Psychiatrie. Une nouvelle version de La Bible….en écriture inclusive

A LA UNE

L’Occident ressemble chaque jour un peu plus à un asile psychiatrique géant.

La traduction de la Bible qui sera utilisée dans la nouvelle édition pour la messe en Angleterre et au Pays de Galles est en train d’être modifiée et contiendra de l’écriture inclusive ainsi que des modifications du genre lorsque le contexte le permet…comme le révèle le journal The Tablet

Depuis 18 mois, le département de la vie chrétienne et du culte de la Conférence des évêques d’Angleterre et du Pays de Galles adapte le texte de l’édition catholique de la English Standard Version afin que des traductions inclusives soient utilisées chaque fois que les notes de bas de page des traducteurs dans le texte original indiquent qu’elles sont appropriées, par exemple lorsque le mot grec adelphoi (frères) fait référence à la fois aux hommes et aux femmes.

La formulation a été adaptée pour la rendre plus inclusive environ 142 fois dans les deux volumes déjà préparés.

L’archevêque de Cardiff, George Stack, président du département de la vie chrétienne et du culte, a déclaré à The Tablet : « Nous ne pouvons pas changer le langage de la Bible, mais nous pouvons l’adapter pour qu’elle parle puissamment aux gens de notre époque. »

Il a souligné qu’un certain nombre d’adaptations sont apportées pour qu’il puisse être utilisé dans un contexte britannique, notamment en ce qui concerne l’orthographe, la ponctuation et l’anglicisation de mots et de phrases le cas échéant.

Mais il a souligné l’importance de préserver le langage qui existe dans un contexte théologique plus profond, par exemple l’utilisation du mot « fils » pour désigner la filiation en Christ dans la théologie paulinienne : « Il y a souvent différents niveaux de signification dans un même mot. Par exemple, lorsque Jésus s’adresse aux Douze, il ne s’adresse pas à tous les disciples, hommes et femmes, il s’adresse au collège apostolique tel que nous le comprenons.

De même, fils ou fille signifie une chose dans un contexte donné, mais au niveau le plus profond de tous – St Paul dans Galates ou Romains, par exemple – cela parle d’être fils dans le Fils, et de ce que Dieu voit en Jésus-Christ son Fils. C’est une théologie très profonde, sur le fait d’être un fils dans le Fils, de l’adoption filiale dans le Christ Jésus, c’est une théologie profondément différente et très profonde. »

Qui s’étonnera ensuite que les fidèles se détournent progressivement de ces institutions religieuses en roue libre ?

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Météo. Attention gros coup de vent en Bretagne dès mercredi

L'automne s'installe. Les Miz Du arrivent. Et au préalable, les coups de tabac sur la Bretagne aussi. Une grosse...

Langue bretonne. Le réseau Diwan mobilisé de Quimper à Nantes pour le versement du forfait scolaire

Le réseau Diwan avait appelé à la mobilisation le weekend dernier afin de garantir le versement du forfait scolaire...

3 Commentaires

  1. Ecriture inclusive en anglais où les adjectifs et articles sont invariables ? A plus forte raison en breton avec les mutations. Fall e vimp !

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés