Nantes. Le clandestin dealer avait 3 500 € et de la cocaïne sur lui

A LA UNE

Régionales 2021. Les résultats dans toutes les régions de France

Retrouvez ci-dessous les résultats des élections régionales dans toutes les régions de France. L'abstention s'établit à 66,1%, ce qui constitue...

Etrangers en situation irrégulière. Des soins évalués à plus d’un milliard et demi d’euros par an

C’est un pavé dans la mare que vient de jeter au parlement une députée de l’opposition. Dans un rapport rendu...

Elections régionales 2021. Les résultats en Bretagne et Pays de la Loire

Retrouvez tous les résultats du premier tour des élections régionales et départementales ce dimanche 20 juin 2021 en Bretagne...

Régionales 2021. Avec un score prévu de 66%, l’abstention triomphe et signe l’échec de la Vème République

Les résultats du premier tour des élections régionales et départementales seront publiés à partir de 20 h, ce dimanche 20 juin 2021. Mais déjà,...

Bande dessinée. René le Honzec et Torr’Pen rejoignent Breizh-info.com [Interview]

Nos lecteurs amateurs de bandes dessinées vont être ravis : René le Honzec, à qui l’on doit notamment « Histoire de...

La drogue, ça vaut des balles, c’est illégal mais ça rapporte. Au point de faire traverser les mers pour venir à Nantes ? Un clandestin âgé de 34 ans a été interpellé ce 14 août en pleine transaction par la BAC de Nantes, rue Fragonard aux Dervallières, un quartier dit « sensible » de l’ouest de Nantes.

En situation irrégulière

En situation irrégulière, il sous-louait un appartement dans la cité – «beaucoup de Nord-Africains qui dealent ou volent se logent comme ça, chez des compatriotes plus ou moins insérés, en sous-louant une pièce qu’ils paient en liquide », relève un policier nantais. « Comme ça, pas de trace, ils ont un local de stockage, la cité c’est un endroit où on va peu, faut le reconnaître, et quand on les arrête ils nous disent tous qu’ils sont domiciliés au CCAS, donc pas de perquisition possible. Comme ils ne trimballent pas de bail sur eux, pas moyen de vérifier. Pour les juges, ils sont SDF. Avec des vêtements de marque et des centaines d’euros sur eux, c’est sûr ».

Sur lui, il avait 3500 € en liquide, 350 grammes de cannabis (1700 € à la revente), 50 grammes de cocaïne (3000 € à la revente), ainsi que, dans l’appartement qu’il sous-louait, qu’une balance et pas moins de 8 téléphones. Bref, l’attirail du parfait dealer. Deux hommes se trouvaient dans le logement – un consommateur qui fera l’objet d’une composition pénale, son implication dans le trafic n’ayant pas été prouvée, et un autre homme de la même origine extra-européenne qui occupait le même logement en sous-location – il a été remis en liberté sans autre poursuite.

Le dealer a reconnu vendre de la drogue dans le quartier depuis le début de l’année. Son placement en détention provisoire a été requis, et il devrait passer en comparution immédiate lundi. « Il y a de plus en plus de Nord-Africains clandestins qui vendent dans les quartiers maintenant, et pas qu’à Commerce. Les réseaux les engagent, leur trouvent un logement qu’ils sous-louent, et ils dealent sous leurs fenêtres ou presque », explique un policier nantais. « Il y en a notamment dans les quartiers nord et aux Dervallières ». Quand le deal de drogue devient aussi multinational que la fourniture ou la logistique des produits stupéfiants…

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Elections : Après la gifle, la fessée de Macron – Le Journal du lundi 21 juin 2021

Au programme ce soir, un journal majoritairement consacré aux élections régionales. Avec une abstention record, environ deux Français sur trois...

Carantec (29). Un homme poignardé à mort par trois individus

Un homme est mort ce lundi à Carantec. Agé de tout juste 18 ans, ce dernier aurait été poignardé...

Articles liés

Nantes. 25e fusillade de l’année : cette fois, c’est un bus…

Il fallait vraiment que Gérald Darmanin, ministre de l'Intérieur, vienne pour que les syndicats de la SEMITAN brisent le black-out imposé par le politique...

Nantes. Johanna Rolland s’occupe de la France, pas des Dervallières

À Nantes, il y a plusieurs quartiers « chauds » où la délinquance constitue l’activité principale. En ce moment, on parle beaucoup de celui des Dervallières....

Nantes. Face aux dealers, la police municipale abandonne le terrain ?

De hauts cris s'élevaient des abords de la ligne 1 du tramway, entre la station Commerce et l'ex-ssquare Fleuriot de Langle, ce vendredi soir...

Nantes. Des faux « mineurs isolés » étrangers en cause dans de violentes agressions et des vols

Le 9 avril dernier, trois hommes d'origine extra-européenne, qui se disent mineurs, en ont attaqué quatre autres place Bouffay – dont une a été...