Suède

Tandis que les prochaines élections législatives en Suède auront lieu au mois de septembre prochain, les opposants à l’immigration sont en nette progression dans les intentions de vote.

Les partis de gauche s’effondrent

Longtemps prise en exemple par une grande partie de la classe politique française pour son modèle social, la Suède fait désormais parler d’elle d’une toute autre manière. Les sociaux-démocrates de gauche, du Premier ministre suédois Stefan Löfven, sont en effet en fâcheuse posture dans les sondages avant les futures élections législatives de septembre 2018 qui vont redistribuer les cartes politiques du pays.

Dans le même temps, les Démocrates de Suède (SD), appelés « Sverigedemokraterna » en suédois, connaissent une forte progression quant aux intentions de vote en leur faveur. Au point d’en faire la première force politique du pays. Cette formation s’est notamment fait connaître pour ses positions anti-immigration.

Trajectoires opposées

Ces dernières études d’opinion révèlent que le SD a gagné 3 % de soutien depuis le dernier sondage et se situe maintenant à 26,1 %. Dans le même temps, les sociaux-démocrates du Premier ministre ont perdu 3,6 % de soutien et sont à 21,7 %. De quoi les rapprocher de leur plus bas niveau historique (20,6 %).

Pour sa part, le Parti Modéré, considéré comme conservateur et pro-Union européenne, a aussi connu un net recul des intentions de votes (-3,3 %) en passant de 20,4 % à 17,1 %.

La situation est totalement inédite en Suède, pays dont la scène politique est réputée pour être l’une des plus stables en Europe. À titre informatif, soulignons que cinq des huit partis politiques qui siégent actuellement au parlement suédois y ont eu des élus sans discontinuer depuis la première moitié du siècle dernier.

Contexte explosif

Seulement voilà, il est désormais fort probable que cette stabilité vole en éclats à l’automne prochain. Si le dernier sondage correspondait au résultat définitif des législatives, les Démocrates Suédois remporteraient tout simplement les élections.

Suède
Voitures brûlées après 6 nuits de violences consécutives en Suède. Source : reuters.com

Un bouleversement qui s’explique assez facilement tant les questions d’immigration extra-européenne et d’insécurité sont devenues prépondérantes en Suède. Les faits divers se sont multipliés depuis le dernier suffrage de 2014 et les formations au pouvoir n’ont pas suffisamment pris la mesure des événements. Elles risquent de le regretter à la rentrée.

Crédit photo : Wikimedia Commons (CC)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

1 COMMENTAIRE

Comments are closed.