144 000 migrants arrêtés à la frontière : Donald Trump menace le Mexique

A LA UNE

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

« My life in loyalism ». Acteur majeur des Accords du Vendredi Saint, Billy Hutchinson évoque son engagement unioniste/loyaliste en Irlande du Nord [Interview]

Les éditions irlandaises Merrion Press ont sorti récemment un livre intitulé « My life in loyalism » signé Billy Hutchinson. Si les...

Yves Chauvel (La Bretagne en héritage) : « L’argent de la Région doit aller en priorité voire intégralement aux associations qui promeuvent la Bretagne...

Alors que Le Télégramme publiait récemment les résultats d'un sondage sur les élections régionales à venir, nous n'y avons...

Face à la pression migratoire qui s’exerce à la frontière entre le Mexique et les USA, Donald Trump hausse le ton. 144 000 migrants y ont été arrêtés au mois de mai…

Migrants : Donald Trump s’agace du manque de résultats

Le président des États-Unis, dans son style habituel qui ne s’embarrasse pas d’atermoiements, a estimé le 5 juin que les négociations avec le Mexique sont « loin d’être suffisantes ». Ce qui risque donc de conduire les USA à augmenter les tarifs douaniers, à moins que le gouvernement mexicain ne fasse davantage pour mettre fin à la ruée des migrants illégaux qui se pressent à la frontière sud des États-Unis.

Des annonces relayées par Donald Trump via son compte Twitter. Le chef d’État américain n’hésite pas à esquisser les conséquences d’une telle hausse des droits de douane pour l’économie mexicaine : à savoir un retour progressif des entreprises étasuniennes depuis le Mexique vers leur pays d’origine.

Une première augmentation de 5 % est prévue pour lundi prochain. Mais Donald Trump a déjà mis en garde les Mexicains en dévoilant le calendrier :

« Si le Mexique n’a toujours pas pris de mesures pour réduire considérablement ou éliminer le nombre d’étrangers illégaux qui traversent son territoire pour entrer aux États-Unis, les droits de douane seront portés à 15 % le 1er août 2019, à 20 % le 1er septembre 2019 et à 25 % le 1er octobre 2019 ».

Migrants : +30 % par rapport à avril

Ce durcissement diplomatique initié par Donald Trump à l’égard du Mexique intervient à la suite d’un nombre d’arrestations de migrants qui a grimpé en flèche au mois de mai. En atteignant des niveaux inégalés depuis plus d’une décennie.

Dans son tweet, le président US détaille : « Les arrestations aux frontières pour le mois de mai s’élèvent à 133 000 à cause du refus du Mexique et des démocrates au Congrès de bouger sur la réforme de l’immigration. »

Ce nombre a dépassé 144 000 en y ajoutant les 11 000 migrants refoulés aux ports d’entrée. Sur le total, plus de 57 000 étaient des mineurs. Ce qui constitue en tout une augmentation de 32 % par rapport au mois précédent et le double de l’afflux enregistré au début de l’année. Au mois d’avril déjà, ce nombre d’arrestations frôlait la barre des 100 000 avec 99 304 individus enregistrés.

Selon un responsable du CBP (U.S. Customs and Border Protection, soit le « Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis »), la situation est d’une « urgence totale ».

Résultat de recherche d'images pour "trump migrants mexique 144 000"

Dans sa déclaration du 30 mai dernier, Donald Trump ajoutait : « Des milliers d’innocents sont tués chaque année à cause de ce chaos anarchique. Cela doit cesser MAINTENANT ! La coopération passive du Mexique pour permettre cette immigration massive constitue une menace urgente et extraordinaire pour la sécurité nationale et l’économie des États-Unis. »

Quoi qu’en disent les médias hostiles au président américain, la balle est désormais dans le camp du Mexique. Cette pression migratoire sur la frontière étasunienne avait déjà fait irruption dans l’actualité il y a quelques mois. Breizh-info.com avait alors abordé le sujet à plusieurs reprises :

Crédit photos : Flickr (U.S. Customs and Borders Protection)
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Les crises d’hystérie de Solveig Halloin : top 10

Solveig Halloin, féministe animaliste et antispéciste, lutte pour la protection des animaux. Elle était invitée dans "Touche pas à...

Royaume-Uni : 29 prédateurs sexuels inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une jeune fille de 13 ans durant 7 années

Le journal Skynews rapport qu'au Royaume-Uni, 29 prédateurs sexuels ont été inculpés pour avoir violé et exploité sexuellement une...

Articles liés

Vague migratoire. 1400 migrants ont abordé l’Europe ce week-end

Nouvelle vague migratoire en Europe, nouvelle capitulation des autorités. Plus de 1400 migrants sont arrivés, samedi et dimanche, à Lampedusa dans le sud de...

Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c'était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n'hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression...

États-Unis. Le président Joe Biden souhaiterait augmenter certains impôts

En annonçant possiblement un projet de hausse des impôts devant le Congrès dans quelques jours, le président des États-Unis Joe Biden souhaite tourner la...

États-Unis : filmé en caméra cachée, un directeur de CNN avoue que la chaîne fait délibérément de la propagande anti-Trump

États-Unis : filmé en caméra cachée, un directeur de CNN avoue que la chaîne fait délibérément de la propagande anti-Trump. https://www.youtube.com/watch?v=e3J2ylqF6OI Voir ci-dessous : BREAKING: Part 1...