Nantes : les brocantes reprennent après un nouveau mauvais coup du gouvernement

A LA UNE

Et de trois confinements ! Considérées comme non essentielles, les activités de l’antiquité-brocante ont droit à chaque confinement… à rien. Ou plutôt à la fermeture, ce qui impacte d’autres activités annexes comme la restauration (de meubles, d’objets d’art) ou le débarras des maisons. Néanmoins la reprise des activités dites « non essentielles » ce 19 mai permet le retour de la brocante place Viarme et du MIN.

Le jour de la Saint-Yves coïncidant avec la libération des français des contraintes absurdes du confinement – sauf à Saint-Brieuc où le préfet a trouvé moyen d’interdire la procession du pardon de la Saint Yves, générant un émoi bien compréhensible des Bretons, la brocante de la place Viarme à Nantes reprend dès le 22 mai.

Pour le MIN – mensuelle – les deux dates du 23 mai et du 13 juin sont officielles. Il faut en outre rappeler que la brocante bisanuelle de la place Viarme (les trois jours), prévue à l’origine du 7 au 10 mai, a été reportée du 17 au 20 juin. S’ajoutent à cela les portes ouvertes du hangar des puces de l’Erdre, entrepôt commun de quatre brocanteurs à Nort sur Erdre, les 5 et 6 juin prochains.

Bonne nouvelle pour les associations qui financent leur activité avec les vide-greniers – les interdictions successives perturbent aussi leur activité – les vide-greniers reprennent. Pour le 23 mai en Loire-Atlantique, les chineurs devront être partout car des brocantes sont prévues à Saint-Emilien de Blain (étangs du Pont Neuf), Donges (place de la Mairie), Gétigné (rue du Vallon), aux Moutiers (église Madame) et Paimboeuf en centre-ville.

Par ailleurs la brocante mensuelle du premier dimanche du mois, rue Toussaint à Angers, recommence, à partir du 6 juin (puis 4 juillet, 1er août). Idem à Rennes avec les puces du Jeudi, réservées aux professionnels, à partir du 20 mai (puis 27 mai, 3, 10, 17 et 24 juin, etc.) ; les puces mensuelles reprennent le 13 juin (puis le 11 juillet, 8 août). Le premier vide-grenier n’aura lieu que le 5 juin à Plélan le Grand (la Bouillotte), le second, pour l’heure rescapé des annulations de dernière minute, à Bruz le lendemain (Bois de Carcé).

Les professionnels, eux, s’impatientent un peu. Notamment ceux qui débarrassent les maisons. « Pendant le premier et même le second confinements, les gens avaient peur. On ne faisait pour ainsi dire rien. Mais les gens en ont marre d’arrêter de respirer au coup de sifflet du gouvernement, du coup la vie continue pour ce troisième confinement… et donc on vide les maisons. Mais où mettre la came vu qu’on ne peut plus vendre ? On est vraiment dirigés par des branquignoles », constate, sans détours, un brocanteur vendéen.

Louis Moulin

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Rennes. Multi récidivistes, deux Afghans condamnés pour avoir attaqué et poignardé un couple

Souvenez-vous, l'été dernier. C'était au mois de juillet, à Rennes. Un couple était agressé sur l'eplanade Charles-de-Gaulle. Par deux...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs d’Escufon dit que l’immigration est...

Charlotte D’Ornellas : « Greta sermonne tout le monde au nom de la survie de la planète. Quand Thaïs...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés