Le SNP demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l’Écosse

A LA UNE

Voyages : 3 Français sur 4 prêts à prendre une assurance annulation depuis la crise sanitaire

Compte tenu de l’instabilité et des incertitudes entrainées par la pandémie de Covid-19, voyager n’est plus aussi simple qu’avant,...

Baromètre 2020 du prénom musulman : 21,7% des naissances en France, entre 5 et 12% en Bretagne

L’INSEE a publié comme chaque année les chiffres de l’État Civil relatifs aux prénoms attribués aux enfants nés en...

Nantes. La manifestation contre le pass sanitaire attaquée par l’extrême gauche [Témoignage exclusif]

À la fin de la manifestation contre le pass sanitaire samedi 31 juillet à Nantes, un groupe d'individus affiliés...

L’abstention selon Richard, Bernard, Arnaud et les autres…

De consultation électorale en consultation électorale, l’abstention progresse. C’est particulièrement vrai pour les élections régionales : de 20% en 1986,...

Bretagne. Retour sur les manifestations du 31 juillet contre le pass sanitaire

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont manifesté dans de nombreuses villes bretonnes contre le pass sanitaire, le samedi...

Le SNP (Scottish National Party, gauche indépendantiste écossaise) demande des milliards de dollars en compensation du Brexit, pour l’Écosse. Le parti pro-indépendance demande à Boris Johnson de payer pour les coûts croissants et les perturbations liées à son départ de l’Union Européenne.

Le Brexit provoque de gros remous au sein du Royaume-Uni : L’Angleterre et le Pays de Galles ont voté pour partir de l’Union Européenne, mais l’Irlande du Nord et l’Écosse ont voté pour rester. Le SNP, qui veut l’indépendance de l’Écosse et qui fait pression pour un second référendum, a déclaré que les pêcheurs écossais étaient confrontés à de graves perturbations dues à Brexit.

Les conservateurs de Johnson « doivent s’excuser auprès des entreprises écossaises et verser une compensation à l’Écosse pour les dommages à long terme qu’ils causent à notre économie – nous coûtant des milliards en termes de commerce et de croissance perdus », a déclaré Ian Blackford, le leader du SNP au Parlement britannique.

M. Blackford a qualifié Brexit d’« acte de vandalisme économique inutile, qui a été infligé contre la volonté de l’Écosse ».

« Le gouvernement britannique doit maintenant fournir d’urgence plusieurs milliards de compensation à l’Écosse pour atténuer le préjudice durable causé par Brexit aux entreprises, industries et communautés écossaises », a-t-il déclaré.

De nombreux pêcheurs écossais ont cessé d’exporter vers les marchés de l’UE après que l’accord post-Brexit ait fait voler en éclats le système qui permettait d’exporter, par exemple, des langoustines et des coquilles Saint-Jacques fraîches dans les magasins français un peu plus d’un jour après leur récolte. Les pêcheurs britanniques ont accusé Johnson de trahison après qu’il eut juré de reprendre le contrôle des eaux britanniques. Avec un nouveau contrôle et un accès limité aux marchés des clients, beaucoup sont désespérés.

Les Écossais ont voté à 55-45 contre l’indépendance lors d’un référendum en 2014, mais le Brexit et la façon dont le gouvernement britannique a géré la crise de Covid-19 ont renforcé le soutien à la sécession, la plupart des sondages montrant qu’une majorité est maintenant favorable à la rupture. Lors du référendum sur le Brexit de 2016, l’Écosse a voté 62-38 pour rester dans l’UE, tandis que le Royaume-Uni dans son ensemble a voté 52-48 pour la quitter.

Source anglaise

Crédit photo : Pixabay (cc)
[cc] Breizh-info.com, 2020, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Fabrice Di Vizio. « Macron est plus crédible en influenceur Pfizer qu’en général des Armées ! »

Maître Fabrice Di Vizio, avocat au barreau de Nanterre, explique les raisons de son recours - soutenu par plus...

Sapeurs-pompiers en grève : «La vaccination obligatoire nous supprime notre liberté de choix»

Après le personnel soignant, des sapeurs-pompiers s’opposent à la vaccination obligatoire pour leur profession. L’un des principaux syndicats de...

1 COMMENTAIRE

  1. Il compte en dollars, le SNP ? On peut comprendre à la rigueur qu’il refuse la livre, mais son désir d’Europe devrait au moins l’amener à compter en euros.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Irlande, frontière du Brexit

Le Brexit entraînera-t-il le rétablissement d'une frontière entre l'Irlande du Nord anglaise et sa voisine du Sud ? Qui seront les gagnants et les perdants...

David Frost (négociateur du Brexit) : « L’UE doit revoir le protocole sur l’Irlande du Nord »

David Frost est un homme politique britannique membre du Parti conservateur, conseiller à la sécurité nationale et, de 2019 à 2020, négociateur-en-chef de la...

Royaume-Uni. Une frontière numérique d’ici 2025… qui n’évitera pas le Grand Remplacement ?

Au Royaume-Uni, le gouvernement envisage de renforcer les contrôles aux frontières avec la mise en place d'un système entièrement numérisé destiné à « compter...

Les frontières du Brexit

L’accord sur le Brexit a profondément modifié les échanges commerciaux avec le Royaume-Uni. Les nouvelles formalités douanières et sanitaires sont un véritable casse-tête, notamment...