Rennes. Agressions, vols, cambriolage : des « migrants » ont semé la terreur samedi soir

A LA UNE

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

Victor Aubert (Acadamia Christiana) : « Le thème de notre université sera la communauté car nous pensons qu’elle est le socle du politique »

Du 16 au 22 août 2021 (avant-dernière semaine d’août) se déroulera une nouvelle université d'Académia Christiana, université des jeunes...

Fête de la musique 2019 à Nantes : vers une mise en examen de Johanna Rolland

« Le jeune homme est bien tombé dans la Loire pendant l’intervention policière » : depuis hier soir, des titres de ce...

Nico Prat – Benjamin Durand : « La victoire d’Oasis se situe dans un soft power mainstream par delà les classes sociales et les...

Les éditions Playlist society viennent de sortir un bouquin que tous les amateurs de rock doivent posséder. Avec Oasis...

Jean-Yves Le Gallou : « Une candidature Zemmour pulvériserait le front républicain » [Interview]

Les Bobards d'Or, traditionnelle cérémonie de la fondation Polémia qui récompense les médias de grand chemin, se sont déroulés...

08/08/2016 – 05H30 Rennes (Breizh-info.com) Proie des trafiquants de drogues, la ville de Rennes connait aussi une explosion des exactions commises souvent par de jeunes immigrés – qui se revendiquent souvent « mineurs isolés étrangers ».

Samedi soir, onze individus – issus d’Algérie, du Maroc, de Syrie et de Libye – ont ainsi été interpellés. Quatre d’entre eux ont agressés un contrôleur de la Star qui souhaitait contrôler leurs titres de transports – qu’ils ne possédaient pas.

Trois autres ont agressé et dépouillé un passant, place Sainte-Anne à Rennes, avant d’être arrêtés par la police. Dans la foulée, un vol par effraction était constaté place Hoche, avant qu’en fin de soirée, un autre homme se fasse agresser et dépouiller par trois individus. Là encore, des « migrants ».

Trois d’entre eux étaient toujours en garde à vue dimanche soir, les autres ayant été remis en liberté et lâchés dans la nature.

Depuis des mois, les agressions ne cessent de se multiplier dans la capitale bretonne. Celles-ci sont très souvent le fait d’individus d’origine étrangère. Certains d’entre eux n’hésitent d’ailleurs pas à se prétendre « mineurs étrangers isolés » car la loi française protège ces derniers et la collectivité les prend en charge.

La justice affirme qu’ils ne bénéficient d’aucune impunité, mais ni la police qui croise toujours les mêmes individus au quotidien, ni les victimes de ces vols, agressions, et trafics en tout genre, ne partagent cet avis.

La semaine dernière, trois affaires avaient déjà comme protagonistes de prétendus mineurs isolés étrangers, l’un d’entre eux révélant d’ailleurs devant le juge avoir menti sur son âge, comme la plupart le font.

Toujours la semaine dernière, le tribunal de Rennes a accordé un sursis de six mois à l’expulsion de « migrants » qui squattent un foyer pour personnes âgées, à Rennes, quartier de la Poterie. Ils sont 170, déboutés pour la plupart du droit d’asile – et donc qui devraient être expulsés du territoire – à occuper illégalement cet immeuble sous le contrôle et la direction de l’association « Un toit c’est un droit ».

« La justice par cet acte se montre d’une grande mansuétude envers ces délinquants qui ne respectent pas la loi», écrit le Front national dans un communiqué. « Le Front National, lorsqu’il sera au pouvoir, prendra toutes les mesures afin que les demandeurs d’asiles, s’ils sont déboutés de leur demande, soient effectivement renvoyés dans leur pays d’origine.».

« On se demande parfois si la justice n’attend pas que des citoyens se fassent justice eux-mêmes face à ces indésirables », nous confie un policier rennais en off, inquiet de voir « l’évolution dramatique de la situation à Rennes ».

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2016 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Saint-Malo. La Ville impose des quotas pour les locations touristiques de courte durée

Un encadrement plus strict des pratiques de locations touristiques de courte durée, c'est ce qu'a voté le conseil municipal...

À 77 ans, Jo vit isolé en Corse, loin du « monde des fous »

Il vit seul au bord d'une des plus belles plages de Corse depuis plus de 10 ans, loin du...

2 Commentaires

  1. C’est la guerre, l’invasion, il va falloir réagir, ce n’est pas les no border financés par Soros qui vont nous protéger, ni nos élites complices.

    • L’union fait la force.
      Où sont les patriotes qui souhaitent s’unir pour repousser cette invasion ?
      Peut-être déjà à la plage en burkini.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Tennis. L’Open de Rennes revient en septembre 2021

En 2021, l'Open Blot Rennes de Tennis se déroulera en septembre et accueillera son nouveau directeur sportif : Nicolas MAHUT . L'Open Blot Rennes a...

Dans les prisons bretonnes : feu de matelas, séquestration, tentative d’évasion…

Il n'y a pas que les tournevis et les couteaux qui se radicalisent et qui s'en prennent aux civils ou aux policiers municipaux, généralement...

BFMTV en reportage à Rennes et sa municipalité qui bâche des écoles plutôt que d’appeler à neutraliser les dealers

Les trafics de stupéfiants s'insinuent parfois de manière inattendue dans la vie des quartiers. À Rennes par exemple, plutôt que d'appeler les pouvoirs publics à...

Rennes. Soupçonnés de violences aggravées, enlèvement et séquestration….ils sont laissés libres sous contrôle judiciaire

Les défenseurs de la magistrature française ont beau s'agiter dans tous les sens actuellement pour dénoncer « la démagogie » de ceux qui critiquent...