Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Le 6 janvier 1412, naissait une des plus grandes héroïnes de l’Histoire. Au-delà de la légende, la véritable Jeanne d’Arc

Le 6 janvier… peut-être. C’est en tout cas la date qui est retenue pour célébrer sa naissance, mais elle n’est pas certaine. Qu’importe, c’est-là un petit détail prétexte à remémorer qui était ce grandissime personnage de l’histoire. Une histoire que nul ne devrait ignorer tant elle est épique, incroyable, extraordinaire !

Car au-delà du mythe Jeanne d’Arc, au-delà de la légende qui entoure sa geste – lendemain inéluctable de toute œuvre mémorable – au-delà des témoignages et des chroniques qui peuvent parfois être impartiaux, nous conservons une source qui est indiscutable : les actes de son procès à Rouen. Trois copies des procès verbaux, du noir sur blanc. Contrairement à ce que l’on pense trop souvent, au Moyen-âge, l’arbitraire ne régnait pas : les procès devaient respecter le droit et étaient transcrits.

La personnalité de Jeanne se dessine au fil des interrogatoires. Elle y apparaît brillante, digne et non dépourvue de sens de l’humour. Son intelligence est tout à fait surprenante et… indéniable !

Jeanne, c’est une jeune-fille de dix-neuf ans, qui n’a jamais étudié et qui fait face, seule, à une assemblée de juristes, de théologiens et autres savants – jusqu’à cent vingt personnes ! – prêts à toutes les fourberies pour faire d’elle une sorcière. Mais elle ne se démonte pas. Pire, elle déjoue leurs pièges, un à un, incarnant un modèle d’insolence et de sang-froid. Pire encore, elle est tellement habile et drôle, qu’elle gagne l’hostile public… contraignant ses inquisiteurs à poursuivre les audiences en huit-clos !

Lorsque ces derniers l’interrogent : “ Jeanne, croyez-vous être en état de grâce ?” – une question piège qui pouvait l’envoyer directement au bûcher, puisque si elle répondait par l’affirmative, elle commettait le péché d’orgueil, et par la négative, elle suggérait être inspirée non pas par Dieu mais par le Diable – celle-ci répond : “Si je n’y suis, Dieu veuille m’y mettre ; si j’y suis, Dieu veuille m’y tenir“. Imparable !

À la question “Dieu hait-il les Anglais ?”, l’audacieuse s’exclame : “De l’amour ou de la haine que Dieu a pour les Anglais, je n’en sais rien ; mais je sais bien qu’ils seront tous boutés hors de France, excepté ceux qui y périront.”

Que dites-vous de notre Sire le pape ? Lequel croyez-vous qui soit le vrai pape ?“, un “Est-ce qu’il y en a deux ?” fera office de réponse ! On ne saura probablement jamais si elle se moque ou si elle fait son innocente, mais le résultat y est.

La lettre, qu’elle dicta et envoya, quatre ans auparavant, aux Anglais lors du siège d’Orléans est citée et vaut le détour :

” Roi d’Angleterre, et vous, duc de Bedford, qui vous dites régent du royaume de France, vous, Guillaume de la Poule ; comte de Suffolk ; Jean, sire de Talbot ; et vous Thomas, sire de Scales, qui vous dites lieutenant dudit duc de Bedford, faites raison au Roi du Ciel. Rendez à la Pucelle, qui est ici envoyée de par Dieu, le Roi du Ciel, les clefs de toutes les bonnes villes que vous avez prises et violées en France. Elle est ici venue de par Dieu pour proclamer le sang royal. Elle est toute prête de faire paix, si vous lui voulez faire raison, pourvu que France vous rendiez, et payiez pour l’avoir tenue. Et entre vous, archers, compagnons de guerre, gentils et autres qui êtes devant la ville d’Orléans, allez-vous-en en votre pays, de par Dieu. Et si ainsi ne le faites, attendez les nouvelles de la Pucelle, qui vous ira voir brièvement, à vos bien grands dommages. Roi d’Angleterre, si ainsi ne le faites, je suis chef de guerre, et en quelque lieu que j’atteindrai vos gens en France, je les en ferai en aller, qu’ils le veuillent ou ne le veuillent ; et s’ils ne veulent obéir, je les ferai tous occire. Je suis ici envoyée de par Dieu, le Roi du Ciel, corps pour corps, pour vous bouter hors de toute France. Et s’ils veulent obéir, je les prendrai à merci. Et n’ayez point d’autre opinion, car vous ne tiendrez point le royaume de France de Dieu, le Roi du Ciel, fils de sainte Marie ; mais le tiendra le Roi Charles, vrai héritier ; car Dieu, le Roi du Ciel le veut, et cela lui est révélé par la Pucelle, et il entrera à Paris à bonne compagnie. Si vous ne voulez croire les nouvelles, de par Dieu et la Pucelle, en quelque lieu que vous trouverons, nous frapperons dedans et ferons un si grand “hahay” qu’il y a bien mille ans qu’en France il n ‘en fut un si grand, si vous ne faites raison. Et croyez fermement que le Roi du Ciel enverra plus de force à la Pucelle que vous ne lui en sauriez mener avec tous assauts, à elle et à ses bonnes gens d’armes ; et aux horions on verra qui aura meilleur droit de Dieu du Ciel. Vous, duc de Bedford, la Pucelle vous prie et vous requiert que vous ne fassiez plus détruire. Si vous lui faites raison, vous pourrez venir en sa compagnie, où les Français feront le plus beau fait qui oncques fut fait pour la chrétienté. Et faites réponse si vous voulez faire paix en la cité d’Orléans ; et si ainsi ne le faites, de vos biens grands dommages qu’il vous souvienne brièvement. Écrit le mardi, semaine sainte. “

Reconnaissez-vous cette lettre ?” lui demande l’Évêque inquisiteur. Mais Jeanne semble le voir arriver et anticipe : “Oui, excepté trois mots : à savoir là où il est dit : Rendez à la Pucelle, où on doit mettre : Rendez au Roi. Là où il est dit chef de guerre, et troisièmement, où on a mis corps pour corps, il n’y a rien de cela dans la lettre que j’ai envoyée. Jamais aucun seigneur n’a dicté cette lettre : mais moi-même les ai dictées avant de les envoyer.”

Elle ne se laisse jamais faire, et à la lecture de chaque acte, elle nie ou renvoie à ses réponses originales, elle est précise et formelle. Et ça, ce n’est ni légende, ni mythe, ni interprétation. Bref, c’est tout le procès qu’il faudrait relire tant la jeune-fille est perspicace, adroite, subtile ! Et du spectaculaire procès en sorcellerie que ses détracteurs espéraient, il fallut se limiter à des chefs d’accusation minables, tel le port d’habits masculins, ou de s’en être remise directement au jugement de Dieu plutôt qu’à l’autorité ecclésiastique terrestre.

Quelque mois plus tard, elle serait brûlée vive. Mais, son génie nous illumine encore : elle est la personnalité la plus étudiée et mise en scène de tout le Moyen-âge, notre plus longue période historique. Enfin, un peu de justice !

Pour approfondir :

Jeanne d’Arc, Vérités et Légendes, Colette Beaune, Tempus, 2008

Jeanne d’Arc, Le procès de Rouen, lu et commenté par Jacques Trémolet de Villers, Les Belles Lettres, 2016

Les audacieuses, héroines d’hier pour jeunes filles d’aujourd’hui, Audrey Stéphanie et Aude Benoit, L’étoffe des héros, 2019

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

6 réponses à “Le 6 janvier 1412, naissait une des plus grandes héroïnes de l’Histoire. Au-delà de la légende, la véritable Jeanne d’Arc”

  1. Philippe Payen dit :

    Superbe ! Merci

  2. Eschyle 49 dit :

    Relisez ” Jeanne d’Arc, le procès de Rouen “, par Jacques Trémolet de Villers: https://www.babelio.com/livres/Tremolet-de-Villers-Jeanne-dArc-le-proces-de-Rouen/867678
    Cette gamine quasi-analphabète éclatant de rire, face à la fine fleur de la Sorbonne, a le gabarit d’un Docteur de l’Église: elle expose notamment le concept de laïcité: époustouflant !

    Mais le plus cocasse est quand mon trisaïeul [ mon grand père au carré ] canonisait Jeanne d’Arc.
    Pour cela, il faut se référer à deux sites sur Henri Wallon : https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Wallon_(1812-1904) & http://www.henriwallon.com/

    a) il fonda la République , à une voix de majorité , en prévoyant un septennat , tout simplement parce que le comte de Chambord , dernier prétendant au trône ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_d%27Artois ) refusait d’abdiquer le drapeau blanc pour le drapeau tricolore ; la situation étant bloquée , Wallon s’enquit auprès de son médecin : « Bon ! Il en a encore pour combien de temps à vivre ? » « À mon avis , pas plus de sept ans ! » « Très bien , je proposerai à titre temporaire un septennat , en attendant sa mort , l’avènement de son successeur , et le retour à la monarchie ! » … et les royalistes de consentir cet aggiornamento ; simplement , en 1883 , année de la mort du comte de Chambord , les français avaient pris goût à la République …

    b) auteur d’un ouvrage exhaustif en trois volumes , dédié au duc de Broglie
    ( http://www.academie-francaise.fr/reponse-au-discours-de-reception-de-m-gabriel-de-broglie ), il intègre la commission constituée par François Arago , aux côtés de Victor Schœlcher , Henri-Joseph Mestro , Adolphe Gatine et Charles Gaumont ( choisis à raison de leur appartenance à la franc-maçonnerie ) , sans préjudice d’Auguste-François Perrinon et Louis Percin ( choisis à raison de leur origine martiniquaise , en clair , de leur couleur de peau ) ; Perrinon , Gatine & Gaumont étant remplacés, le 10 juin 1848 , par François Mongin de Montrol , Pascal Duprat & Pierre Vinçard ; Henri Wallon, le seul catholique, aux côtés de six francs-maçons notoires et de deux nègres ( peut-être francs-maçons ), avait donc été recruté exclusivement à raison de sa compétence , inversement proportionnelle à celle des autres membres ; bref , il rédigea le décret d’abolition du 27 avril 1848 , les treize décrets organiques d’application , la loi d’indemnisation du 30 avril 1849 , les décrets des 24 novembre 1849 et 10 octobre 1850 , enfin organisa l’indemnisation des planteurs , sous la forme de parts de capitaux des banques coloniales créées en 1851 ; en résumé , il a aboli l’esclavage ; mais comme il est catholique , il est inhumé au Montparnasse (18e division , angle avenue du Nord/avenue de l’Est) , le Panthéon étant réservé aux francs-maçons ( nul n’est parfait ! )
    Ce qui m’autorisa , le 25 octobre 2013 , à accueillir le Garde des Sceaux en ces termes : « Madame le Ministre , c’est d’autant plus pour moi un honneur de vous accueillir , que c’est mon trisaïeul qui a affranchi le vôtre ! »

    c) ayant publié diverses biographies , sa Jeanne d’Arc , rééditée tout au long du XIXème siècle , plongeait en extase les républicains , comme le symbole de la résistance à l’oppression , jusqu’à mourir pour la patrie ; mais portait à l’épectase les royalistes , comme étant l’archétype de la « vierge et martyre » , victime de sa foi ; comme il recevait le « tout-Paris » dans sa maison des Petites Dalles
    ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Les_Petites_Dalles ), l’évêque d’Orléans ( https://www.youtube.com/watch?v=JoV8JlyxZVE ) lui révéla détenir aux archives épiscopales les minutes du procès de Jeanne d’Arc ; le seul ennui est qu’elles étaient inexploitables , en cursive gothique ; ni une , ni deux , Jules Quicherat ( https://fr.wikipedia.org/wiki/Jules_Quicherat ), directeur de l’École des Chartes , paléographe et franc-maçon , déchiffra le texte , Dupanloup apportant les arguments théologiques , et Wallon , les arguments historiques ; en 1894 , premier grade , le titre de vénérable ; en 1909 , deuxième grade , la béatification ; entretemps , avec la loi Combes , intervinrent les inventaires ( http://www.cparama.com/forum/cominac-t14879.html ) et la rupture des relations diplomatiques avec le St Siège . Rupture très handicapante pendant la première guerre mondiale ( le franc germinal dévalué ; 1,5 million de Morts Pour La France, autant de veuves , d’orphelins et d’invalides ; et rebelote avec la grippe espagnole ; bref , c’était le blues , version XXL … ) ; Georges Clémenceau , président du Conseil de 1917 à 1920 , grand franc-maçon sous l’Éternel , mandate Gabriel Hanotaux , ancien ministre des Affaires étrangères , via Henri-Louis Chapon, évêque de Nice ( qui avait refusé en 1901 de se « faire embrocher » par la Légion d’honneur ) , pour reprendre contact avec le Vatican : « D’accord , je vous ai traité de pape boche ! Cependant , mes compatriotes ont le moral dans les chaussettes ; vous ne pourriez pas me canoniser la petite Jeanne ? » ; Benoit XV de répliquer : « Banco ! » … Et c’est ainsi que la plus illustre des filles de France fut canonisée en 1920 par deux francs-maçons … comme quoi la Providence tire des lignes droites par des chemins sinueux !

  3. DESUSANNE maurice dit :

    Sainte Jeanne d’Arc, priez pour la France ; Que les Français se tournent à nouveau vers Messire Dieu ! Ainsi soit-il

  4. nina dit :

    Regine Pernoud a publié les minutes du proces de Jeanne d Arc. Je ne me souviens pas du titre.
    En livre de poche.

  5. joelle Rossi dit :

    Jeanne d’Arc et les fake news (1/6) par Marcel Gay
    Non, Jeanne d’Arc n’était pas bergère, non elle n’est pas morte sur un grand bûcher à Rouen, non elle ne s’appelait pas d’Arc, mais Jeanne la Pucelle. Pour en finir avec les fake news du 15ème siècle reprises depuis sans discernement par nos historiens.
    L’Affaire Jeanne d’Arc a été publiée en 2007 aux éditions Florent Massot (DR)écrit par Roger senzig- marcel gay
    il est intéressant de lire ce livre on s’aperçoit que la légende de Jeanne d’arc n’est pas du tout de ce l’on nous a appris.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Société

Fille lynchée à Montpellier, coups de poignard à Bordeaux…Dramatique mais logique.

Découvrir l'article

International

L’Arabie Saoudite élue à la présidence de la Commission de la condition des femmes de l’ONU

Découvrir l'article

Sociétal

Des lesbiennes racialement incorrectes ? Quand la filiation raciale est choisie sur catalogue

Découvrir l'article

Tribune libre

Censure, discrimination, l’insupportable manque de dignité de gauchistes [L’AGORA]

Découvrir l'article

International, Politique, Santé, Société

L’Italie lance l’alarme contre le Fentanyl, la drogue des zombies potentiellement mortelle dès la première prise

Découvrir l'article

Société

Deux journalistes condamnées pour avoir transféré des fonds à des terroristes islamistes

Découvrir l'article

International, Politique

L’Italie bat le record des naturalisations au sein de l’Union européenne

Découvrir l'article

A La Une, Santé, Sociétal, Société

Interdire les transitions de genre aux mineurs ? Un rapport du Sénat alarmant

Découvrir l'article

A La Une, Environnement, Société

Tyrannie verte : vers l’interdiction des motos non-électriques ?

Découvrir l'article

A La Une, Politique, Sociétal, Société

Catherine Ringer, une ex-actrice porno “hardcore” élue pour chanter l’avortement. Un choix symbolique ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky