Loire-Atlantique : l’aire de grand passage des gens du voyage à Trignac illégale ?

Trignac-Aire-de-grand-passage-des-gens-du-voyage

07/04/2014 – 08H00 Trignac (Breizh-info.com) – Malgré de nombreuses tentatives pour arriver à gérer le flot et les flux des gens du voyage – et de non moins nombreux emplâtres législatifs – la République n’y arrive toujours pas. Poussant les communes à faire le sale boulot, ou pas. Ou en arrangeant la loi à sa sauce pour le cas des aires de grand passage, qui dépendent du département.

En Loire-Atlantique, cette aire de grand passage se trouve sur le territoire communal de Trignac, le long de la 2×2 voies (RN171), de l’autre côté du Brivet sur un grand pré inondable, entre le bourg et la zone commerciale de Savine (Auchan). La gestion échappe totalement à la commune – le département est propriétaire du terrain et la gestion en revient à la CARENE, l’intercommunalité de la région de Saint-Nazaire. Ce qui a au moins le mérite de ne rien coûter à Trignac : si pour une raison ou une autre il faut nettoyer, la commune se voit payée de ses efforts par l’intercommunalité. Cette aire fonctionne trois mois de l’année, d’abord pour un rassemblement évangélique, puis pour l’accueil de d’autres clans épars à la fin de l’été.

Or, il se trouve que ce terrain est une zone humide. Un grand pré humide, coincé entre la Brière et le Brivet. Classé zone Natura 2000… mais neuf mois de l’année seulement. Entre le 15 juin et le 15 septembre, un arrêté préfectoral déclasse cette zone, pour permettre d’y installer l’aire de grand passage. Un peu comme si on interdisait les pluies trois mois de l’année par arrête préfectoral : ça n’a pas de sens, et est-ce vraiment légal ?

Par ailleurs, l’accès et la sortie dudit terrain se font par des sorties directes, qui donnent sur la voie de décélération. Strictement interdit sur une nationale à 2×2 voies, car très dangereux. Même les villages de Trefféac et de Trembly, situés au raz de la nationale de plus en plus large, ont leur desserte un peu à l’écart de la nationale, avec des ilots directionnels. Là, une voiture qui accélère ou décélère sur la voie la plus à droite peut se trouver nez à nez avec une voiture ou une caravane qui sort ou rentre sur l’aire de grand passage. Est-ce légal ? Probablement pas. Sauf pour ceux pour qui jongler avec la loi n’est pas un expédient. C’est leur mode de vie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !