Projet Horizon à Callac (22). Pris à partie sur le marché, le maire refuse un référendum « car les Callacois voteraient à 80% contre le projet »

De la tension durant plusieurs heures ce mercredi 5 octobre au matin, sur le marché de Callac, toujours en raison du spectre du Projet Horizon et de l’accueil forcé de plusieurs familles de migrants possiblement à venir dans les prochains mois et les prochaines années, dans cette petite commune de 2200 habitants.

Alors que le collectif « Les Amis de Callac » diffusait une pétition réclamant la tenue d’un référendum sur le projet – pétition que l’on peut retrouver dans de nombreux commerces de la commune – Jean-Yves Rolland s’est présenté avec deux de ses adjoints… et les gendarmes, pour avertir les militants pro référendum qu’il venait de prendre un arrêté municipal… interdisant la diffusion de cette pétition sur le marché de Callac.

Il n’en fallait pas plus pour provoquer la colère et la tension sur le marché : durant plusieurs heures, M. Rolland s’est ainsi retrouvé confronté à une partie de sa population en colère. Quelques noms d’oiseaux ont fusé. Et le maire de faire un aveu rapporté par plusieurs habitants de la commune, qui réclamaient pour la plupart un référendum : « Si j’organise un référendum, 80% des habitants de Callac voteront contre moi » aurait indiqué l’édile, comme un aveu énorme du fait que ce projet Horizon est en train de se bâtir envers et contre les habitants de la commune et du canton.

Voici le communiqué adressé suite à cet épisode par Les Amis de Callac :

L’association Les amis de Callac et ses environs, présente tôt ce matin sur le marché de Callac afin de proposer à la signature des Callacois la pétition demandant un referendum sur le projet Horizon, a noté une accélération très forte des demandes de signatures de la part des habitants. Tant mieux, celà prouve que les Callacois commencent à prendre conscience de la gravité de la situation. Dans la matinée, le maire Jean -Yves Rolland est arrivé, entouré de deux adjoints et suivi de la gendarmerie. Il a immédiatement été assailli de questions par une bonne trentaine d’habitants dont beaucoup lui ont dit vertement leur façon de penser. Les Callacois arrivés en nombre  se sont relayés pour faire passer le même message  » nous voulons être consultés ».

Les débats, extrêmement houleux, ont duré près de deux heures, durant lesquelles le maire nous a montré son vrai visage en nous avisant sans ménagement qu’il venait, comme par hasard, d’édicter un arrêté municipal interdisant toute pétition sur le marché. In fine le maire a mis définitivement bas le masque  en nous disant « je n’organise pas de referendum car je sais bien que 80% des Callacois seront contre le projet. » Ces propos signent de façon évidente que le maire se moque bien de l’avis des Callacois. M. Rolland continue à faire régner à Callac la  » chappe de plomb » qui a étouffé la ville durant les décennies de ses prédécesseurs communistes et veut imposer par la force et la ruse le projet Horizon aux Callacois.

Quant au « climat délétère »dont se plaint le maire il n’est généré que par lui-même et ses méthodes non démocratiques.

L’association Les amis de Callac et ses environs appelle la population à signer en masse les pétitions exigeant un referendum sur le projet Horizon, avant de pouvoir s’exprimer d’une autre façon au sein d’une grande manifestation à venir.

Enfin l’Association convie toute la presse à une conférence de presse  41 Bd de Kerlossouarn à Callac demain jeudi 6 octobre à 15heures.

Catherine Blein et Danielle Le Men, présidente et vice-présidente des Amis de Callac et ses environs.

À noter que des rumeurs dans la commune – à confirmer rapidement toutefois – font état du possible rachat, cette fois-ci par une association non affiliée à la municipalité, d’un autre bâtiment de la commune toujours dans le but d’y loger des migrants.

Pour un autre projet au service des Callacois ?

Afin de ne pas être que force de contestation, certains Callacois et habitants du secteur envisageraient de proposer un autre projet pour la commune, une fois que le montant de l’argent public prévu pour le Projet Horizon aura été dévoilé (s’il l’est un jour) : « Il faut faire une grande maison pour les assistantes maternelles, mais aussi pour les associations sportives, pour redonner du dynamisme à la commune » nous confie une habitante en train de travailler sur cet alter projet. « Nous recensons par ailleurs actuellement plusieurs maisons, plusieurs logements qui sont à rénover dans le bourg, occupés par des Callacois, qui n’ont pas les possibilités financières ici de faire l’isolation, là les traitements anti humidité, ou encore la rénovation des façades. Si les pouvoirs publics veulent dépenser de l’argent, il y a de quoi faire dans la commune, et pas pour les migrants, mais pour les locaux ».

Le fait que le maire de la commune persiste à vouloir passer en force tout en avouant mener un projet pas partagé par une majorité de Callacois et d’habitants du secteur n’est bien évidemment pas fait pour apaiser les tensions, d’autant plus que l’arrêté municipal interdisant la diffusion, sur le marché, d’une pétition, pourrait lui aussi valoir quelques batailles juridiques à venir, l’aspect légal et constitutionnel de cet arrêté pouvant être potentiellement contesté juridiquement. Quoi qu’il en soit, la pétition aurait été signée par plus de 10% des habitants de Callac en vue d’un référendum. N’est-ce pas cela la Démocratie et l’écoute, l’ouverture, la tolérance vis à vis de sa propre population ?

YV

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

24 réponses

  1. Sans une insurrection sauvage des Français de souche non seulement à Callac mais partout en France, cette ordure Macron arrivera à ses fins.

    Les Français sont pires que des ânes, les mécontents se réfugient dans une abstention lors des votes, les autres votent pour des ordures, Macron pour la France et Jean-Yves Rollande pour Callac

  2. Bravo aux Amis de Callac, l’aveu du maire et son arrêté sont caractéristiques de la dictature de la république. Tout l’opposé de la Démocratie.
    Ont ils adressé leur communiqué aux médias alternatifs ?
    Le moment va venir de leur donner la parole dans un interview par Breizh Info ou par Sud Radio.

    1. Effectivement, le déficit démocratique est flagrant. Tout autant que le déficit informationnel : manque d’informations factuelles, chiffrées, vérifiées FACE A un déluge extrème-droitier de mensonges, d’approximations, de contre-vérités qui pourrissent le débat et la réflexion. Comme quoi la démocratie est bien fragile face à la manipulation.

  3. « Horizon  » des Cohen …est ce un clin d’oeil à « Horizons » d’Edouard Philippe??? un futur bien défini??

  4. Il faudrait que dans toutes lés communes (à commencer par les petites peut-être plus faciles à gérer et organiser)faire la même contestation.Peut-être cela réveillerait nos « élites « 
    Il faut en urgence ARRÊTER car avec le nombre on ne pourra plus revenir en arrière.Macron et Hollande le savent.C’est pourquoi ils en ont profité pour faire rentrer a l’aide du bateau de Georges Sorros affrété par MSF des milliers de migrants

    1. Médecin Sans Frontières est une ONG organisation non gouvernementale. En gros une association financée par les dons. Toutes les ONG humanitaires auxquelles Georges Soros participe (du fait qu’il est plein de thunes) font-elles parties d’un complot contre toi et tes amis ? Vraiment je ne comprends pas. Peut-être voudrais-tu interdire les ONG humanitaires ? Elles aident ceux qui ne sont pas l’élite que tu déteste, c’est pour ça que je voudrais ton explication.

      1. Plus aucun financement pour les ONG qui profitent de cet argent .
        Boycotter EMMAÜS qui n’aident que les migrants jusqu’à leur louer des immeubles .Par contre RIEN pour les français.

      2. Pour répondre aux mensonges de Oscar : évidemment qu’Emmaus ne discrimine pas les français, ce serait illégal et immoral (pour une asso religieuse). Par contre, comme bien d’autres acteurs du social, ils doivent faire des choix douloureux pour gérer la misère qui augmente alors que les aides et les dons diminuent. Ton discours dénigrant une oeuvre de charité me rend malade.

  5. « Les gouvernements occidentaux n’ont plus qu’un seul ennemi: leur propre population »: Eric Werner

  6. En terme démographique, il est certain que le maire a réussi son coup : plus personne ne voudra s’installer dans cette commune ou dans les environs proches, soit de crainte qu’il n’y revienne, soit parce que personne ne voudrait être administré par un tel personnage.

    1. Inaudible : n’importe quel maire veut que la commune développe sa population. D’où l’intérêt pour un bled comme Callac (c’est pas une critique, c’est juste un peu loin des grands centres) de faire venir des familles pour faire tourner les commerces, les écoles, les entreprises de la ville. Il y a tellement à faire, vous croyez que les retraités ou les agro-techniciens du pays vont rénover les maisons ?

  7. Corsica
    Tiens bizarre le gouvernement ou même un petit maire n’envisage pas de faire venir des migrants dans un village Corse …Aurai t il compris a l’ avance la réponse….démocratique de la population locale.
    Bretons revoltez vous ne vous contentez pas de brandir votre colère . Exprimez la dans vos actes …
    Des plumes et du goudrons . ..pour les élus qui vous trahissent.

    1. La situation des Corses est différente : les métropolitains se pressent pour aller vivre en Corse, et les Corses n’ont qu’à augmenter les loyers et les prix du saucisson d’âne et du fromage corse.

  8. Corsica
    Tiens bizarre le gouvernement ou même un petit maire n’envisage pas de faire venir des migrants dans un village Corse …Aurai t il compris a l’ avance la réponse….démocratique de la population locale.
    Bretons revoltez vous ne vous contentez pas de brandir votre colère . Exprimez la dans vos actes …
    Des plumes et du goudrons . ..pour les élus qui vous trahissent.

    1. Du coup aucune réponse. Vous êtes incapables de définir cette « qualité » qui pourtant est censée vous « définir » ? Serait-ce la xénophobie qui devrait nous « unir » ?

      1. Et moi je voudrais pouvoir promener mon chien sans me faire tirer dessus par des chasseurs. Votre « réponse » nous dit en fait beaucoup sur vos fantasmes. Comme si les bretons n’étaient pas capables de violence…

Les commentaires sont fermés.

- Sécession la première parution de Yann Vallerie, rédacteur en chef de Breizh-info -

- Je soutiens BREIZH-INFO -

PARTAGEZ L'ARTICLE !

LES DERNIERS ARTICLES

ARTICLES LIÉS