Irlande. Objectif 20% de recrues parlant gaélique dans la fonction publique d’ici 2030

Le président de la République d’Irlande, Michael D Higgins, a signé le projet de loi linguistique qui modifie la loi sur les langues officielles.

Avec le projet de loi maintenant promulgué, la loi de l’État a pour objectif que 20 % des nouvelles recrues dans la fonction publique soient de langue irlandaise d’ici la fin de 2030.

Le projet de loi sur les langues, qui a commencé à être débattu la crise économique et qui a été clôturé lors de la pandémie de Covid-19, a été adopté mercredi dernier par les Assemblées.

Le projet de loi sur les langues officielles (amendement) de 2019 modifie la loi de 2003 sur les langues officielles et la mise en œuvre de ces amendements devrait renforcer les droits linguistiques en Irlande.

En vertu de la nouvelle législation, par exemple, les fonctionnaires, qu’ils évoluent à l’intérieur ou à l’extérieur du Gaeltacht (les territoires de langue gaélique) seront tenus de fournir un service en irlandais à l’avenir.

« Le plus important maintenant est de s’assurer que la nouvelle loi est correctement mise en œuvre. Certes, des progrès ont été réalisés en matière de droits linguistiques depuis l’adoption de ce projet de loi. L’État doit maintenant agir de manière pratique et proactive pour atteindre l’objectif clair que d’ici 2030, 20 % des nouvelles recrues dans la fonction publique et la fonction publique maîtriseront la langue irlandaise. Il est clair que beaucoup dépendra du travail du comité consultatif, qui sera établi en vertu de la loi, et du plan national pour la fourniture de services publics par l’irlandais, qui aura une fonction statutaire, pour augmenter considérablement le nombre de Irlandais dans le Service. Public. » indique une source gouvernementale.

Lorsque le projet de loi a été adopté par le Dáil, le parlement irlandais, le ministre d’État du Gaeltacht Jack Chambers a déclaré qu’il s’agissait d’un « jour historique » pour la langue.

« Avec ce nouveau projet de loi, nous, en tant qu’État, avons jeté des bases solides pour faire preuve d’un véritable leadership dans la préservation de la langue pour les générations futures », a déclaré le ministre d’État du Gaeltacht.

Si la nouvelle législation est mise en œuvre après sa promulgation, on considère qu’elle pourrait augmenter considérablement la qualité et la quantité des services publics fournis à la communauté de langue irlandaise et de Gaeltacht.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

ARTICLES LIÉS

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

Une réponse

Les commentaires sont fermés.

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !