Coronavirus. Comment s’organise le secteur aérien en Europe de l’ouest ?

A LA UNE

Morbihan : 7 fusillades en une semaine

Il semble que la mode des fusillades, qui semble s'être quelque peu calmée à Nantes - en moyenne "seulement"...

États-Unis. Vaccinés ou non, la charge virale est la même chez les contaminés au Covid-19 [Vidéo]

Aux États-Unis, le retour du port du masque en intérieur pour les vaccinés est d'actualité car de récents travaux...

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Aérien ne va plus. Dans le secteur aérien, touché de plein fouet par l’arrêt temporaire de la mondialisation et l’isolation des pays les uns par rapport aux autres, diverses mesures sont prises pour atténuer le coup de bambou lié à la pandémie. Suite à cette situation « pire que pire », de nombreuses compagnies aériennes pourraient disparaître. Le secteur devrait perdre 113 milliards d’euros en 2020.

En Italie, c’est le blogueur libéral H16 Hashtable qui avait vu juste – le coronavirus va être l’occasion pour certains de remettre le socialisme sur la table pour pouvoir sauver, aux frais du contribuable, divers canards boiteux qualifiés d’actifs stratégiques. Au milieu des attestations obligatoires sous peine d’amende et des queues devant les pharmacies et les magasins d’alimentation, le fait que l’Europe occidentale ressemble de plus en plus à la Pologne des années 1980 est patent.

En Italie, sur les 600 millions d’euros prévus pour le secteur aérien national, Alitalia représentera la part du lion. La compagnie, sans repreneur depuis 2017 et structurellement déficitaire, sera reprise par une société entièrement contrôlée par le ministère de l’Économie et des Finances. Elle perd 300 millions d’euros par an.

De son côté, Air France annonce une baisse de 70 à 90 % de son offre en siège/kilomètre offert, l’indice des transporteurs aériens – cela signifie concrètement que seront cloués au sol 7 Airbus A380 Air France et 5 Boeing B747 pour KLM pour deux mois ; le groupe prévoit aussi un nouveau plan d’économies de 200 millions d’euros et un plan de réduction des investissements de 350 millions d’euros ; KLM a annoncé que 2 000 emplois seront supprimés.

La compagnie aérienne SAS a annoncé qu’elle suspendait la plupart de ses vols, après que la demande de et vers la Scandinavie ait pratiquement disparu ; 10 000 employés, soit 90 % du personnel, seront en chômage technique. Lufthansa a annoncé qu’elle suspendait 90 % de ses vols long-courriers et 80 % de ses vols européens à cause de la baisse de la demande ; la compagnie aérienne Austrian Airlines, filiale de Lufthansa, suspend tous ses vols réguliers.

Aux États-Unis, les compagnies aériennes ont demandé près de 50 milliards de dollars d’aides publiques, dont 25 milliards de subventions. Loic Tribot La Spière, économiste spécialiste du secteur aérien, déclarait ainsi sur France Info : « Un certain nombre de compagnies disparaîtront. Les compagnies qui sont soutenues par leurs États auront la possibilité après la crise de pouvoir racheter les autres. Il faut reconnaître qu’il y a un grand avantage quand on est une compagnie américaine, on est forcément libérale, mais on est toujours soutenue, parce que dans l’économie américaine, on est sur un faux libéralisme ».

Aéroports : le groupe ADP ferme des terminaux et des aéroports

Certains aéroports commencent aussi à s’adapter à la baisse du trafic. Le groupe des Aéroports de Paris – dont la privatisation est d’ailleurs suspendue – a annoncé une baisse de son résultat d’exploitation de 190 millions d’euros sur la base d’un recul de 25 % du trafic entre mars et juillet – ce qui reste une estimation optimiste ; un plan de 180 millions d’euros d’économies est engagé, dont 120 millions à Paris.

Plusieurs terminaux seront fermés pour réduire les charges d’exploitation : « les fermetures envisagées concernent certaines salles d’embarquement du périmètre du Hub et certains autres terminaux (notamment le hall M du terminal 2E, le terminal 2G et le terminal 3). S’agissant de Paris-Orly, les premières fermetures envisagées sont celles d’Orly 2 ».

À l’étranger, « une fermeture totale est envisagée sur les aéroports d’Amman en Jordanie, d’Ohrid en Macédoine et de Riga en Lettonie. Une exploitation avec un trafic très faible est attendue sur les aéroports du groupe en Tunisie, en Arabie-Saoudite et à Madagascar. Les aéroports du groupe en Turquie et en Géorgie restent à ce stade ouvert ».

Louis-Benoît Greffe

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV

Florian Philippot réagit à la manif anti-Pass Sanitaire sur BFMTV https://www.youtube.com/watch?v=NXtvjpY8aOg Photo d’illustration : DR  Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et...

Rennes. Wilhem Houssin, un père de famille tabassé à mort par une « une bande de jeunes »

Wilhem Houssin était un père de famille de 49 ans. Il a été tué lors d'une agression gratuite par une...

Articles liés

États-Unis. Sécurité aérienne : des passagers pesés avant d’embarquer en raison de la hausse de l’obésité ?

Le régulateur de l'aviation civile américaine a demandé aux compagnies aériennes de peser une partie de leurs passagers afin de mettre à jour les...

Aéroports de Brest et Quimper. Les rotations vers Londres et la Corse reprennent

Avec le retour de l'été, les aéroports de Brest et de Quimper vont proposer de nouvelles liaisons vers la Corse et Londres, à des...

Avènement du télétravail et réduction des voyages d’affaires : le monde post-Covid selon Bill Gates [Vidéo]

Si la disparition des voyages d'affaires dans le monde de « l'après Covid-19 » peut paraître comme loufoque pour l'instant, Bill Gates prédit pour...

Volotea proposera 21 destinations pour Noël au départ de Nantes

La compagnie Volotea a mis en vente aujourd’hui son offre commerciale pour les vacances de Noël 2020. À Nantes, 21 lignes, dont 8 domestiques et...