Irlande. 40 ans après sa mort, la preuve que le Sinn Féin n’a pas respecté les dernières volontés de Bobby Sands

A LA UNE

A la rencontre d’Estelle Redpill, « l’influenceuse » qui fait fantasmer une certaine presse de gauche [Interview]

Les réseaux sociaux regorgent de jeunes et moins jeunes qui parviennent, après quelques vidéos tournés sur un sujet en...

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

Bobby Sands, gréviste de la faim de l’IRA, mort des suites de cette grève de la faim le 5 mai 1981 (voir ici les articles que nous lui avons consacré, et ici pour le livre sur son récit de vie carcérale) a déclaré au Sinn Fein qu’il ne voulait pas être enterré dans le cimetière de Milltown – ce qui est aujourd’hui le cas – mais dans un cimetière de la République d’Irlande.

Dans une communication secrète sortie clandestinement des H-Blocks – la prison où il était détenu –  quatre jours avant d’entamer son jeûne, Sands a exprimé son inquiétude quant à ce qui se passerait après sa mort.

Il a dit qu’il n’avait jamais aimé le cimetière de Belfast Ouest (Milltown) et il a également demandé à être enterré avec une couverture, et non un costume ou un linceul. Des anciens prisonniers de l’IRA ont exprimé leur colère de voir ses souhaits ignorés.

Ils ont affirmé que le Sinn Fein n’avait pas respecté les volontés de Bobby Sands car c’était plus bénéfique politiquement pour le parti d’organiser de grandes funérailles à Belfast.

Le gréviste de la faim de 27 ans, dont c’était le 40e anniversaire de la mort hier, a été enterré dans un linceul et a bénéficié de funérailles gigantesques au cimetière de Milltown.

La famille Sands affirme qu’on ne lui a pas montré le message dans lequel il avait exprimé ses préférences et qu’on ne lui a pas fait part de celles-ci. Ils ont par la suite trouvé une copie dactylographiée de ce document, qui avait été placée par les Républicains dans les archives nationales de Dublin.

Le message a été publiée à 1 h 17 aujourd’hui – l’heure exacte de la mort de Sands – par le blog The Pensive Quill dirigé par Anthony McIntyre, ancien prisonnier de l’IRA et critique du Sinn Fein.

Sands a écrit la note à la main le 25 février 1981, note qui a été sortie clandestinement de la prison. Comme d’autres communications, elle a ensuite été tapée par des républicains à l’extérieur. Il a commencé sa grève de la faim le 1er mars et est mort 66 jours plus tard, le 5 mai.

Dans la lettre, Sands dit « pour être honnête, je n’aime pas Milltown« . Il écrit qu’il pensait à l’origine qu’il aimerait être enterré dans le cimetière de Carnmoney à Newtownabbey.

Il a grandi dans le domaine voisin de Rathcoole, dont la famille a été intimidée par les loyalistes. Mais il reconnaît que « pour des raisons évidentes », il ne pouvait pas être enterré dans cette région à forte majorité unioniste « pendant une guerre ».

Il l’exclut également parce que sa sœur Bernadette, qui était en fuite à Dundalk pour des activités liées à l’IRA, ne pouvait pas traverser la frontière.

Sands dit vouloir être enterré à Ballina, dans le comté de Mayo, où reposent les grévistes de la faim de l’IRA des années 1970, Michael Gaughan et Frank Stagg. Il suggère également d’être enterré au cimetière de Faughart, dans le comté de Louth.

« Je n’aime pas Milltown, et c’est être honnête », écrit-il.  » je suis humain et je m’inquiète pour de petites choses et, enfin, je veux être enveloppé dans une couverture parce que je ne veux pas être humilié dans un costume ou un linceul puant. »

Sur son blog, M. McIntyre écrit : « Dans la lettre, (Sands) a exposé ses appréhensions quant à la possibilité d’être enterré à Milltown, un cimetière qu’il n’aimait pas. Il a également exprimé le souhait que sa dépouille soit enveloppée dans une couverture et non dans un linceul. Il pensait, tout comme l’uniforme de la prison, qu’un linceul serait humiliant. Sa famille n’a pas été informée de ses préférences écrites. On ne leur a pas non plus montré la communication dans laquelle il les avait exprimées. Il a été enterré dans un linceul au cimetière de Milltown »

The Pensive Quill publie également un éloge funèbre que Bernadette Sands a écrit pour sa mère Rosaleen, décédée en 2018. Elle y dit que sa mère avait « placé sa confiance dans ceux en qui (Bobby) aussi avait confiance, les laissant organiser ses funérailles ».

Bernadette Sands a ajouté : « Cette confiance qui, des années plus tard, a été trahie lorsque notre famille a récemment appris, grâce à des documents consultés dans les archives nationales, que les dernières volontés d’enterrement de Bobby, qui ne nous avaient pas été communiquées à l’époque, n’ont pas été respectées, ce qui a ajouté au chagrin de la famille »

Richard O’Rawe, ancien prisonnier de l’IRA, a déclaré : « Je pense qu’il est horrible que les souhaits de Bobby Sands n’aient pas été respectés. Cela témoigne d’un cynisme épouvantable. Il méritait le respect de voir ce qu’il demandait réalisé ».

Bobby Sands purgeait une peine de 14 ans pour possession d’une arme à feu. Neuf autres prisonniers de l’IRA et de l’INLA sont morts jusqu’à la fin de la grève de la faim en octobre 1981.

Le Sinn Fein s’est refusé pour le moment à tout commentaire.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Lettre ouverte des anciens militaires. Au 7 avril, le « quarteron » s’élève à… 25 251 signataires

C’est désormais un « quarteron » (???) de 25 251 anciens militaires (contraints, pour la quasi-totalité, d’abandonner  leurs chère...

Mouvement contre le BTS et le bac : lycées bloqués à Nantes, police attaquée à Saint-Nazaire

Depuis le début de la semaine, des syndicats lycéens d’extrême-gauche mènent une agitation aussi numériquement faible que violente. A...

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés

Norvège. Découverte d’un ornement celtique vieux de 1 500 ans

En Norvège, une équipe de prospecteurs a récemment fait une belle découverte en sortant de terre un ornement celtique vieux d'environ 1 500 ans....

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique séparée de la République d'Irlande...

La vérité sur la famine irlandaise. Un récit saisissant et déchirant de la période la plus sombre de l’Irlande

The Truth Behind The Irish Famine  est un nouvel ouvrage sur la Grande famine irlandaise, avec des peintures et des illustrations originales pour accompagner...

Un diouer a boliserien a oar iwerzhoneg er gaeltachtaí

« Ezhomm zo da gaout muioc'h a boliserien a oar iwerzhoneg er gaeltachtaí » setu ar pezh a vez lavaret gant Rónán Ó Dómhnaill anezhañ ar...