Guillaume Bernard en conférence : Lumières, libéralisme et modernité

A LA UNE

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...

4e vague de Covid-19 à l’hôpital ? « Un mensonge d’État » selon le fondateur de la Société Française de Virologie [Vidéo]

La vidéo de l'intervention de Jean-Michel Claverie, fondateur de la Société Française de Virologie dimanche 25 juillet sur BFMTV...

Reportage. Au cœur des manifestations parisiennes contre la tyrannie sanitaire

Ce 24 juillet, il fait relativement chaud à Paris, et à quelques centaines de mètres de la place Trocadéro,...

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Né en 1972, Guillaume Bernard est un historien du droit et un politologue français, spécialiste de l’histoire des institutions françaises et des idées politiques et juridiques. Il est principalement connu pour sa thèse sur le « mouvement dextrogyre ». Docteur et habilité à diriger des recherches, il est maître de conférences à l’Institut Catholique d’Études Supérieures (I.C.E.S.). Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont le dernier, de 2016 : La guerre à droite aura bien lieu : le mouvement dextrogyre (Éd. DDB). Il a été l’une des chevilles ouvrières de l’« appel d’Angers pour l’unité de la droite », publié en 2018, dans l’hebdomadaire Valeurs Actuelles.

Lumières, libéralisme et modernité

Le déclin du christianisme au XXe siècle a créé un vide, rapidement comblé par les idéologies. On oublie souvent que le libéralisme constitue une des quatre grandes idéologies du XXe siècle parmi le communisme, le national-socialisme et le fascisme. L’idéologie libérale règne en maître sur nos institutions. Née au XVIIe siècle à la suite des guerres de religion, le libéralisme s’est imposé comme la seule issue possible au conflit. En prétendant neutraliser le domaine public, pour préserver l’État des guerres civiles religieuses, la doctrine libérale à inauguré un nouveau type de société dans laquelle coexistent deux sphères : la sphère publique, celle de la neutralité, et la sphère privée, celle des opinions individuelles. Désormais, ni l’Histoire nationale, ni les principes d’une civilisation, ni plus aucune coutume ou tradition ne sont légitimes pour fonder le droit.

Cette nouvelle doctrine, prétendument neutre, prévue pour éviter les conflits, laisse en réalité réapparaître le conflit sous une forme encore plus virulente. La société civile, d’autant plus dans le contexte de la mondialisation et du multiculturalisme, est en proie non seulement à une guerre des ego mais aussi à des conflits religieux, ethniques, communautaires et idéologiques. Les conflits ne sont pas résorbés, ils irradient la société toute entière en prenant de nouvelles voies. On ne lutte plus sur le terrain de la guerre physique, mais les armes ont seulement changé de nature : lobbying, campagnes médiatiques, propagande publicitaire, criminalisation des opinions, intimidations, dénonciations… Le neutralité n’existe pas, Héraclite le disait déjà dans l’Antiquité : le conflit est père de toute chose. La société libérale se présente comme la seule alternative pragmatique : « l’empire du moindre mal » pour reprendre le titre de l’essai du philosophe Jean-Claude Michéa mais en fait, elle repose sur l’hypocrisie, elle est la société du conflit larvé permanent.

Voici sa conférence donnée dans le cadre de l’UDT du mouvement Academia Christiana.

Illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Louis de Raguenel (Europe 1) : « Le vaccin que l’on se fait injecter […] ne sera sans doute plus efficace face aux nouveaux...

Sur le plateau de LCI lundi 26 juillet, Louis de Raguenel, chef du service politique adjoint à Europe 1,...

Contre le Pass sanitaire. Manifestation à Saint-Brieuc le samedi 31 Juillet à 14H

A Saint-Brieuc comme partout en dans le reste de la Bretagne et en France, la manifestation du 24 juillet...

Articles liés

Colloque de l’Institut Iliade. Les vidéos des interventions

En raison d'un nombre de places limitées, beaucoup, y compris parmi nos lecteurs, n'ont pas pu se rendre au colloque de l'Institut Iliade organisé...

Tensions à Ploërmel après l’agression d’un jeune breton par un allogène [La vidéo]

La ville de Ploërmel, dans le Morbihan, connait quelques tensions depuis plusieurs jours, suite à l'agression gratuite et filmée courant janvier d'un jeune breton...

Les dessous de l’oligarchie, épisode 3, l’affaire Lux Leaks.

Dans cette série tu vas découvrir les dessous de l'oligarchie... Tu ne me connais pas. Pourtant tu devrais. Le monde devient tel que nous...

Les dessous de l’oligarchie épisode 2 : Robotisation, souriez vous êtes remplacés !

Les dessous de l'oligarchie, c'est une nouvelle chaine Youtube lancée il y a quelques semaines, qui évoque quelques phénomènes dont il est parfois difficile...