Ecole hors-contrat en Normandie. L’Institut d’Argentré Sainte-Anne lance un appel à mobilisation

A LA UNE

L’Institut d’Argentré Sainte-Anne, situé en Normandie, lance un appel à mobilisation et à soutien à l’occasion de cette fin d’année.

Situé en Normandie au cœur de la cité épiscopale de Sées, l’Institut d’Argentré Sainte-Anne est un collège-lycée hors contrat accueillant depuis 3 ans 60 jeunes filles de la 6ème à la terminale en formation générale et technologique.

Aumônier des enfants de France sous le règne de Louis XV, Monseigneur du Plessis d’Argentré fit construire ce palais en 1760.

« La beauté des lieux doit favoriser le meilleur en matière de projet éducatif et scolaire. L’institution a été fondée par des parents catholiques soucieux d’offrir à leurs filles une formation complète : intellectuelle, morale, artistique et spirituelle. Le but est d’exercer et former leur jugement afin d’en faire des jeunes filles libres » indiquent les responsables de l’établissement.

« Le parc du palais permet un exercice physique quotidien et des détentes bien méritées. L’exigence et la bienveillance sont les principales qualités développées dans notre établissement.

Nous sommes un établissement catholique hors-contrat : nos élèves assistent à la messe traditionnelle et prient quotidiennement le chapelet. L’aumônerie est assurée par la Fraternité Saint-Pierre » poursuivent-ils avant d’expliquer les raisons de leur appel à mobilisation :

« Malgré un développement très rapide, notre école ne peut vivre sans votre aide financière. Les frais de scolarité y sont aussi raisonnables que possible mais ne couvrent pas la totalité des dépenses. Nous avons besoin de 400 000 € pour financer une nouvelle salle de sciences, une nouvelle salle d’études et des dortoirs aux normes, tout en respectant la solennité de ce monument historique.

Nous sommes un ilôt de catholicité à la française au milieu d’un monde turbulent.

Investissez dans l’avenir et permettez aux « Demoiselles du Palais » d’étudier dans les meilleures conditions possibles »

En ces temps de tyrannie étatique, et alors qu’Emmanuel Macron et ses ministres veulent brider les écoles hors contrat et les initiatives qui sortiraient du « champ républicain », voici une belle initiative à soutenir.

Pour en savoir plus, c’est ici

Illustrations : DR
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

L’influence de la démographie sur le développement des épidémies et pandémies et vice-versa

Ci-dessous un exposé de Denis Garnier, président de l'association Démographie Responsable, au sujet de l'influence de la démographie sur...

Joel Keys, un jeune loyaliste qui veut débattre d’une « Irlande nouvelle »

Ci-dessous la traduction d'un article du Guardian au sujet du jeune militant loyaliste Joel Keys, pour qui l'unionisme gagnerait...

1 COMMENTAIRE

  1. Et en même temps…
    Ce type d’école fait un peu peur : l’art de l’entre-soi, du communautarisme…
    On peut très bien croire en Dieu, vivre sa foi, et être instruit au sein de l’école publique qui, le plus souvent, est d’excellente qualité.
    Bien des bahuts soi-disant catholiques, même sous contrat, sont des lieux où l’on se plaît à faire perdurer les inégalités sociales.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés