Loire-Atlantique : l’aire de grand passage des gens du voyage à Trignac illégale ?

A LA UNE

Kouachi, l’assaut final : un membre du GIGN raconte l’attaque contre Charlie Hebdo et la traque des deux islamistes [Interview]

Les éditions Ring viennent d'éditer un livre qui devrait faire l'effet du petite bombe : Kouachi : L'assaut final...

Covid-19 en Hongrie. György Gődény (Parti de la vie normale) : « Les virus ont existé, existent et continueront à exister, l’humanité a toujours...

György Gődény est un personnage atypique par bien des aspects en Hongrie. Ce pharmacien de Nyíregyháza, une ville de...

Thaïs d’Escufon (Génération Identitaire) : « Nous appelons les Français à se révolter contre l’immigration massive qui menace notre peuple et notre identité »...

Après les Alpes, Génération Identitaire a remis le couvert, cette fois ci dans les Pyrénées, pour défendre symboliquement la...

Nantes. Après la marche blanche pour le jeune tué aux Dervallières, des riverains dénoncent « une fumisterie »

Ils ne décolèrent pas – après la marche blanche des proches du jeune Abdelghani , 15 ans, tué le 11...

Bain-de-Bretagne. Un patron marocain employait 42 migrants clandestins, fraudant Urssaf et chômage partiel

Un Marocain en situation irrégulière faisait travailler des migrants clandestins dans une société de transport à Bain-de-Bretagne tout en...

07/04/2014 – 08H00 Trignac (Breizh-info.com) – Malgré de nombreuses tentatives pour arriver à gérer le flot et les flux des gens du voyage – et de non moins nombreux emplâtres législatifs – la République n’y arrive toujours pas. Poussant les communes à faire le sale boulot, ou pas. Ou en arrangeant la loi à sa sauce pour le cas des aires de grand passage, qui dépendent du département.

En Loire-Atlantique, cette aire de grand passage se trouve sur le territoire communal de Trignac, le long de la 2×2 voies (RN171), de l’autre côté du Brivet sur un grand pré inondable, entre le bourg et la zone commerciale de Savine (Auchan). La gestion échappe totalement à la commune – le département est propriétaire du terrain et la gestion en revient à la CARENE, l’intercommunalité de la région de Saint-Nazaire. Ce qui a au moins le mérite de ne rien coûter à Trignac : si pour une raison ou une autre il faut nettoyer, la commune se voit payée de ses efforts par l’intercommunalité. Cette aire fonctionne trois mois de l’année, d’abord pour un rassemblement évangélique, puis pour l’accueil de d’autres clans épars à la fin de l’été.

Or, il se trouve que ce terrain est une zone humide. Un grand pré humide, coincé entre la Brière et le Brivet. Classé zone Natura 2000… mais neuf mois de l’année seulement. Entre le 15 juin et le 15 septembre, un arrêté préfectoral déclasse cette zone, pour permettre d’y installer l’aire de grand passage. Un peu comme si on interdisait les pluies trois mois de l’année par arrête préfectoral : ça n’a pas de sens, et est-ce vraiment légal ?

Par ailleurs, l’accès et la sortie dudit terrain se font par des sorties directes, qui donnent sur la voie de décélération. Strictement interdit sur une nationale à 2×2 voies, car très dangereux. Même les villages de Trefféac et de Trembly, situés au raz de la nationale de plus en plus large, ont leur desserte un peu à l’écart de la nationale, avec des ilots directionnels. Là, une voiture qui accélère ou décélère sur la voie la plus à droite peut se trouver nez à nez avec une voiture ou une caravane qui sort ou rentre sur l’aire de grand passage. Est-ce légal ? Probablement pas. Sauf pour ceux pour qui jongler avec la loi n’est pas un expédient. C’est leur mode de vie.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

Le professeur Lejeune déclaré « vénérable »

Retrouvez désormais chaque jour sur Breizh-info l'éditorial du jour du quotidien Présent (pour vous abonner ou commander un numéro...

Emmanuelle Ménard défend l’instruction en famille

Ci dessous un extrait de l'intervention de Mme Emmanuelle Ménard, député de l'Hérault, ce vendredi matin en Commission spéciale...