Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Aux USA (donc demain en Europe ?), ces grands constructeurs automobiles qui partagent leurs données de conduite avec les géants de l’assurance

Un rapport récent a révélé que plusieurs grands constructeurs automobiles partagent secrètement les données de conduite détaillées des véhicules de leurs clients avec des compagnies d’assurance et des courtiers en données tiers.

Un récent rapport du New York Times a mis au jour une pratique inquiétante selon laquelle des constructeurs automobiles, dont GM, Honda, Kia, Hyundai et d’autres, recueillent et partagent secrètement de nombreuses informations sur les habitudes de conduite de leurs clients avec des compagnies d’assurance et des courtiers en données tels que LexisNexis et Verisk.

Ces données, collectées par des dispositifs optionnels comme OnStar Smart Driver de GM ou Driver Feedback de Honda, comprennent des détails tels que les dates des trajets, les distances, les vitesses, les freinages brusques et les accélérations rapides. Alors que ces fonctions sont souvent présentées comme des outils destinés à aider les conducteurs à améliorer leurs compétences, les petits caractères enfouis dans les politiques de confidentialité et les conditions de service révèlent une vérité plus sombre : les données sont partagées avec des tiers sans le consentement explicite des conducteurs.

Le cas de Kenn Dahl, propriétaire d’une entreprise de logiciels de 65 ans à Seattle, illustre la gravité de la situation. Dahl, un conducteur prudent qui n’a jamais eu d’accident, a été choqué de constater que ses primes d’assurance automobile avaient augmenté de 21 % en 2022. En demandant son rapport de consommation LexisNexis, il a découvert un document stupéfiant de 258 pages détaillant plus de 640 trajets que lui et sa femme avaient effectués dans leur Chevrolet Bolt, avec des détails tels que les dates, les heures, les distances et les cas de freinage brusque ou d’accélération rapide.

L’expérience de M. Dahl est loin d’être isolée. Les forums en ligne consacrés à divers véhicules GM regorgent d’avertissements et de plaintes de conducteurs ayant vécu des situations similaires, certains faisant état d’un refus de couverture d’assurance ou d’une augmentation significative des primes en raison des données de conduite partagées.

Les constructeurs automobiles et les courtiers en données impliqués affirment avoir obtenu le consentement des conducteurs par le biais de politiques de confidentialité et de conditions de service opaques. Cependant, de nombreux conducteurs affirment qu’ils n’étaient pas au courant de leur participation à ces programmes ni de l’ampleur du partage des données.

Frank Pasquale, professeur de droit à l’université de Cornell, s’est étonné de ces pratiques, déclarant : “Parce que le consommateur moyen ne s’attend pas raisonnablement à ce que cela se produise, l’industrie devrait certainement avoir pour pratique de l’indiquer de manière visible.

Les décideurs politiques ont pris note de cette tendance préoccupante, le régulateur californien de la protection de la vie privée ayant lancé une enquête sur les pratiques de collecte de données des constructeurs automobiles, et le sénateur Edward Markey du Massachusetts ayant demandé à la Commission fédérale du commerce (FTC) d’examiner les violations potentielles des lois sur la protection des consommateurs.

Les implications de ce partage caché de données vont au-delà des préoccupations financières. Les défenseurs de la vie privée avertissent que la collecte et la diffusion de détails de conduite aussi intimes pourraient avoir des conséquences considérables, allant de l’impact sur les primes d’assurance à l’influence potentielle sur les opportunités d’emploi ou même sur les procédures judiciaires.

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

9 réponses à “Aux USA (donc demain en Europe ?), ces grands constructeurs automobiles qui partagent leurs données de conduite avec les géants de l’assurance”

  1. gautier dit :

    Cela commence déjà en France, plus de carte verte sur le pare brise? bientôt quand les voitures spécialisés tourneront dans les rues, ils sauront, que le gars paye pas ses traites, qu’il n’est pas assuré, pas de service technique, mauvais entretien dit par la concession, tout sur ses contraventions !! plus besoin d’être arrêté pour faire le contrôle, la fourrière sera prévenue et direct au rebut !! si c’est ce que vous voulez! vive l’Europe ! la gangrène des gens aujourd’hui, c’est la Hyène de Bruxelles et Breton ! à vous de voter !

  2. Francesco dit :

    J’en reste à mon old timer sans radio, un Renault Express de 33 ans d’âge, sans devoir craindre ce type de flicage et sans prendre mon téléphone portable qui reste fermé à mon domicile. C’est aussi faire faire acte de résistance contre les tueurs de liberté et de société en utilisant tout de même des moyens “modernes” de traverser la vie et de se faire quelque plaisir comme celui d’hier soir tard, d’aller observer un groupe de chevreuils dans une campagne peu habitée et pas encore polluée par nos frères et soeurs venus d’ailleurs nous picorer des petits pâtés sur la tête.

  3. zozo83 dit :

    Tout est dans le titre:”Aux USA, donc demain en Europe…”; mais demain c’est aujourd’hui.

  4. etienne boutonnet dit :

    Ayant vécu aux USA, je trouve normal que les assurances soient plus chères pour les personnes dont la conduite est plus dangereuse. Aux USA, les contraventions sont communiquées à l’assurance qui augmente son tarif en conséquence. Les bons conducteurs, eux, voient leur assurance diminuer.

  5. Jacques Levêque dit :

    Nous sommes fliqués et surveillés partout dans notre vie quotidienne, notamment à travers internet. Les “boîtes noires” sur les voitures particulières, c’est déjà dans l’air et elle seront probablement votées par l’Europe. Ainsi, on pourra avoir des PV “surprises”, sans être contrôlé par la maréchaussée. Les radars routiers, véritable escroquerie d’État, sont déjà généralisés mais ça ne suffit pas, la “boîte noire” permettra d’engranger du fric, du pognon, du blé. Tout est mis en oeuvre pour plumer les con-sommateurs.

  6. kaélig dit :

    S’il y un secteur d’activité (improductive) qui se porte très bien , c’est bien celui des assurances telle AXA dont les bénéfices augmentent chaque année;
    Vous avez tous remarqué que vos primes d’assurance augmentent chaque année bien au-delà de l’inflation.
    Vous avez aussi remarqué la rubrique “vol, incendie, attentats”…Intéressant les “attentats”…C’est quoi “les attentats”…Ben tout simplement le résultat des actes terroristes, émeutes , dégradations…produitent par les “petits anges” (un peu aussi nos agriculteurs certes), et que vous citoyens honnètes payez à la place de l’Etat impuissant.
    C’est le prix à payer pour l'”intégration” des “chances pour la France”, solidarité nationle oblige.

  7. Jotglars 66 dit :

    Big Brother est partout….attention on va savoir combien de fois vous allez aux toilettes et donc vous dépensez cette eau si précieuse…le nombre de fois où la chasse d’eau fonctionne pourrait être une mauvaise chose pour la planète et donc on pourrait vous limiter l’accès à vos toilettes pour être un bon citoyen soucieux de son empreinte ( défense de rire ) écologique responsable !

  8. ALREN dit :

    @etienne boutonnet. Je suis surpris de votre confiance dans les systèmes de flicages numériques de plus en plus intrusifs. Bien évidemment à chaque nouveauté qui nous est proposée puis imposée, elle nous est toujours justifiée pour récompenser les “bons sujets” et punir les “mauvais”. Combien de fois on entend cette réplique à ceux qui voient le danger qu’il y derrière ces intrusions dans le contrôle de nos actes: “Si vous êtes en règle (bien obéissant) vous n’avez rien à craindre. Cette assertion est fausse car ceux qu’on punit ne sont pas les citoyens les moins disciplinés mais ceux qui sont accessibles car déclinant une identité et une capacité à payer pour des fautes (réelles ou prétendues). Un clandestin n’ayant pas de compte en banque identifié ne paye jamais d’amende. On n’enlève jamais un permis de conduire à quelqu’un qui conduit sans permis. On n’augmente pas plus sa prime d’assurance puisqu’il n’en a pas. Résultat le système ne peut rien faire contre le vrai délinquant clandestin. Tous ces systèmes de flicage sont faits pour les citoyens honnêtes dûment en règle dans leurs déclarations habitant dans un lieu identifié, payant ses impôts, ses cotisations sociales, etc… Pendant ce temps là, la délinquance ne fait qu’augmenter, non pénalisable car non solvable (en théorie).

  9. Jacques Levêque dit :

    @ALREN Excellent commentaire, vous avez parfaitement résumé la situation actuelle.
    Paye et tais-toi. Nous sommes vraiment pris pour des cons et pressés comme de citrons, tandis que les délinquants s’en battent le coquillard.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

A La Une, International

Jeremy Carl : « Le racisme anti-blanc est la forme dominante et la plus importante de racisme dans l’Amérique d’aujourd’hui »

Découvrir l'article

Economie

Près de 50 % des Américains soutiennent l’interdiction potentielle de TikTok

Découvrir l'article

Economie

Assurance habitation : c’est en Bretagne qu’elle est la moins chère !

Découvrir l'article

Sociétal

Drogue, homicides, suicides…Les taux de mortalité chez les Américains en âge de travailler sont 2,5 fois plus élevés que la moyenne des autres pays à revenu élevé

Découvrir l'article

International

Aux USA, des professionnels vétérans du renseignement écrivent à Joe Biden au sujet d’une éventuelle intervention de la France en Ukraine

Découvrir l'article

A La Une, International

La guerre en Ukraine, la douloureuse naissance d’un monde nouveau. Un Général français s’exprime

Découvrir l'article

Social

67% des dirigeants d’entreprises favorables à la semaine en 4 jours

Découvrir l'article

Economie

1 935 chefs d’entreprise ont perdu leur emploi en 2023 en Bretagne administrative

Découvrir l'article

Auto-Moto

Assurance et dématérialisation de la carte verte : 72 % des Français estiment avoir été insuffisamment informés par leur assureur

Découvrir l'article

Auto-Moto

Entrée en vigueur du contrôle technique moto en France le 15 avril 2024 : quel impact sur le prix de l’assurance ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky