Cooperl : la CGT contre la prime vaccination

agroalimentaire

On s’en souvient, la chaîne d’abattoirs Cooperl avait annoncé la semaine dernière qu’elle verserait une prime de 200€ aux salariés apportant une preuve de leur vaccination complète (1ère et 2ème injection). Dans un communiqué diffusé ce lundi, la CGT Cooperl s’élève contre cette mesure. Le syndicat rappelle qu’il est favorable à la vaccination « progrès sanitaire et social partout dans le monde » mais, dans le même temps, que « ce n’est certainement pas par la menace et la contrainte » que les doutes seront levés sur les vaccins.

Et le syndicat de s’interroger sur les véritables raisons de cette soudaine générosité : « éviter un potentiel absentéisme ? Renvoyer l’ascenseur au gouvernement qui dans les discussions a, ou aurait, suspendu l’amende de 31 millions d’euros pour fraude ? » (la Cooperl avait été condamnée en 2020 a une amende record de 35,5 millions pour entente illicite dans l’affaire dite du « cartel du jambon »).

Le syndicat s’inquiète également de la protection du secret médical et rappelle que ce « geste » de la Cooperl n’en est pas un, car, alors que les travailleurs obtenaient 1% d’augmentation de salaire aux dernières NAO (Négociations Annuelles Obligatoires) de 2020, le géant de l’agroalimentaire engrangeait, quant à lui, 80 millions d’euros de profits.

Crédit photo :

[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. une prime, un burger, et autres !!!
    la france n’a pas de pétrole mais des idées, non?
    ça montre leur ame

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !