Une pétition pour un emoji avec le drapeau de la Bretagne

A LA UNE

Laïcité, Paty, Charlie, symboles religieux : Un sondage montre la fracture croissante entre musulmans et non musulmans dans les lycées en France

La LICRA, ligue de vertu qui ne cesse d’attaquer devant les tribunaux des polémistes, écrivains, politiques qui ont le...

Ploërmel. Après leur action d’agit-prop : les jeunes nationalistes bretons s’expriment [Interview]

Dimanche 21 février, un groupe de personnes a déployé une banderole accompagnée de fumigènes à Ploërmel. Banderole sur laquelle...

Piero San Giorgio : « La Bretagne pourrait retrouver un jour une forme d’indépendance » [Interview]

Piero San Giorgio s'est entouré d'une équipe de spécialistes dans différents domaines pour ouvrir le site Autonomie & Résilience,...

Covid-19. « La pandémie semble bien désormais en voie d’extinction progressive et naturelle »

Bulletin bimensuel du Général Delawarde au sujet de la crise dite du Covid-19 Avant propos  Aujourd’hui trois sujets sont à l’ordre...

Louis Saillans (Chef de guerre) : « Apporter mon point de vue, celui d’un homme qui connaît la réalité du combat contre l’Islam radical...

Louis Saillans a été commando marine. Il a travaillé pour les opérations spéciales pendant dix ans, notamment en Afrique...

Une pétition a été lancée par les initiateurs du .bzh pour demander aux géants du net d’inclure le drapeau de la Bretagne dans la liste des emojis. Vous savez, les emojis, ce sont ces émoticônes en couleur représentants des sourires, des objets, des drapeaux, tout ce que vous voulez.

La pétition, nommée #emojibzh, qui vise à demander aux grands acteurs de la high-tech (Google, Facebook, Microsoft, IBM, Apple, Samsung, Twitter) de proposer le drapeau noir et blanc de la région, le Gwenn ha du.

Pour justifier leur démarche, les signataires font remarquer que le code du drapeau breton existe déjà — il n’y a plus qu’à le prendre en compte. En outre, plusieurs drapeaux régionaux représentant des territoires infranationaux existent déjà : c’est le cas des nations qui forment le Royaume-Uni (Angleterre, Écosse, Pays de Galles), d’un État fédéré américain (Texas) ou même du comté de Maryland, au Liberia.

Voici ce qu’expliquent les initiateurs :

En juillet 2017, nous avions lancé avec succès la campagne pour un emoji drapeau breton.Grâce à votre mobilisation, l’emoji drapeau breton est arrivé deuxième lors du concours mondial de l’emoji le plus attendu. Malgré cette campagne réussie, le Consortium Unicode, organisation américaine en charge de la standardisation des emojis, a rejeté la candidature bretonne par manque de soutien des plateformes (Google, Apple, Facebook, Microsoft, Samsung, IBM et Twitter) qui proposent les emojis dans leurs téléphones et leurs logiciels.
L’obstacle n’est plus technique car le Consortium Unicode a attribué un code à notre drapeau. Les plateformes peuvent donc d’ores et déjà le proposer. Mais elles n’ont pas (encore) vu d’intérêt à créer le drapeau breton après avoir pourtant accepté un an plus tôt les drapeaux de nos cousins gallois et écossais !

Pour obtenir un emoji drapeau breton, il nous faut donc démontrer aux GAFA l’intérêt des Bretons et des amoureux de la Bretagne pour sa création.
Pour y parvenir, nous lançons une campagne pour récolter le maximum de soutiens dans l’optique d’une nouvelle candidature en septembre 2018.

Vous pouvez ainsi soutenir le projet en signant la pétition sur le site dédié emoji.bzh et en utilisant le hashtag #emojibzh sur vos réseaux sociaux.

La Bretagne dispose déjà sur le net d’éléments distinctifs, comme le .bzh, validé en 2013 pour l’attribution des noms de domaine et des numéros sur Internet (ICANN) . Mais également un réglage facebook permettant de basculer en breton. Une nouvelle initiative donc, qui montre que la Bretagne est parfaitement en pointe du côté des nouvelles technologies.

Crédit photo : wikipedia (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

LA QUOTIDIENNE

Recevez chaque matin dans votre boîte mail la Quotidienne de BREIZH-INFO

- Pour soutenir BREIZH-INFO et l'info sans filtre -

Les derniers articles

« Une Justice politique » – État de droit et coup d’État judiciaire

Par Eric Delcroix, juriste, essayiste et écrivain, auteur de Droit, conscience et sentiments  Régis de Castelnau, qui a été avocat du...

Claudine Glot. Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte

Claudine Glot - Quelques pas sur les traces de sainte Brigitte https://www.youtube.com/watch?v=Fjbnz3H9jz0 Crédit photo : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie...
- Publicité -