Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Migrants « mineurs ». Pour les loger, le Département du Finistère achète un hôtel à Brest pour 2,2 millions d’euros [Vidéo]

La prise en charge des migrants « mineurs non accompagnés » représente un lourd fardeau financier pour les contribuables français, avec des coûts estimés à 2 milliards d’euros par an. Pas de quoi refroidir le Département du Finistère, présidé par Maël de Calan, qui vient d’acquérir pour plus de 2 millions d’euros un hôtel à Brest pour y héberger des migrants.

Migrants « mineurs non accompagnés » : retour sur un gouffre financier

Au printemps 2020, la Cour des comptes publiait un rapport chiffrant le coût de l’immigration à 6,6 milliards d’euros en 2019 en France. Quelques jours plus tard, interviewé par Breizh-Info, Jean-Paul Gourévitch (l’un des meilleurs spécialistes de la question du coût de l’immigration) faisait remarquer que ce rapport n’avait pas tenu compte « notamment du coût important des mineurs non accompagnés ».

Or, la facture imputée à la prise en charge de ces migrants, dont la minorité supposée a fait l’objet de nombreuses remises en question, est loin d’être négligeable ! En 2021, Agnès Verdier Mollinier, à la tête de l’IFRAP (Fondation pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques), évaluait le coût de l’accueil des mineurs non accompagnés…à 2 milliards d’euros par an.

Toujours dans l’optique de resituer au mieux ce gouffre financier que représente la prise en charge des migrants « mineurs non accompagnés » pour les contribuables français, nous indiquions déjà pour notre part en 2019 que, pour chaque migrant « mineur », une somme estimée à 50 000 euros était dépensée chaque année. Un budget comprenant le logement, la nourriture, les frais d’éducation et de formation.

Un détail retenait déjà l’attention à l’époque : ces migrants étaient, pour environ 95 % d’entre eux, des hommes. Dans le même temps, 141 millions d’euros furent inscrits pour l’accueil des migrants « mineurs » dans le projet de loi de finances 2019. Contre « seulement » 96 millions d’euros en 2018…

La « droite » finistérienne a un cadeau pour les contribuables

Depuis, proportionnellement à leur nombre, les dépenses réalisées par les départements français missionnés de prendre en charge ces migrants « mineurs » ont continué d’augmenter.

Ainsi, en septembre 2022, Côtes d’Armor Magazine, le journal bimestriel du Conseil départemental, indiquait que « les Côtes d’Armor par exemple dépensaient 2,5 millions d’euros pour les MNA en 2016, mais 8 millions aujourd’hui ! L’État ne compense pas tout : il apporte 141 millions d’euros pour des besoins évalués à 2 milliards… Chaque département se voit imposer un pourcentage de mineurs – parfois majeurs – à accueillir. »

Et les exemples de dépenses faramineuses liées à l’accueil de ces MNA ne manquent pas dans les autres départements bretons, notamment dans le Finistère.

Un département qui, présidé par Maël de Calan (ex-LR désormais membre de « Soyons libres », le parti de Valérie Pécresse), viens d’acquérir à Brest, selon une information du quotidien le Télégramme, un hôtel situé à la Cavale-Blanche afin d’y héberger des migrants « mineurs non accompagnés ». « En attente d’évaluation de leur minorité», précise le titre de presse.

Les lieux, susceptibles d’accueillir jusqu’à une soixantaine d’individus et se trouvant à proximité du CHU éponyme, disposent de 36 chambres. Qui seront donc désormais attribuées à l’accueil d’un nouveau public…

À Loperhet, des riverains « pas franchement enthousiastes »

Cette acquisition de l’hôtel brestois par le Département du Finistère aurait eu lieu au mois de septembre dernier. Pour la modique somme de 2,2 millions d’euros. De quoi ravir les contribuables, qui le seront encore plus lorsqu’ils apprendront que ce même Conseil départemental du Finistère a également validé, le 4 décembre dernier en commission permanente, l’acquisition d’un deuxième site destiné à accueillir des migrants « mineurs » pour un montant de 1,2 millions d’euros.

Il s’agit du centre d’hébergement de Gorre-Menez, à Loperhet, détenu jusqu’à présent par la communauté d’agglomération du pays de Landerneau-Daoulas et historiquement destiné à l’accueil de classes nature. Susceptible d’accueillir une cinquantaine de migrants, le site devrait ouvrir ses portes à ces derniers à partir du mois de mars 2024.

Lors d’une réunion en mairie de Loperhet vendredi 1er décembre en présence de la maire, Nathalie Godet, et de Véronique Bourbigot, la vice-présidente du Conseil départemental chargée de la jeunesse, le Télégramme indique que la trentaine de riverains présents pour assister à la présentation du projet n’étaient « pas franchement enthousiastes ».

Il est vrai que « riverain » et « contribuable », sont, dans ces conditions, deux casquettes difficiles à porter simultanément. C’est sans compter sur la volonté farouche de Maël de Calan, qui souhaite voir le Finistère « devenir le département le plus performant de France dans le traitement des MNA. On veut en faire des pupilles du Département, un exemple d’insertion et d’intégration ».

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2023, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Cet article vous a plu, intrigué, ou révolté ?

PARTAGEZ L'ARTICLE POUR SOUTENIR BREIZH INFO

16 réponses à “Migrants « mineurs ». Pour les loger, le Département du Finistère achète un hôtel à Brest pour 2,2 millions d’euros [Vidéo]”

  1. zozo83 dit :

    Ils ne savent plus quoi faire avec notre argent…
    C’est toujours plus facile avec l’argent des autres…
    Le mot “contribuable” commence par “con”; ne l’oubliez pas.

  2. louis dit :

    je vois de plus en plus ces mineurs en question parader sur des vélos ou des trotinettes elctriques samsung en main ; tandis que les sdf français font la manche et n’on pas ou se loger il n’y a pas a chercher l’erreur c’est la politique débile des gauchos qui vont amener le chaos social a court terme ; merci a tous les trolls qui ont mis deux fois superegocentrique au pouvoir !😡

  3. coupfranc dit :

    En tant que profession libérale, nos cotisations sociales assurance maladie ont encore augmenté de 2% comme tous les ans pour financer l’ AME et les impôts pour tous les frais immenses de l’immigration. A ce rythme, les cadeaux de l’ Etat pour les migrants creusent un peu plus la dette et appauvrissent encore ceux qui travaillent………continuez comme cela, chers politiques et les gilets jaunes seront remplacés par les gilets pare balles !

  4. Bohanne dit :

    Ah mais c’est génial, je oensais qu’il y avait plus d’argents mais je vois qu’on peut lâcher des millions pour loger des colons, ça veut dire que si l’état changeait de camp, il pourrai transformer ces hôtels en logements pour les bretons qui travaillent et n’arrivent pas à se loger à cause des parisiens…

  5. Dany dit :

    C’est de la pure folie!
    Ces migrants se déclarant mineurs , la logique voudrait qu’on les croie sur parole, qu’on les renvoie chez leurs parents, seuls responsables de leurs enfants! Pas L’ASE !! notre gouvernement marche sur le tête et se rend complice de l’invasion par l’ennemi imprégné de son Coran mortifère !

  6. jeapi dit :

    pourtant à Guantànamo, il y a encore quelques chambres de libre !!

  7. Gillic dit :

    Ben voyons, les maisons des riverains vont prendre de la valeur à coup sûr !!!

  8. jcm78 dit :

    on attend quoi pour faire le menage aarretons tout ce cinema expulsions en priorite

  9. anonyme dit :

    Migrants à Loperhet
    Installer des gens dont on ne connaît avec certitude et par définition ni la provenance ni le statut au voisinage d’une zone où se déroulent des activités très sensibles voire stratégiques ne semble pas beaucoup préoccuper nos élus.
    Compte tenu du contexte international cela semble inopportun.
    Pour parodier une de nos élites de la politique nationale : autant les installer directement à l’Ile longue parce que ce sera plus facile de les surveiller.

  10. Julie Boisset dit :

    “On veut en faire des pupilles du Département, un exemple d’insertion et d’intégration ».
    Quant on sait que la grande majorité de ces migrants dont beaucoup de faux mineurs n’épouseront pas la Culture française incompatible avec le Coran, “l’exemple d’insertion et d’intégration” est du foutage de gueule. Tous ces indésirables, réfugiés économiques, venus en France pour la confiture et non pour fuir la guerre ne feront qu’aggraver les conflits civilisationnels et obliger les Français à ouvrir le porte-monnaie.
    Ce monsieur Maël de Calan fait partie de cette clique d’incompétents qui ruinent la France ! Mais qu’importe si politiquement l’accueil des “chances pour la France” lui assure un fauteuil bien confortable.

  11. alienor dit :

    et sinon, pour les SDF et mal logés français ? rien ? ah non, ils n’ont pas la bonne “ethnie”……..c’est à vomir !! quand il n’y aura plus personne pour payer les impôts, elles feront quoi, nos merveilleuses “élites” ????????

  12. Bran ruz dit :

    Alors déjà on peut considérer que le concept du mineur isolé est largement dévoyé , la moitié au bas mot , sont des majeurs en balade profitant allègrement de la niaiserie, plus encore de l’idéologie de la gauchiasse et à nos frais évidemment !!
    De plus les autochtones eux n’arrivent plus à se loger en Bretagne et pas que d’ailleurs, alors qu’avec nos impôts , l’état , les associations souvent de gauche qui vivent largement sur cette misère organisée continuent de nous obliger à loger, nourrir , recevoir des gens dont beaucoup de Français ne veulent pas . Le logement aux autochtones et stop aux envahisseurs !!

  13. Nemo dit :

    “La politique d’immigration de la France coûte en 2023 près de 54 milliards d’euros aux contribuables”
    Source :https://www.touscontribuables.org/les-combats-de-contribuables-associes/nouvelle-etude-le-cout-de-l-immigration-en-2023
    Il y a quelques années un ancien professeur de l’ENA avait chiffré le coût de l’immigration à plus de 75 milliards €/an .

  14. patphil dit :

    ils trouvent des millions pour des étrangers, jamais pour des sous chiens

  15. Costiou dit :

    Monsieur Maël….nous parle d’économie en logeant ces migrants..De qui se moque ce Monsieur ??
    Ces arrivants vont former des communautés grandissantes d’envahisseurs et de parasites nuisibles .
    Le Pays vit partout celà en ce momenf!!
    Les Français ne font que subir ces gens .
    Les politiques sont les responsables du fléau qui nous arrive.
    Monsieur Maël de.. de grâce ! Cessez vos mensonges
    GC

  16. Vatefaire foutre dit :

    La seule solution c’est Marine

ARTICLES EN LIEN OU SIMILAIRES

Sociétal

Pierre Gentillet : « Nos campagnes sont des hangars à migrants »

Découvrir l'article

Culture, Culture & Patrimoine, Immigration, Politique

Le Conseil de l’Europe communique sur “les discriminations linguistiques en Europe” en ne parlant… que des migrants

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Immigration, Social, Sociétal

Immigration économique. Gabriel Attal va « faciliter » l’embauche de travailleurs extra-européens dans le secteur agricole

Découvrir l'article

Immigration, International, Sociétal, Vidéo

Royaume-Uni. Rémunérer des influenceurs TikTok pour dissuader les clandestins ? [Vidéo]

Découvrir l'article

NANTES

Deux migrants multirécidivistes narguent la justice…et écopent d’une peine avec sursis à Nantes

Découvrir l'article

Immigration, International

Royaume-Uni. Un nouveau coup d’arrêt pour le projet d’expulsion des clandestins vers le Rwanda ?

Découvrir l'article

Sociétal

Accueillir des migrants avec moins d’énergie ? Avec O. Delamarche et Charles-Henri Gallois

Découvrir l'article

A La Une, Economie, Sélection de la rédaction

Immigration. Dysfonctionnements, situation financière précaire et dépendance aux subventions publiques : Coallia épinglée par la Cour des Comptes

Découvrir l'article

NANTES

Le préfet de Loire-Atlantique admet la présence de migrants dealers en situation irrégulière

Découvrir l'article

Economie, Immigration, Justice, Sociétal

Immigration économique. La Rochelle : expulsé, le commis de cuisine africain sous OQTF est finalement de retour après une mobilisation

Découvrir l'article

PARTICIPEZ AU COMBAT POUR LA RÉINFORMATION !

Faites un don et soutenez la diversité journalistique.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur Breizh Info. Si vous continuez à utiliser le site, nous supposerons que vous êtes d'accord.

Ne ratez pas notre prochaine enquête sans filtre sur un sujet tabou !

Inscrivez-vous dès maintenant à notre newsletter confidentielle.

🔍 Recevez nos analyses pointues et nos scoops exclusifs directement dans votre boîte mail. 🔍