Vous avez cette envie d’apprendre (ou de réapprendre) le breton sans bouger de chez vous ? Les cours par correspondance proposés par Skol Ober sont peut-être la solution qu’il vous faut.

Skol Ober, époque Breiz Atao

Si les moyens pour apprendre le breton se sont multipliés ces dernières années, Skol Ober fait office de pionnier en la matière et permet d’apprendre la langue du Pays depuis 1932. C’est à cette époque que les premiers cours par correspondance furent prodigués sous la direction de Marc’harid Gourlaouen (1902-1987) et de Kenan Kongar (alias Frañsez Kervella), proches de la revue nationaliste bretonne Breiz Atao et du PNB (Parti National Breton).

Depuis ces années 1930, ce sont des milliers de Bretons ou de passionnés de la Bretagne qui ont réussi à apprendre la langue bretonne ou à se perfectionner via ces cours par correspondance. Parmi les élèves de Skol Ober, citons notamment le chanteur Alan Stivell.

Professeurs bénévoles pour la langue bretonne

Toujours sur le pont en 2018, Skol Ober propose ses cours tout au long de l’année. La correction des copies, une fois envoyées à l’association, est effectuée par quelques 80 professeurs bénévoles et les élèves se voient alors délivrés une attestation en cas de réussite lors du passage d’un niveau. Il faut ainsi préciser que six niveaux différents en langue bretonne sont proposés, du débutant aux leçons de très haute volée. Un cours de gallois, langue très proche de la nôtre, est aussi accessible.

Pour ce qui est des tarifs, ne comptez pas sur l’excuse pécunière pour ne pas apprendre le breton puisque les cours de Skol Ober demeurent un moyen peu coûteux. Ainsi, le tarif normal est fixé à 40 euros et seulement 25 euros pour les scolaires, les étudiants assidus et les chômeurs. Les corrections peuvent se faire par mail. Quant au coût des livres et des timbres pour le retour des devoirs corrigés, il n’est pas inclus dans ces prix.

 Pourquoi apprendre le breton par correspondance ?

Si les formations classiques en cours du soir, voire en stage intensif, sont tout aussi efficaces, Skol Ober ne manque pas de rappeler l’intérêt (et parfois la complémentarité) d’un apprentissage à distance. Cela permet ainsi :

  • de s’inscrire à n’importe quel moment de l’année,
  • de suivre un cours de façon régulière sans se rendre sur des lieux d’enseignement,
  • de suivre les cours dans le monde entier,
  • d’étudier quel que soit son âge et son niveau,
  • de travailler à son propre rythme,
  • d’acquérir la langue ou d’améliorer ses connaissances en breton,
  • de permettre aux brittophones d’apprendre à lire et écrire le breton,
  • de compléter d’autres formes d’apprentissages,
  • de se préparer à des examens scolaires,
  • de répondre à des besoins spécifiques.

Enfin, il est utile de le rappeler, maîtriser la langue bretonne ouvre de nombreuses portes en matière professionnelle. À vos cahiers !

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine