le total du 1er semestre 2023 déjà dépassé

Découvrir l'article

Economie, Immigration, Justice, Sociétal

Immigration économique. La Rochelle : expulsé, le commis de cuisine africain sous OQTF est finalement de retour après une mobilisation

Découvrir l'article

Immigration, International

Allemagne. Le Parlement adopte une loi édulcorée sur l’expulsion des migrants

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍