Zmag Jelinčič Plemeniti : « La Slovénie, comme la Hongrie et les pays du V4, doivent insister sur le droit à l’autodétermination »

A LA UNE

Entretien avec celui qui a été député européen et leader du Parti national slovène, Zmag Jelinčič Plemeniti, sur les dangers de la migration de masse, le marxisme culturel et les protestations des ONG de gauche. Entretien réalisé par Andrej Sekulović et traduit par Breizh-info.com dans le cadre de notre partenariat Média européen.

Que pensez-vous des récentes manifestations violentes, ainsi que des tentatives continues de l’opposition de saper le gouvernement actuel ?

Zmag Jelinčič Plemeniti : Les protestations de gauche devant le parlement slovène, comme toutes les autres protestations des ONG de gauche, sont préparées et menées par les mêmes cercles anti-gouvernementaux. C’est le désir de renverser le gouvernement actuel, quelles qu’en soient les conséquences.

On pourrait même dire qu’il s’agit d’actions anti-étatiques qui auraient été sanctionnées depuis longtemps dans d’autres pays. Dans notre pays, cependant, la police n’a que récemment réagi de manière appropriée, ce qui montre qu’une certaine partie de la police est encore influencée par des idées politiques de gauche et est plus engagée dans le renversement de l’État que dans le rétablissement de l’ordre et du fonctionnement normaux de l’État.

Les émeutes deviendront de plus en plus agressives et on s’attendra à ce que les leaders de ces protestations soient arrêtés et poursuivis en justice. La punition des émeutiers serait également souhaitable.

Les récents événements en Afghanistan menacent la Slovénie et l’Europe d’une nouvelle vague de migrants qui a déjà commencé, alors que la migration de masse vers l’Europe s’intensifie depuis des années, voire des décennies. Comment la Slovénie doit-elle réagir à cette migration et quelles mesures pensez-vous être les meilleures pour la limiter et l’arrêter ?

Zmag Jelinčič Plemeniti : La Slovénie aurait dû depuis longtemps interdire l’entrée de tous les migrants, qu’il s’agisse de migrants illégaux ou de migrants dits légaux, entre lesquels il n’y a en fait aucune différence. La Slovénie ne devrait pas accepter un seul migrant, et s’ils sont appréhendés dans le pays, ils devraient être expulsés immédiatement. De préférence vers leur pays d’origine ou vers un pays qui veut les accueillir.

Il y a un bon nombre de pays en Europe occidentale qui accueillent des migrants, qu’ils en aient déjà ou non.

Dans ce contexte, nous devrions également sanctionner toutes les organisations non gouvernementales qui s’occupent directement de l’entrée des immigrants illégaux en Slovénie, mais aussi indirectement, en leur fournissant toutes les informations et le soutien dont elles ont besoin. Au sein du Parti national slovène, nous avons déposé un certain nombre de plaintes pénales contre ces intermédiaires, mais sans succès, car le bureau du procureur a rejeté toutes les accusations.

Le marxisme culturel est une menace qui est présente dans de nombreuses institutions importantes des sociétés européennes aujourd’hui, et les conflits sur les droits de la communauté LGBT entre la Hongrie et les pays du V4 et Bruxelles sont, entre autres, le résultat de cette « idéologie ». Que dites-vous de ce conflit et quelle est, selon vous, la force du marxisme culturel en Slovénie ?

Zmag Jelinčič Plemeniti : En Slovénie, le marxisme culturel est l’une des idées dominantes dans les partis politiques de gauche, mais aussi dans certains partis de la droite politique, où l’on peut observer des tendances vers cette pensée malsaine.

La Slovénie, comme la Hongrie et les pays du V4, doit insister sur le droit à l’autodétermination, basé bien sûr sur nos normes civilisationnelles et la base de vie sur laquelle notre culture est fondée. Les différents groupes imaginaires LGTB+, -, x,y… et je ne sais pas quels autres groupes, n’appartiennent pas au cercle culturel, de vie et d’existence de la nation slovène, car ils sont représentés par des groupes spéciaux déviants avec le soutien des institutions financières gauchistes du pays et de divers groupes Soros de l’étranger.

Comment voyez-vous l’avenir de la Slovénie et de l’Europe à la lumière des tendances actuelles ?

Zmag Jelinčič Plemeniti : La Slovénie ne doit pas s’arrêter sur la voie qu’elle a empruntée, mais la poursuivre avec encore plus de vigueur. Dans le prochain mandat, le bon sens doit prévaloir, en rejetant toute forme de déviation et en privilégiant le bon sens.

Si les Slovènes adhèrent à ce principe, nous survivrons, nous nous développerons dans la bonne direction et nous serons encore plus performants que nous ne le sommes actuellement.

Mais une Europe qui suit la déviance dans une mesure toujours plus grande pourrira sur elle-même et sa décadence et s’effondrera comme l’Empire romain d’Orient.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tyrannie sanitaire. En Italie, la colère gronde avec l’instauration du pass sanitaire obligatoire

L'Italie vers une révolte populaire ? C'est possible, puisque depuis ce 15 octobre, les autorités ont décidé de rendre...

Affaire Steve à Nantes : l’ancien préfet mis en examen, un éventuel procès encore lointain

Et de huit ! Dans « l’affaire Steve », la noyade d'un jeune homme au cours de la Nuit...

1 COMMENTAIRE

Commenter

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Articles liés