Saint-Nazaire. Des trafiquants de drogue nord-africains interpellés

A LA UNE

Astrid Prunier (RN) : « La Région Bretagne a voté des subventions hallucinantes à des associations féministes et communautaristes » [Interview]

La dernière session du Conseil régional de Bretagne a été l'occasion de constater, une fois de plus, le sectarisme...

Confinements et couvre-feux : quels impacts sur les couples ?

Quelles ont été les impacts des différents confinements et couvre-feux successifs sur les couples français ? Si l'on a...

Vannes. Retour sur la manifestation du 24 juillet contre le pass sanitaire [Reportage vidéo]

Samedi 24 juillet, des centaines de milliers de personnes ont défilé contre le pass sanitaire et la tyrannie instaurée...

Violences policières internationales. Avec 32 morts, la France est plutôt bien classée

Le dernier rapport de l'IGPN, la police des polices, vient de sortir, balançant toutes les turpitudes supposées des policiers...

Pass sanitaire. Chute de fréquentation dans les cinémas et salles de sport

Instauré depuis le 21 juillet en France pour certaines activités, le pass sanitaire n'aura mis que quelques jours à...
Ce 19 janvier, près de 323 gendarmes et policiers investissaient une vingtaine adresses à Méan-Penhoët, Montoir-de-Bretagne et Trignac pour interpeller fournisseurs et petites mains d’un réseau de vente de drogue place de l’Amérique Latine. Le trafic était effectué par des clandestins originaires principalement du Maghreb.

Sans surprise, la plupart des 32 protagonistes arrêtés, dont trois se disent mineurs et cinq sont des femmes – sont des clandestins  originaires du Maghreb. Aucune d’entre elle n’avait de travail légal. Les fournisseurs achetaient la drogue en gros auprès de fournisseurs au Havre, à Toulouse, Marseille, mais aussi en Espagne, et revendaient aussi en demi-gros dans les quartiers « sensibles » de la ville.

Un réseau actif depuis septembre 2019

Le réseau était actif depuis septembre 2019 ; 13 des 32 personnes interpellées ont été déférées et placées en détention provisoire. Lors des perquisitions, près de 67.190 € en espèces ont été saisis, ainsi que des quantités de drogue : 172 grammes de cocaïne [10.000 € à la revente au détail], 443 grammes d’héroïne [17.800 € à la revente au détail], 617 grammes de résine de cannabis [4000 € à la revente au détail]. Pas d’arme saisie en dehors d’un pistolet d’alarme ; en revanche une Audi A5 a aussi été trouvée par les forces de l’ordre et saisie.

L’argent du trafic de drogue – dont il reste encore à quantifier les revenus ainsi que les quantités écoulées, à Saint-Nazaire, Trignac et Montoir – était réinjecté en partie dans les pays nord-africains où les têtes de réseaux avaient des actifs. Un schéma que l’on retrouve aussi sur des trafics nantais.

« On a déjà vu des affaires où l’argent sert à acheter des maisons en Algérie, Maroc ou Tunisie, des affaires là-bas, et même des troupeaux de chameaux », se rappelle un policier nantais. « Et puis autant les avoirs criminels peuvent être facilement saisis en France ou en UE, autant là-bas c’est plus difficile, d’autant que souvent, ce n’est pas en leur nom mais au nom de parents plus ou moins éloignés ».

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Nantes. Crêperie Le Vieux Quimper, une valeur sûre du Bouffay

« Quand je vois ce que je livre, je sais que c'est bon ». C'est aiguillé par un livreur de légumes...

Muntr Wilhem Houssin : an deorienn hag ar realder

Wilhem Houssin a zo bet peurlazhet disadorn dremenet. Bazailhet eo bet e kreiz kêr e Sant-Jakez al Lannoù, da...

Articles liés

Nantes : quatre mis en examen après la fusillade mortelle aux Dervallières

Après l’arrestation fin juin, en deux vagues, de sept personnes suspectées d’avoir commandité et participé à la fusillade qui, le 11 janvier dernier, a...

Laxisme judiciaire à Nantes. Un kilo de drogue dans la voiture : un an avec sursis

Il semble que le légendaire laxisme judiciaire nantais ait encore frappé. Cette fois dans une affaire de drogue. Le 22 juin dernier lors d’un contrôle...

Immigration, violences, exactions, drogues…Combien de temps allons-nous rester sans réagir ? [L’Agora]

En deux semaines, deux meurtres en Bretagne. L’un à Plomelin, où un habitant de Quimper, âgé de 20 ans, s’est fait poignardé par deux...

Nantes. 1400 € en liquide et un gilet pare-balles trouvés chez le dealer de la Bottière

Ce mercredi 9 juin, la BAC lors d’une opération anti-drogue constate du mouvement dans une cage d’escalier de la rue Alfred Nobel à la...