Nantes. Fusillades : on en est à 57 depuis le début de l’année !

Après presque un mois de répit, les armes ont parlé à nouveau, aux deux extrémités de l’agglomération, avec deux nouvelles fusillades dont une qui semble être une tentative d’assassinat.

Ce 1er décembre vers 7h30, une détonation a été entendue rue de Biarritz au Clos Toreau, un quartier dit « sensible » du sud de Nantes, près de l’hôpital Saint-Jacques. Les témoins ont vu une arme de poing, un homme qui fuyait et trois hommes en scooter qui le poursuivaient, mais sur place, les policiers n’ont trouvé ni blessé ni étui. C’est la 56e fusillade de l’année et la 6e en cinq ans dans le quartier ou à ses abords immédiats.

Ce 5 décembre vers 19 h, rue Jean Jaurès, dans le quartier pavillonnaire du Preux, au nord de Bellevue, quartier très « sensible » (21 fusillades en six ans, dont 9 sur la place Mendès-France ou à ses abords immédiats), un homme de 32 ans qui marchait dans la rue a entendu derrière lui un inconnu lui crier « je vais te fumer » avant d’entendre quatre à cinq détonations. Il s’est caché derrière une voiture. Les policiers ont retrouvé un impact dans une voiture, mais pas d’étuis. C’est la 57e fusillade de l’année.

Les tireurs sont activement recherchés.

Louis Moulin

Photo d’illustration : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Une réponse

  1. tout cela n’est guère qu’un sentiment d’insécurité !
    personnellement ça ne me dérange pas qu’ils s’élimine entre eux , ce que ne peut pas faire la police

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !