Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Ille-et-Vilaine. 200 places de plus pour les migrants : qui va payer ?

200 places supplémentaires doivent être créées en Ille-et-Vilaine pour les migrants mineurs avant la fin de l’année 2019. Des places supplémentaires avec un coût lui aussi supplémentaire…

Migrants mineurs : déjà 700 en Ille-et-Vilaine

Le mécanisme est-il destiné à se répéter à l’infini ? Voilà que le département d’Ille-et-Vilaine annonce la mise à disposition de 200 places supplémentaires pour accueillir des Mineurs Non Accompagnés (MNA). Un qualificatif qui omet de préciser que les mineurs en question sont des migrants extra-européens.

À l’heure actuelle, ils sont déjà 700 migrants mineurs isolés à bénéficier d’un accompagnement de la part du Conseil départemental. Mais le président du département Jean-Luc Chenut a visiblement choisi de jouer les bons élèves auprès de l’État puisque la législation sur la protection de l’enfance impose aux services départementaux de prendre en charge les migrants considérés comme âgés de moins de 18 ans.

Ille-et-vilaine

Jean-Luc Chenut. Source : ille-et-vilaine.fr

200 places de plus avant la fin de l’année

Dans l’optique d’augmenter les capacités d’accueil, l’assemblée départementale a validé au mois d’avril dernier la réalisation d’un nouveau plan. Lequel projette donc d’ouvrir de nouveaux sites d’accueil dans différentes villes d’Ille-et-Vilaine. Sont ainsi concernées Rennes, Bréal-sous-Montfort, Vern-sur-Seiche, Hédé, Châteaubourg, Saint-Jouan-des-Guérets, Redon, Fougères mais aussi des communes des communautés de Liffré-Cormier et de Montfort Communauté. Pour ces sites, des études de faisabilité ont été lancées.

Dans le détail, ce sont entre 5 et 40 migrants qui pourraient être accueillis selon les capacités des différents sites. Pour le Conseil départemental, l’objectif est de pouvoir proposer entre 150 et 200 places à partir de septembre prochain. L’ensemble des places devra être accessible d’ici décembre 2019. Signe de la pression migratoire en Ille-et-Vilaine, les dispositifs actuels avec leurs 70 places sont toujours insuffisants en termes de capacités.

Migrants mineurs : 21 millions d’euros supplémentaires

Ces attributions de places devraient se faire en concertation avec les édiles des communes concernées. Mais ce déploiement de moyens matériels va aussi nécessiter des moyens financiers. Au titre de l’année 2018, la prise en charge de ces mineurs étrangers avait coûté pas moins de 21 millions d’euros au département d’Ille-et-Vilaine. Jean-Luc Chenut entend donc solliciter à nouveau le soutien de l’État. Un soutien de Paris qui tarde à arriver, contrairement aux migrants !
Mais, pour le président socialiste, « le Département et ses élus ont le devoir d’apporter des réponses à ces jeunes qui leur sont confiés par la République ». Une République qui laisse le soin aux contribuables locaux de financer ces « réponses »…
Jean-Luc Chenut sur Breizh-info.com, c’est aussi :
Crédit photos : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V
Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

Les commentaires sont fermés.

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Pierre Gentillet : « Nos campagnes sont des hangars à migrants »

Découvrir l'article

Local

Fermeture de classes en Ille-et-Vilaine : 8 écoles touchées, 1 ouverture annoncée

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Immigration, Politique

Le Conseil de l’Europe communique sur “les discriminations linguistiques en Europe” en ne parlant… que des migrants

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍