Nantes. Sur le réseau TAN, l’ensauvagement se porte bien

A LA UNE

Rennes. Une femme de 74 ans mortellement agressée au Blosne : des mineurs déjà connus de la justice arrêtés

Des mineurs âgés de 13 à 15 ans ont été placés en détention provisoire Rennes pour des faits de...

La plus ancienne représentation du roi Arthur se trouve-t-elle à Perros-Guirec ?

Perros-Guirec, la station des bords de Manche serait en possession d'une première mondiale : la première image connue du...

Flingues, rap afro-américain et saccage d’un château à Poligné (35). Le témoignage de la propriétaire

Le 10 juillet dernier, la location d'un château du sud de Rennes à ce qui devait être un groupe...

Tyrannie sanitaire. « Macron, Castex, Véran et toute leur clique, ont brisé mon engagement de pompier volontaire ». Témoignage

Notre rédaction compte un journaliste qui était pompier volontaire jusqu’au début de l’année 2021. Il ne l’est plus. Il...

Outre l’agression récente d’une conductrice de tramway – braquée au pistolet par un passager à l’est de Nantes car elle lui avait demandé de mettre un masque – les agressions sont fréquentes sur le réseau ces derniers jours. L’auteur de l’une d’elles a fini devant la justice.

Ce jeune homme de 23 ans, connu pour une série de délits liés principalement à un alcoolisme addictif, comparaissait pour un certain nombre de délits commis en 2020, notamment, il y a quelques jours, des dégradations sur la porte de sa voisine route de Clisson à Vertou et une agression à l’encontre des gendarmes qui se sont déplacés sur les lieux.

 Plus tôt dans l’année, il avait aussi caillassé une ambulance le 31 mai dernier sur l’ile Beaulieu, agressé un chauffeur de bus à Cinquante Otages dans le centre de Nantes le 15 mai, mais aussi cassé l’interphone et agressé un vigile d’un hôtel dont il venait de se faire expulser place Viarme – établissement qui, selon des riverains, accueille « souvent des personnes plus ou moins louches qui se livrent à des déprédations le soir dans le quartier, ou des vols sur la brocante ».

Il reconnaît l’ensemble des faits et se voit condamner à 7 mois de prison ferme, avec maintien en détention, cinq mois de sursis, et trois ans d’interdiction de séjour à Vertou.

Le 10 novembre dernier, un jeune homme qui dormait dans un tramway de la ligne 1, sans masque, est invité à en mettre un par des agents. Il n’apprécie guère cette interruption, les insulte comme du poisson pourri et crache sur le pantalon de l’un d’eux. Les policiers interpellent l’individu, qui s’est déjà rendu coupable d’une autre agression envers des agents sur le réseau, pas plus tard que le 2 novembre. Il devrait être jugé en comparution immédiate.

Par ailleurs le 7 novembre à 23h30, un homme ivre est interpellé dans le tram, après avoir tenté d’agresser une adolescente. Le chauffeur est intervenu, a mis fin à l’agression puis a permis l’interpellation du délinquant.

Louis Moulin

Photo d’illustration : Marc Ryckaert/Wikimedia (cc)
[cc] BREIZH-INFO.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Football. Ligue 1, Ligue 2 : le point sur la rentrée des clubs bretons

La Ligue 2 vient de débuter, avec notamment le match entre Le Havre et Guingamp, et un beau match...

Onoda, un film tranchant comme un coup de sabre

Encore un film tiré d’« une histoire vraie », mais l’avertissement est ici nécessaire afin d’attester la véracité d’un...

Articles liés

La Chapelle sur Erdre, Nantes : des agents de la TAN agressés

Le 4 juin en fin d'après-midi, un voyageur monté au Chene des Anglais dans un bus pour aller au Cardo s'est rendu compte, après...

Pharmacie saccagée, émeute à Malakoff, incendie de voitures… Petite chronique de l’ensauvagement à la nantaise

C'était aussi rapide que violent. Lundi 26 avril peu avant 19 heures, une vingtaine de jeunes ont surgi rapidement dans une pharmacie de la...

Agressions de policiers, agents de la TAN : « à Nantes, tout part en c… »

Alors qu’un adjoint de sécurité de la brigade de nuit du commissariat de Rezé a été violemment agressé ce 28 mars à 1 heure...

Ensauvagement. 3 morts et 4 blessés lors de fusillades pendant le Réveillon

Si le « discours de fermeté » du gouvernement semble avoir convaincu les médias qui répètent à satiété que la nuit a été « calme » sous couvre-feu...