Elections Régionales. Marc Le Fur se voit en challenger.

A LA UNE

07/05/2015 – 07H00 Loudéac (Breizh-info.com) – Pour les élections régionales de décembre, Marc Le Fur, député de Loudéac, a été désigné par son parti chef de file de l’UMP en Bretagne (4). Tout laisse à croire qu’il sera la locomotive de la liste de droite.
Bien entendu, il aura à négocier avec Michel Canévet, sénateur du Finistère, et maire de Plonéour-Lanvern, qui fait fonction de chef de file de l’UDI, et avec Bruno Joncour, maire de Saint-Brieuc, et Isabelle Le Bal, première adjointe au maire de Quimper, qui représentent le Modem.
Le partage des places éligibles constitue toujours le moment le plus « excitant » d’une campagne électorale !

Les récentes élections départementales ont montré que l’union à droit donnait de bons résultats, par conséquent la même règle sera appliquée aux régionales. Bien entendu, rien n’interdit à un petit parti – par exemple Debout la France – de présenter une liste. Aux élections européennes de 2014, la liste présentée par cette formation avait obtenu 2,96% des exprimés en Bretagne (4).
Insuffisant pour se maintenir au second tour. Marc le Fur est bien conscient que la partie ne sera pas facile – surtout s’il se trouve opposé à Jean-yves le Drian.

Les résultats du premier tour des élections départementales en Bretagne (4) montrent que la gauche fait la course en tête (42,73% des suffrages exprimés), contre 36,93% pour la droite. Six points à rattraper. Un FN , désormais à haut niveau (18,3%) complique également la tâche de M. Le Fur. Dépassant la barre des 10% des exprimés, la liste conduite par Gilles Pennelle sera effectivement présente au second tour. Une triangulaire qui devrait permettre à Le Drian de l’emporter sans difficulté, même si Le Fur peut améliorer son score au second tour. Donc ce dernier se place dans la peau du « challenger » estimant que « la bataille sera compliquée » (Ouest France, 25-26 avril)

Les récentes élections départementales ont vu apparaitre une règle – vérifiée en Bretagne dans le canton de Broons – selon laquelle, en cas de triangulaire, le FN recule et la droite progresse. « Dans les triangulaires, le FN perd en moyenne deux points au profit de la droite car les électeurs considérent que la droite est mieux placée pour l’emporter face à la gauche, ou qu’elle est plus crédible pour diriger une collectivité » explique Joël Gombin, politologue à l’Université de Picardie Jules-Verne et membre de l’Observatoire des radicalités politiques.

Progresser de deux points au second tour c’est bien. Mais pas suffisant pour battre Le Drian.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

4 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés