Premier directeur du Festival Interceltique de Lorient, Jean-Pierre Pichard est décédé

A LA UNE

Alors que l’on célèbre en cette année 2021 sous régime de tyrannie sanitaire les 50 ans du festival interceltique de Lorient – loin des aspirations celtes de liberté – Jean-Pierre Pichard, premier directeur du festival, est décédé ce vendredi 13 août 2021 emporté par la maladie, à 75 ans.

« Pendant trente-sept ans, jusqu’en 2007, cet homme féru de culture celtique, fin connaisseur des whiskies, a ainsi dirigé le Festival Interceltique de Lorient. Si en 1971, – où se joue alors la première édition de ce qu’on appelait la Fête des cornemuses -, il est étudiant, assistant de français en Écosse, il reste connecté au terrain » indique Ouest-France.

Il a également été secrétaire de Bodadeg ar Sonerion, et Penn-soner d’un bagad de 1ère catégorie champion de Bretagne.

Il venait de faire paraitre un livre aux éditions Coop Breizh sur l’histoire du Festival Interceltique de Lorient retraçant les 50 ans du festival, il y a deux mois.

Construit à partir d’une réflexion sur les mondes celtes, le Festival interceltique de Lorient (FIL pour les intimes) a vu le jour au début des années 1970, dans une période d’intense folie créative.

Concerts et rencontres magiques, bulle hors du temps permettant à des musiciens irlandais, du Nord et du Sud, de jouer au coude à coude alors qu’on s’entretuait à Belfast…, le FIL réussit le pari de rassembler des cultures minoritaires et de faire entrer dans la vie contemporaine la mémoire d’un passé fondateur. Jean-Pierre Pichard raconte dans cet ouvrage, dont l’achat sera sans doute le meilleur hommage fait par un sympathisant à un homme important de la culture celtique, le travail démesuré, sans réels moyens, le stress, les courses folles, mais aussi et surtout l’amitié et la joie de vivre à l’origine de cette remarquable épopée humaine.

Livre à commander ici

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Éric Zemmour : « Je suis le seul à subir ce traitement infâme. On sait pour qui roule Paris Match »

Éric Zemmour, Journaliste et auteur de "La France n'a pas dit son dernier mot", était l'invité de Sud Radio https://www.youtube.com/watch?v=7LqltbNep_I Crédit...

Délinquance en France. Les Africains surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles, ou d’agressions

Les Africains sont surreprésentés parmi les mis en cause dans des affaires de vol, de cambriolages, de violences sexuelles,...

1 COMMENTAIRE

  1. Bien avant Lorient, dans les années 50 à 60 de mon enfance, il y avait chaque année à Brest le Festival International des Cornemuses. Mais les Brestois n’ont pas su conserver chez eux ce festival. Il leur manquait certainement un JP Pichard. Bravo aux Lorientais d’avoir réussi à developper cet évènement important de la culture celtique.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés