airbNB_la_trinité

Airbnb a reversé 3,2 millions d’euros de taxe de séjour à la Bretagne historique pour l’année 2019, dont 300 000 euros à la ville de Nantes, 240 000 euros à la ville de Saint-Malo et 210 000 euros à la métropole de Rennes.

Le montant collecté en France a plus que doublé par rapport à l’année 2018. Près de 20% de ces recettes bénéficient à des communes de moins de 3 500 habitants. Fin décembre Airbnb a reversé 58 millions d’euros de taxe de séjour aux villes françaises, pour l’année 2019. Ainsi le montant reversé aux collectivités par Airbnb a doublé par rapport à l’année passée (24 millions d’euros).

Pour l’année 2019, les trois collectivités ayant reçu les plus importants montants de taxe de séjour de la part d’Airbnb sont la ville de Paris (15,3M€), ainsi que les métropoles de Marseille (2,3M€) et Nice (1,8M€).

La taxe de séjour peut parfois être très bénéfique notamment pour les petites communes, pour la plupart situées dans des territoires ruraux. Ainsi, Airbnb reverse cette année plus de 10,5M€ de taxe de séjour à des villes françaises de moins de 3 500 habitants, un montant plus de trois fois supérieur à l’an dernier (3,2M€).

28 000 communes françaises ont au moins une annonce sur le site (contre 7000 ayant une annonce hôtelière)/

Des communes mieux informées sur le tourisme dans leur territoire

Dans le cadre de la réforme de la taxe de séjour, la firme de mise en relation de loueurs d’hébergement s’est engagée également à communiquer à l’ensemble des communes ayant instauré une taxe de séjour des informations détaillées sur l’ensemble des séjours effectués sur leur territoire avec Airbnb en 2019, incluant notamment le nombre de voyageurs, les montants des réservations effectuées et l’adresse des hébergements.

Montants de taxe de séjour reversés aux départements de la région Bretagne :

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine