Nantes. Le marché Talensac placé sous haute surveillance

A LA UNE

Contrôle des attestations, vérification des identités, file interminable, les Nantais qui se sont rendus au marché Talensac ce week-end n’ont pas été déçus du voyage.

Entouré de barrières, le célèbre marché nantais a été placé sous haute surveillance, confinement oblige. À l’unique entrée, gardée par la police municipale, les clients (masqués) sont priés de présenter leur attestation de sortie et… de justifier de leur identité. « C’est bien la première fois qu’on me demande une pièce d’identité pour aller à Talensac ! », remarque un vieil homme, pas très content d’avoir dû faire la queue pendant un certain temps. Contrairement au premier confinement, on peut toutefois circuler librement à l’intérieur de la halle, et tous les commerçants sont sur le pont.

Des files interminables

Dès samedi, la file des clients s’est allongée au fil des heures. Et le mécontentement avec. Excédée, une femme encombrée de cabas affirme, très remontée, « c’est la dernière fois que j’y mets les pieds ! ». Si dimanche matin à 8 heures les entrées pouvaient se faire rapidement, la situation s’est très vite dégradée. On pouvait noter aussi la présence de militaires de la mission vigipirate qui déambulaient aux alentours. Une présence rassurante en ces temps de terrorisme islamiste…

Selon nos sources, cette mesure ne serait prévue que pour le samedi et le dimanche, jours de grande affluence, afin de limiter la fréquentation de la halle à 450 personnes à la fois – au départ, le nombre de 250 personnes était prévu par les autorités. On peut toutefois s’interroger sur la pertinence de celle-ci alors que, dans le même temps, on entre comme dans un moulin dans les grandes surfaces – le Covid ne doit pas les fréquenter – et que, samedi, le marché exotique de la Petite Hollande était ouvert à tous vents…

YLM

Crédit photos : Breizh-info.com
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

#UnionOfEquality et Wokisme. La Commission Européenne édite un document appelant à ne plus utiliser les noms chrétiens, Noël ou le masculin

C'est un document qui doit être diffusé au maximum afin de montrer quelles sont les intentions des personnes qui,...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la démarche scientifique visant à démontrer...

Jean-Paul Gourévitch : « Les gouvernements ne veulent pas aborder le sujet du Grand remplacement. Ils sont contre la...

2 Commentaires

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés