Gilles Pennelle (RN), farouche opposant à la Bretagne ? [L’Agora]

Depuis les invasions vikings du IXè siècle, on sait en Bretagne que la présence d’un païen normand en Bretagne n’augure rien de bon…

Le chef de file du RN Gilles Pennelle est un immigré. Normand. Et à chaque fois qu’il la ramène au sein du Conseil Régional de Bretagne ce monsieur ne respecte pas la terre et le peuple qui l’ont accueilli. Ces jeudi et vendredi, les interventions de Gilles Pennelle à l’assemblée bretonne ont été un véritable scandale ! Ricanant sur le choix de traduire les débats dans nos deux langues nationales le breton et le gallo, votant contre la demande d’un statut d’autonomie législatif, Gilles Pennelle a manqué à tous les devoirs de correction que son statut d’immigré de fraîche date lui impose !

C’est bien simple : à chaque fois que l’on parle de langues de Bretagne, Gilles Pennelle répond « immigration ». A chaque mention du mot autonomie, Gilles Pennelle répond « antifas » et à chaque fois que l’on aborde réunification, Gilles Pennelle répond « éoliennes ». Problème d’audition ? Il y a certains mots du vocabulaire courant que ce monsieur ne comprend pas ? Gilles Pennelle croit que la Bretagne c’est l’Eure-et-Loir, Gilles Pennelle est la voix de son maître et son maître est à Saint-Cloud.

Nous ne pouvons que conseiller à monsieur Pennelle de repasser le Couesnon et de rentrer chez lui donner des leçons à qui bon lui semble. L’immigration de travail qui a conduit Gilles Pennelle en Bretagne sous-entend une adhésion au projet breton, au destin national de la Bretagne. Certains ex-RN l’ont compris en formant l’Alliance Souverainiste Bretonne dont l’un des objets est justement la revendication d’un statut d’autonomie plein et entier. Le RN, pour sa part, reste arc-bouté sur un jacobinisme fleurant bon la Troisième République maçonnique et la France rose. Tout pénétré de centralisme démocratique, Gilles Pennelle se comporte comme l’éternel petit télégraphiste de Marine Le Pen. Et cette dame ne semble connaître de la Bretagne que ce qu’elle en voit à travers les vitres de sa voiture 75 roulant entre Saint-Cloud et les night-clubs de la Trinité-sur-Mer. Huit jours l’été, quand l’actualité politique le permet…

Mais et les autres ? Il n’y a donc que des Gilles Pennelle au sein de RN ? On peut par exemple se demander à quoi sert Florent de Kersauzon au sein de ce RN « breton » ? Lui qui affichait autrefois de solides positions autonomistes, a-t-il, lui aussi, été contaminé par la grippe 19 jacobine ?

Ce positionnement du RN en Bretagne amène une réflexion logique : l’élection de Marine Le Pen à la présidence de la République serait une catastrophe pour nous, Bretons. Car il n’y a pas que l’immigration dans la vie. Pas que la décadence sociétale et les LGBT. En Bretagne, nous avons aussi des revendications bien spécifiques et il est évident que l’élection éventuelle de madame Gambetta n’amènerait que plus de centralisme et de parisianisme. Ces pestes mortelles pour notre patrie : la Bretagne !

Anne-Sophie Hamon

Précision : les points de vue exposés n’engagent que l’auteur de ce texte et nullement notre rédaction. Média alternatif, Breizh-info.com est avant tout attaché à la liberté d’expression. Ce qui implique tout naturellement que des opinions diverses, voire opposées, puissent y trouver leur place.

[cc] Breizh-info.com, 2022 dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine

7 réponses

  1. Je connais des bretons d’adoption qui sont devenus aussi bretons sinon plus que les bretons eux-mêmes. Ce n’est évidemment pas le cas de Pennelle qui, par ses prises de position, démontre qu’il est un ennemi de la Bretagne et des bretons. Je ne comprends pas non plus comment les militants du RN en Bretagne acceptent un tel leader, mais ont-ils le choix ?
    Marine Le Pen, une catastrophe pour les bretons si elle est élue ? C’est sans aucun doute vrai mais cette constatation s’applique tout autant pour Macron. Alors pour qui voter dans 2 semaines ? Les votes blanc ou nul n’étant pas comptabilisés, il est peut-être préférable d’aller se promener ce jour-là.

    1. bretons d’adoption qui sont devenus aussi bretons sinon plus que les bretons eux-mêmes. …..c’est mon cas, j’ai même un passeport breton !!!! trpuvé sur un site breton et que je me suis empressée d’acheter, bon, j’avoue, j’ai quand même beaucoup d’ADN breton, gallois, écossais et irlandais :-)alienor

  2. bretons d’adoption qui sont devenus aussi bretons sinon plus que les bretons eux-mêmes. …..c’est mon cas, j’ai même un passeport breton !!!! trpuvé sur un site breton et que je me suis empressée d’acheter, bon, j’avoue, j’ai quand même beaucoup d’ADN breton, gallois, écossais et irlandais :-)alienor

  3. Le jacobin normand Gilles Pennelle 👺 est venu chercher une seconde vie politique en Bretagne après avoir trahi JM Le Pen avec B.Mégret ! Comment voulez vous qu’un mercenaire se soucie de la Bretagne ?

  4. lorsqu’on émigre quelque part, à rome fait comme les romains, on doit s’intégrer, s’assimiler

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS

ABONNEZ VOUS À NOTRE NEWSLETTER

Pas de pubs, pas de spams, juste du contenu de qualité !