Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Sexualisation des enfants à l’école : la question est posée au Sénat après une accablante tribune du prof. Maurice Berger

Après lecture du projet d’éducation à la sexualité du Conseil supérieur des programmes, l’émérite pédopsychiatre Maurice Berger et la porte-parole de SOS Education Sophie Audugé, ont publié une tribune dans les colonnes du Figaro : «Éducation à la sexualité: et si on laissait les enfants tranquilles ?». Leurs mises en garde, jusqu’à présent ignorées, ont généré une question au Sénat.

Une tribune qui annonce d’emblée la couleur :

“Le Conseil supérieur des programmes suit doctement les « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe » dont les concepts ont été édifiés par un groupe de travail mis en place par l’OMS en 2008, dont 16 des 17 membres étaient liés à des mouvements LGBTQIA+. En France, cette absence de prise en compte du savoir des spécialistes de l’enfance est due au poids de divers lobbies militants, mais aussi à l’enjeu économique que représente cette « éducation à la sexualité » qui fait vivre un réseau d’intervenants auxquels ces séances sont sous-traitées.”

“Ces programmes, celui prôné par l’OMS comme celui que propose le CSP en France, sexualisent les enfants dès la maternelle.

Rappelons que l’Unesco recommande de parler de la jouissance sexuelle dès l’âge de 5 ans. Les enfants n’en sont pas au même niveau de maturité dans une classe. Certains sont traumatisés par ces « apprentissages », qui sont intrusifs, parce qu’ils n’y ont pas encore pensé. Ils se bouchent les oreilles, refusent de répondre aux questions. « Ma fille m’a dit s’être efforcée d’être sourde et aveugle. L’enseignant a dit que c’est obligatoire. » Exit le consentement : sexe élémentaire, obligatoire, pendant 40 minutes.”

“En parlant aux enfants avant qu’ils ne se posent ces questions, en ne respectant pas leur rythme, en faisant effraction dans leur espace de rêverie, les adultes prennent un rôle de séducteur initiateur. Ils prêtent à l’enfant une représentation de la sexualité semblable à la leur et créent une excitation qui n’a pas d’issue puisque l’enfant n’a pas, par définition, de sexualité fonctionnelle. L’astuce pour faire accepter cette éducation (nocive) à la sexualité est de la dissimuler sous le vocable « éducation affective et relationnelle » et de l’enrober d’égalité, d’inclusivité, de respect d’autrui, de sororité et d’empathie.”

Aussi, la Sénatrice du Var Françoise Dumont (Les Républicains) a t’elle posé une question écrite à Mme la ministre de l’Éducation nationale et de la jeunesse en date du 11 avril dernier. Très claire, elle demande :

“de bien vouloir lui préciser comment le Gouvernement entend éviter que les cours d’éducation à la sexualité, dont la dispense plus rigoureuse est prévue à compter de septembre 2024, ne deviennent le terrain de luttes idéologiques (…) au détriment du bien être et de l’innocence des enfants.

(…) et de lui confirmer que ces enseignements se conformeront au respect strict de l’âge, de la maturité et de la sensibilité émotionnelle des enfants devant les suivre.”

Une noble initiative de la part de Mme la Sénatrice. Mais, s’agissant de la Question écrite n°11193, il est plus que nécessaire que chaque association de parents d’élèves, ou, à défaut de parents se mobilise, alertant leur élus locaux, interrogeant la direction des établissements scolaires ou le rectorat sur la démarche qu’ils entendent entreprendre en la matière.

L’action de l’association des Mamans Louves est à cet égard exemplaire. Pour les plus sceptiques ou ceux qui croient encore qu’il s’agit de prévention, elles invitent à prendre connaissance des témoignages d’enfants, de parents, de professeurs, de personnel de santé, etc., relatant les dérives observées dans les classes (fellation, SIDA, sexe anal expliqués en CM1, évocation de la masturbation en maternelle…) dans une brochure collective rédigée par SOS Éducation.

Effraction émotionnelle, traumatisme, sont les mots qui reviennent fréquemment chez tous les professionnels de l’enfance qui ont alerté sur le sujet. Si ce n’est pas ce que nous voulons pour nos enfants, il va falloir agir.

Audrey D’Aguanno

Crédit photo : DR

[cc] Breizh-info.com, 2024, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

19 réponses à “Sexualisation des enfants à l’école : la question est posée au Sénat après une accablante tribune du prof. Maurice Berger”

  1. gaudete dit :

    On a vraiment à faire à des tarés et les responsables de l’enseignement sont des sadiques des pervers qu’il faut enfermer le plus rapidement possible. Ils sont pires que des pédophiles. Il est grand temps de changer de gouvernement et de réduire ces cinglés au silence. Tiens macronor dictator pourrait envoyer ces dérangés du bulbe sur le front russe avec les lgbtqxyz qui sévissent dans les écoles, je pense que l’idée de s’occuper de leur bas-ventre leur passerait

  2. Durandal dit :

    Bonjour,

    Désormais, nous avons besoin du témoignage des traumatisés pour protéger ceux qui arrivent après. S’il y a bien eu une cassure dans la transmission, nous pouvons la voir ici. Il faut retourner aux règles paternelles élémentaires. L’individu ne doit pas faire toutes ses expériences en dehors du regard de ses aïeux.

    Cdt.

    M.D

  3. Dupré dit :

    L’école est faite pour instruire, transmettre les savoirs. L’idéologie quelle qu’elle soit n’y a pas sa place. L’Europe “woke” est mortifère pour notre nation. Macron accepte de sacrifier nos enfants pour plaire à Bruxelles et à l’Allemagne au nom des minorités. La biologie à l’école, oui, mais certainement pas la sexualité. Monsieur Macron, je vous interdit formellement de vous mêler de la sexualité de nos enfants. Ce n’est pas le rôle de l’école.

  4. Gaï de ROPRAZ dit :

    Et oui, MERDE ! Foutez la paix aux enfants !!!
    Ils auront bien d’autres chats à fouetter dès leur âge adulte !!!

  5. GNA46 dit :

    Il est certain que ceux de ma génération, les trop fameux “babyboomers…”, qui avons eu la chance de voir les chiens monter sur les chiennes dans la rue, les chats galoper les chattes dans les mêmes rues, etc. … Il nous était naturel de pouvoir observer ces choses de la Nature qui font que les espèces se reproduisent d’une certaine manière. De là à faire le lien avec notre propre espèce, le pas n’était pas très écarté, et ainsi allait la vie sans trop de questions perverses.
    Aujourd’hui, nos petits chérubins confinés entre TV et consoles de jeux virtuels, et autres réseaux dits “sociaux”, sont à des années lumières de ce qu’est la “vraie” vie, et de ce fait n’en découvrent, qu’en les survolant, les détails dont font partis, entre autres, la sexualité. Et à l’instar de l’écologie, ils n’en maitrisent aucune information réaliste.
    Ajoutant à cela la démission des parents… vous disposez de tous les ingrédients pour fonder votre propre opinion sur ce sujet.

  6. louis dit :

    le lobby lgbt est puissant et nos islamo gauchos sont soucieux de plaire a rothchild question de fric alors ….

  7. Occidentale dit :

    L’abjection socialiste est une constante viscérale.
    Le gauchisme parrainant l’avilissement de l’être en nécessitant le sexe à l’enfant pour l’adapter en proie à sa pédophilie criminelle.

  8. kaélig dit :

    Autant la sexualité était refoulée voire tabou à mon époque de 1950 sous la pression de la religion, de la famille, de la bienséance…autant elle devient un endoctrinement dès le plus jeune âge tuant le processus naturel du rève et de la découverte…Beaucoup de psychopathes en perspective.

  9. Henri dit :

    On dirait que certains lobbys de pervers influents veulent préparer les enfants à la pédophilie.

  10. Andorre dit :

    Abominable cette obsession d’ enseigner la sexualité à un enfant de cinq ans.
    Il y eut une étude faite aux USA sur le plaisir: des enfants furent « les cobayes «  pour s’apercevoir que l’ orgasme pouvait surgir.
    Ce n’ Est qu ´ un pas pour tous les pedophiles et les autres dérangés.
    Arrêtons de marcher sur la tête, les enfants sont de plus en plus perdus, cette société est moribonde.
    Retrouvons du bon sens et des valeurs non destructrices.

  11. Jacques BRACQUEMONT dit :

    La république dont les jacobins ont en 1789 comme projet de détruire la famille , ils ont pris leur temps mais ils vont y parvenir …Malheureusement car les moutons s’en moquent.

  12. Jean Neimar dit :

    Et si…

    La carte d’identité parent 1 parent 2 : tu ne connais plus tes ancêtres, leur nature, ce qui les caractérisent. Cancel culture…

    Tu es perdu ? Ton passé n’a pas de sens ? Ton avenir s’annonce chaotique ? Ton présent n’en parlons pas. Tu es perdu, on va t’expliquer… Viens t’identifier à ce mouvement LGBTQUIA+ à la mode, celui-ci nourrit par le lobbying. Tellement loin de l’origin que même cette communauté ne s’y identifi pas…

    Tu es jeune, tu es dés-orienté ? Nous allons t’en donner une. Enfin t’en vendre une.
    Cette idéologie profite de la fébrilité du jeune immature mais consommateur potentiel.

    Et si cette idéologie pouvait servir les big pharma et big tech..? Et si toi dès le plus jeune âge sous couvert d’inclusion, tu devenais maître de décision irréversible sur ton corps..? Consommateur de chirurgie, de traitement à vie pour maintenir cette transformation… Mais aussi, préparons le terrain : la technologie transumaniste ?
    “Internet of things”, Neuralink, le brevet “Cryptocurrency system using data on body activity”, implant sous-cutané RFID, … La bioelectronics c’est pour qui ?

    Et ça pourrait même être gratuit car c’est toi le produit !

  13. patphil dit :

    fichez la paix aux enfants et même aux adolescents

  14. MAX MANOUVRIER dit :

    ” Laisser les enfants en dehors de tout ça ! “, ces déconnades sociétales ne font qu’aggraver les malheurs de notre société.

  15. SergeReb dit :

    Si vous préférez que vos enfants soient éduqués par le porno, continuez à mettre la tête dans le sable. L’éducation à la sexualité est une réponse à ce phénomène inquiétant. Une des vidéos qui a le plus tourné dans les collèges il y a deux ans était une femme qui déféquait dans la bouche d’une autre. Les prises de positions de M. Berger et ses assoc. catho sont complètement hors de la réalité.

    • Audrey dit :

      Et cela tourne dès la maternelle ? Parce que l’éducation à la sexualité prônée par l’OMS doit commencer dès 5 ans. Est-ce l’âge de l’accès de tous les bambins au porno ? Si le problème était véritablement cette peste de la pornographie, il serait très aisé pour les gouvernements de mettre un frein à son accès illimité. Or, ils ne le font pas. Je vous invite à vous informer sur ce sujet, des instruments existent, fonctionnent mais aujourd’hui on entre encore sur ces sites avec un simple clic sur “j’ai plus de 18 ans”.

  16. Elisabeth Watt dit :

    La destruction des enfants est un crime contre eux mais aussi contre l’humanité.Car ils sont le futur. Protégeons-les de toutes nos forces.

  17. Djé dit :

    Ils préparent nos enfants pour les pédophiles et les proxénètes.
    Quelle honte, ce gouvernement, cette élite mondialiste.

  18. Cathchuf dit :

    Nous pouvons aller consulter le projet de programme de l EN sur le site eduscol et envoyer nos avis par mail . Faisons nous entendre !🙏🏻

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

International, Société

Derrière les manifestations de soutien à la Palestine des campus américains, des financements chinois ?

Découvrir l'article

A La Une, Immigration, International

Freedom of Movement Solidarity Network : le nouveau réseau des associations pro-migrants pour accélérer l’invasion

Découvrir l'article

International, Politique

Les tensions en Géorgie confirment le pouvoir subversif des ONG

Découvrir l'article

Culture, Sociétal, Société

Eurovision 2024. Doit-on encore être scandalisé ? Retour sur une entreprise idéologique

Découvrir l'article

A La Une, Immigration

Nouveau bateau ONG pro-migrants en Méditerranée : un nouvel affront à l’Italie

Découvrir l'article

Environnement

Cohabiter avec le loup, c’est possible : des éleveurs italiens témoignent d’un modèle qui fonctionne sur Radio France

Découvrir l'article

International

Les “fous de Dieu” au sein du gouvernement de Netanyahou bloquent tout espoir de paix

Découvrir l'article

Société

Appoline matin. Certaines ethnies plus stigmatisées que d’autres en France ?

Découvrir l'article

A La Une, Société

La GPA reconnue comme relevant de la traite des êtres humains par le Parlement européen ?

Découvrir l'article

A La Une, International

Pluie de bombes sur Israël. Un pas de plus vers un conflit mondial ?

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Clicky