Étiquette : Dépakine

Rennes. Un spectacle caritatif au profit des victimes de la Dépakine le 12 mars

Le Festival « Vive La Magie » organise 2 spectacles de magie au profit de l’Association APESAC, des victimes de la Dépakine et autres antiépileptiques le Samedi 12 Mars 2022 à Rennes. Gérard SOUCHET, magicien professionnel, organisateur du Festival Mondial Vive la Magie, offre un moment de répit aux familles victimes de la Dépakine. La Dépakine c’est un antiépileptique prescrit

depakine

Justice et dépakine. L’APESAC assigne SANOFI via une action de groupe

Ce mercredi 22 septembre au matin, l’APESAC assignait Sanofi au tribunal judiciaire de Paris pour juger si l’APESAC remplit toutes les conditions nécessaires pour procéder à une action de groupe aux vues des articles : L 1143-2 et L1143-1 du code de la santé publique, déterminer si Sanofi a commis une faute de vigilance pour les enfants exposés à la

marine_martin_neurologue

Loi « lanceurs d’alerte » : L’APESAC et 26 autres organisations lancent un appel à la société civile

Marine Martin, en devenant lanceuse d’alerte dans le scandale de la Dépakine, s’est directement exposée aux attaques du laboratoire Sanofi qui a tenté récemment de la faire révoquer de son poste d’experte au sein de l’ANSM. Le tribunal administratif de Montreuil a rejeté, mardi 18 mai, la requête de la société pharmaceutique Sanofi-Aventis qui demandait à faire annuler la nomination

Affaire Depakine : témoignage d’une bretonne dont la fille est née handicapée

Le laboratoire français Sanofi a été une nouvelle fois été mis en examen dans l’affaire Dépakine. Cette fois pour « homicides involontaires ». Son antiépileptique pourrait être responsable depuis 1967 de malformations ou de troubles chez 15 à 3000 enfants exposés in utéro. Le témoignage de Jennifer Simon, une bretonne dont la fille est née handicapée. Crédit photo : DR (photo d’illustration)

depakine

Dépakine. SANOFI vient d’être mis en examen pour « Homicides involontaires »

Le laboratoire SANOFI vient d’être mis en examen pour « Homicides involontaires » dans le cadre de la procédure pénale en cours pour laquelle, Sanofi est déjà poursuivi pour « Tromperie aggravée » et « blessures involontaires ». « Ce nouveau chef d’accusation est une très grande victoire pour les familles de victimes de la Dépakine qui ont répondu à l’appel de l’APESAC en déposant plainte pour que ces

depakine

Scandale de la Dépakine. L’Etat condamné

Le tribunal administratif de Montreuil a rendu sa décision ce jour dans le scandale de la Dépakine pour trois dossiers de familles de victimes de cet anti-épileptique. Le juge a conclu à la responsabilité de l’État à hauteur de 20% à 40% selon les dates de naissance des enfants. Cette décision était attendue par les familles. L’Etat est donc condamné à

depakine

Santé. Mise en garde contre 21 antiépileptiques pouvant entraîner des malformations sur le fœtus

Dans un rapport publié jeudi (lire le rapport ici), l’agence du médicament (ANSM) pointe les risques de prise d’antiépileptiques chez les femmes enceintes. D’autres molécules que celles de la Dépakine sont à risque même si c’est bien cette dernière et ses dérivés qui sont les plus problématiques (risque multiplié par 5). Parmi les antiépileptiques pour lesquels les données issues de

marine_martin_neurologue

Marine Martin sur les antiépileptiques : « Je dénonce l’inertie des neurologues qui savent que ces produits sont neurotoxiques » [Interview]

Marine Martin a lancé l’alerte sur le scandale de la Dépakine, en 2011. Elle est maman de deux enfants victimes de ce médicament, deux enfants nés en 1999 et en 2002. « À aucun moment, on ne m’a prévenu des risques de la Dépakine chez la femme enceinte », nous explique celle qui suit la même voix, celle des lanceurs d’alerte, qu’Irène

ewenn et moi

Emilie, victime de la Dépakine : « Nous nous battrons toujours pour qu’Ewenn vive bien.»

06/11/2017 – 07H45 Rennes (Breizh-info.com) – Nous avons débuté ce dimanche une enquête sur la Dépakine . Ou plutôt sur ses conséquences pour de nombreuses familles et pour des enfants qui subissent aujourd’hui les conséquences de la consommation par leurs mères de médicaments en contenant, sans qu’aucun médecin ni laboratoire pharmaceutique n’aient prévenu du danger qu’il y avait à le

depakine

Santé. Sanofi et la Depakine ont détruit sa vie : elle témoigne

05/11/2017 – 06H45 Rennes (Breizh-info.com) –De nouveaux pictogrammes à destination des femmes enceintes sont apposés depuis mardi 17 octobre 2017 sur les boîtes de médicament dont la prise comporte des risques pendant la grossesse (médicaments dits tératogènes). La mise en place de ces pictogrammes s’inspire d’une mesure similaire prise au début de l’année concernant les médicaments contenant du valproate, comme

Dépakine. Pourquoi l’alerte sur ses dangers n’a-t-elle pas été donnée plus tôt ?

18/08/2016 – 06H00 Paris (Breizh-info.com) – Le scandale de la Dépakine prend le relais de celui du Médiator. Une spécialité chasse l’autre, sans souci de comprendre quel système paralysant permet l’efflorescence de prescriptions aberrantes de médications qui, dans certains usages, ne le sont pas moins. Mais c’est maintenant officiel : la molécule de base de la Dépakine, le valproate de sodium, a

Rennes. Un spectacle caritatif au profit des victimes de la Dépakine le 12 mars

Le Festival « Vive La Magie » organise 2 spectacles de magie au profit de l’Association APESAC, des victimes de la Dépakine et autres antiépileptiques le Samedi 12 Mars 2022 à Rennes. Gérard SOUCHET, magicien professionnel, organisateur du Festival Mondial Vive la Magie, offre un moment de répit aux familles victimes de la Dépakine. La Dépakine c’est un antiépileptique prescrit

depakine

Justice et dépakine. L’APESAC assigne SANOFI via une action de groupe

Ce mercredi 22 septembre au matin, l’APESAC assignait Sanofi au tribunal judiciaire de Paris pour juger si l’APESAC remplit toutes les conditions nécessaires pour procéder à une action de groupe aux vues des articles : L 1143-2 et L1143-1 du code de la santé publique, déterminer si Sanofi a commis une faute de vigilance pour les enfants exposés à la

marine_martin_neurologue

Loi « lanceurs d’alerte » : L’APESAC et 26 autres organisations lancent un appel à la société civile

Marine Martin, en devenant lanceuse d’alerte dans le scandale de la Dépakine, s’est directement exposée aux attaques du laboratoire Sanofi qui a tenté récemment de la faire révoquer de son poste d’experte au sein de l’ANSM. Le tribunal administratif de Montreuil a rejeté, mardi 18 mai, la requête de la société pharmaceutique Sanofi-Aventis qui demandait à faire annuler la nomination

Affaire Depakine : témoignage d’une bretonne dont la fille est née handicapée

Le laboratoire français Sanofi a été une nouvelle fois été mis en examen dans l’affaire Dépakine. Cette fois pour « homicides involontaires ». Son antiépileptique pourrait être responsable depuis 1967 de malformations ou de troubles chez 15 à 3000 enfants exposés in utéro. Le témoignage de Jennifer Simon, une bretonne dont la fille est née handicapée. Crédit photo : DR (photo d’illustration)

depakine

Dépakine. SANOFI vient d’être mis en examen pour « Homicides involontaires »

Le laboratoire SANOFI vient d’être mis en examen pour « Homicides involontaires » dans le cadre de la procédure pénale en cours pour laquelle, Sanofi est déjà poursuivi pour « Tromperie aggravée » et « blessures involontaires ». « Ce nouveau chef d’accusation est une très grande victoire pour les familles de victimes de la Dépakine qui ont répondu à l’appel de l’APESAC en déposant plainte pour que ces

depakine

Scandale de la Dépakine. L’Etat condamné

Le tribunal administratif de Montreuil a rendu sa décision ce jour dans le scandale de la Dépakine pour trois dossiers de familles de victimes de cet anti-épileptique. Le juge a conclu à la responsabilité de l’État à hauteur de 20% à 40% selon les dates de naissance des enfants. Cette décision était attendue par les familles. L’Etat est donc condamné à

depakine

Santé. Mise en garde contre 21 antiépileptiques pouvant entraîner des malformations sur le fœtus

Dans un rapport publié jeudi (lire le rapport ici), l’agence du médicament (ANSM) pointe les risques de prise d’antiépileptiques chez les femmes enceintes. D’autres molécules que celles de la Dépakine sont à risque même si c’est bien cette dernière et ses dérivés qui sont les plus problématiques (risque multiplié par 5). Parmi les antiépileptiques pour lesquels les données issues de

marine_martin_neurologue

Marine Martin sur les antiépileptiques : « Je dénonce l’inertie des neurologues qui savent que ces produits sont neurotoxiques » [Interview]

Marine Martin a lancé l’alerte sur le scandale de la Dépakine, en 2011. Elle est maman de deux enfants victimes de ce médicament, deux enfants nés en 1999 et en 2002. « À aucun moment, on ne m’a prévenu des risques de la Dépakine chez la femme enceinte », nous explique celle qui suit la même voix, celle des lanceurs d’alerte, qu’Irène

ewenn et moi

Emilie, victime de la Dépakine : « Nous nous battrons toujours pour qu’Ewenn vive bien.»

06/11/2017 – 07H45 Rennes (Breizh-info.com) – Nous avons débuté ce dimanche une enquête sur la Dépakine . Ou plutôt sur ses conséquences pour de nombreuses familles et pour des enfants qui subissent aujourd’hui les conséquences de la consommation par leurs mères de médicaments en contenant, sans qu’aucun médecin ni laboratoire pharmaceutique n’aient prévenu du danger qu’il y avait à le

depakine

Santé. Sanofi et la Depakine ont détruit sa vie : elle témoigne

05/11/2017 – 06H45 Rennes (Breizh-info.com) –De nouveaux pictogrammes à destination des femmes enceintes sont apposés depuis mardi 17 octobre 2017 sur les boîtes de médicament dont la prise comporte des risques pendant la grossesse (médicaments dits tératogènes). La mise en place de ces pictogrammes s’inspire d’une mesure similaire prise au début de l’année concernant les médicaments contenant du valproate, comme

Dépakine. Pourquoi l’alerte sur ses dangers n’a-t-elle pas été donnée plus tôt ?

18/08/2016 – 06H00 Paris (Breizh-info.com) – Le scandale de la Dépakine prend le relais de celui du Médiator. Une spécialité chasse l’autre, sans souci de comprendre quel système paralysant permet l’efflorescence de prescriptions aberrantes de médications qui, dans certains usages, ne le sont pas moins. Mais c’est maintenant officiel : la molécule de base de la Dépakine, le valproate de sodium, a

À LA UNE

Dinan : ur c'hilo kannab er ranndi, an daou zen a zo laosket da vont gant al lez-varn !
Italie. Pro-migrants et 1er député noir du pays, Aboubakar Soumahoro se retire après des accusations de mauvais traitements sur des migrants
Bruxelles. Des supporters marocains sèment le chaos après le match Belgique-Maroc, le Vlaams Belang les incite à remigrer [Vidéo]
A la découverte des Saints Bretons. Le 28 Novembre c'est la Sainte Heodez