29/04/2015 – 09H00 Elliant (Breizh-info.com) – Les responsables de l’école primaire publique d’Elliant – petite bourgade de 3000 habitants située à côté de Rosporden – ont mis en place dans toute l’école, avec les enfants mais aussi le personnel, une signalétique quadrilingue en français, breton, anglais et… arabe.

Ainsi, des parents d’élèves – interloqués – nous ont fait parvenir des photos qui parlent d’elles-mêmes : à côté du panneau indiquant le rez-de-chaussée, on peut lire « Rez an Hent » en breton, mais également la traduction en langue arabe. A côté du panneau indiquant les toilettes, on y lit « Toilets » en anglais, « Priveziou » en breton et là encore, la traduction en langue en langue arabe. Idem pour les escaliers (Stairs – Diri + langue arabe) .

IMG_0186 IMG_0188

Nous avons eu l’explication directement auprès de la directrice de l’école, Mme Robin : « nous avons mis en place un projet d’école sur les langues étrangères » affirme-t-elle : « il y a une classe bilingue breton-français, d’où la signalétique en breton. Il y a également eu un projet avec les CM1 et CM2 en Angleterre, d’où la signalétique anglaise. Et nous avons également une famille syrienne, parlant arabe et français, et ayant un enfant à l’école, ce qui nous a conduit à mettre également la signalétique en arabe », le tout « dans un esprit d »ouverture » précise la directrice. « Nous aurions fait de même si nous avions eu un élève d’origine russe, chinoise ou grec ».

Pour un élève sur les 225 que comptent les deux écoles (primaire et maternelle) réunies, une signalétique spéciale est donc mise en place, au nom de l’apprentissage et de l’ouverture à l’autre. Les enfants ont pourtant – selon l’Education nationale – pour premier objectif de maîtriser la lecture, l’écriture et le comptage en français à leur sortie du cycle primaire. 

En 2013 – 2014 , les responsables de l’école d’Elliant avaient fait participer des enfants de CM1 et de CM2 à un « cycle de lutte contre le harcèlement » dans lequel les élèves avaient « échangé lors de débats et étudié le livret « Les petits citoyens et le harcèlement » » puis avaient « entrepris de jouer et de créer des petites saynètes », alors que les CM2 travaillaient sur la réalisation d’une affiche dédiée.

L’initiative de l’école d’Eliant  devrait ravir la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud Belkacem, dont la nouvelle réforme des collèges  indique  – dans un langage tout droit sorti du film « vol au dessus d’un nid de coucous » – que « la visée générale des programmes de langues étrangères et régionales est d’aller de soi et de l’ici vers l’autre et l’ailleurs ».

Vous avez aimé cet article ? Soutenez l’information libre en faisant un don immédiat, ici, et bénéficiez d’une déduction fiscale à hauteur de 66% de votre don.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

54 Commentaires

    • Les gens ont tout simplement envie de rester chez eux en Bretagne, et n’ont pas envie de devenir une banlieue de Beyrouth a cause d’une bande de gauchiste dégénérer, traitre a leur peuple et a leur civilisation!

      • On doit s’ouvrir. Voyagez et vous comprendrez. Les bretons voyagent beaucoup, on exporte beaucoup aussi. Partout où je suis allé en Asie ou Europe, il y a toujours de fortes communautés de bretons. Comment communiquent-ils selon vous? Comment font-ils pour s’adapter aux cultures? L’ouverture d’esprit et les langues sont notre plus belle outil. Quant à notre culture bretonne, elle est toujours la bienvenue à travers le monde et on lui déroule le tapis rouge à Séoul, Rio ou Berlin…

      • comme quoi vivre loin de la réalité fait de la bretonne que vous dites être quelqu’un d’inconscient, venez donc faire une immersion dans les banlieues des grandes métropoles nul doute que vous aurez à coeur de préservez cette belle Bretagne.

        • Je suis né au Mans, j’ai vécu un peu partout en France, dont
          une quinzaine d’année en région parisienne. Je suis technicien et je me fais
          mes 2000 euros par mois avec quelques heures sup, je ne suis donc pas un
          « petit bourgeois » je pense. J’habite actuellement dans les Côtes
          d’Armor depuis 4 ans. Un jour je me suis fait traiter de « parigot »
          par un gars de Nantes qui y voyait juste un mot d’humour. Ca paraît léger comme
          ça, mais je me suis senti vexé, et j’ai pensé à tous ces gens d’origine étrangère
          qui peuvent lire ce genre de blog, ou entendre les mots fins de certains de nos
          politiques (Chirac « le bruit et l’odeur », Hortefeux et ses
          auvergnats, Sarkozy et bien d’autres même à gauche…). Tout cela est dit avec
          légèreté, mais ça frappe au cœur ceux que ça ne voudrait que chatouiller. La
          banlieue, ce n’est pas ses habitants qui la font, c’est nous avec ces mots là.
          Et les Mehrad peut-être aussi un peu!

          Quant à notre belle Bretagne, elle sent parfois le vieux. Il se trouve
          d’ailleurs que là où j’habite, ce sont bien souvent les autochtones qui
          dénigrent la ville et les émigrés, dont je fais partie qui l’apprécient.
          Etrange non ?

        • « Pauvre ». Toi pas parler français ? Viens y donc en Bretagne petit bourgeois. On t’attend avec grand plaisir :))))

    • Ils se seraient étonnés car,jusqu’à preuve du contraire, nous ne sommes pas envahis par les Russes, et, quand nous avons à faire avec eux, ils parlent souvent anglais.

    • Raciste !
      Le grand mot, le maître mot, le Gros mot est lâché : nous sommes de sales racistes !!
      C’est exactement ce que les stratèges allemands de 1942 disaient de la résistance intérieure française : elle était Raciste !
      Votre inculture, votre inconscience, votre courte vue font peine à constater…

  1. je suis surprise qu’en Bretagne et surtout dans une petite ville il y ai de l’immigration, les bretons savent se battre ils devraient le faire pour dénoncer ce problème…

    • encore faut il que ce soit  » un probleme » … et oui tres chere , en bretagne il y a de l’immigration comme vous dites si bien, vive la mixité.

  2. mettre le brezhoneg dans la vie publique c est déjà une galère dans toute la bretagne et on met l arabe comme ça par plaisir n importe quoi !

  3. Moi ce qui me surprend c’est que parmi 225 élèves il n’y en aurai PAS UN SEUL d’origine espagnole, italienne, portugaise, polonaise, alsacienne, corse, basque ou africaine etc… Si je comprends bien la directrice, il y a 224 bretons de souches et un syrien.

    • j’y étais dans cette école il y a quelques années et à cette époque il y avais déjà des élèves de différents pays comme des anglais, des arabes et des chinois, la seule différence avec aujourd’hui c’est qu’il n’y a pas eu se genre d’initiative ! vous parlez de ce que vous ne connaissez pas. Il n’a pas que des  » Breton de souches » à Elliant, chez nous il y a de tout, la seule différence avec vous c’est qu’on ne créée pas une polémique autours de ce qu’il ce passe ailleurs en france. Nous ne mettons pas tous les Arabes et autres dans le même panier, tous ne fond pas sauter des bombes, tous ne tue pas, tous ne sont pas aussi cons que ceux qui le fond. Je suis désolé que certains osent faire ce genre de choses, créer autant de douleur, faire autant de mort au nom de je ne sais quelle croyance et dieu, se genre de chose ne devrais pas existé mais tous ne sont pas pareil, tous ne créer pas autant de douleurs. regarder les informations et vous verrez que certains « français » ne sont pas mieux qu’eux et brisent aussi des vies comme les autres fond.

  4. J’étais déjà agacé par le « français, anglais, arabe « systématique de google translate, là on dépasse les bornes!

  5. Nous aurions fait de même si nous avions eu un élève d’origine russe, chinoise ou grec ».

    ne vous inquiétez pas ça va venir . 50 nationalités dans l’école ,la taille du panneau chiot va devenir volumineux

  6. Pour beaucoup les commentaires sont au niveau de l’article, à mettre au Priveziou…. Une belle initiative permettant aux eleves d’éviter de croire qu’il sont seuls au monde….

  7. HONTE à mes compatriotes bretons d’accepter ça . un arrosage au lisier halal pour cette mégère tous les matin serait un excellent signe de reconnaissance .
    parents , réveillez vous , faites dégager cette sale pouffe

  8. C’est la nouvelle religion, mettre en avant les minorités. 1 élève sur 225 d’origine syrienne et on met une signalétique pour lui !!! Les enfants ont pourtant – selon l’Education nationale – pour premier
    objectif de maîtriser la lecture, l’écriture et le comptage en français à
    leur sortie du cycle primaire ! Cela dit les bi nationaux arabophone vont y trouver leur compte, finalement, c’est pas plus un délire de minorité que la continuité de ce qui est en marche depuis 40 ans. Bientôt, comme aux usa l’arabe sera une langue officielle en France, j’en suis intimement convaincu et ce genre de geste de sont pas anodin.

  9. Pour apprendre une langue (oui, je suis prof d’anglais au Québec) il faut se concentrer sur une langue à la fois. Ça, c’est si le but en est un éducatif.
    L’arabe, langue bien présente internationalement, ne devrait pas être juxtaposée au Breton, langue ancestrale et menacée dans son territoire même, comme ça, sans explication. La langue arabe a sa place aussi bien sûr, c’est la langue de beaucoup d’élève et une grande langue internationale, elle a le droit de cité. Mais en mélangeant tout sans jamais s’expliquer on attise la haine de l’un et l’autre en fait.

  10. Dan : en fait c’est tout simple : depuis plus d’une dizaine d’années, le ministère de l’éducation est friand de « projets ». Les enseignants qui veulent des promotions s’engagent alors dans des initiatives ayant un objectif à la « mode ».

  11. Ce qui peut être amusant c’est de voir la manière dont cette info est diffusée sur le net. Tapez « arabe Eliant ». Tous les sites relayant cette info l’ont reprise de ce site, en général mot pour mot en citant la source « Breizh Info ». Donc félicitation à ce site pour avoir levé un tel lièvre.
    A y regarder de plus prés la plupart de ces sites ne sont pas en reste quand il s’agit de diffuser des idées à tendances xénophobes.
    Une exception toutefois, pageshalal.fr, qui reprend intégralement votre texte. Je pense qu’ils n’ont pas bien lu votre texte, ni bien senti malheureusement le sens que vous vouliez lui donner.
    Je suis désolé que des arabophones ou des musulmans lisant cette info sur leur site, puissent prendre les idées qui sont diffusées sur Breizh-info pour celles des bretons en général alors qu’elles sont relativement minoritaires, du moins je l’espère.

  12. écoeurée par la plupart des commentaires et par cette agressivité sous jacente.
    il est évident que les personnes qui cherchent refuge dans un autre pays seraient heureuses de pouvoir vivre en paix dans le leur s’il n’était pas aux mains d’extrémistes comme vous.
    on ne se demande pas une seconde quel camp vous auriez choisi en 39 … la belle descendance de la France collaborationniste. à vomir …

    • En effet, il n’y a pas à se demander quel camp nous aurions choisi, en1940 (et non pas en 1939, inculte !)…
      Nous aurions NATURELLEMENT choisi la FRANCE !
      La France Libre, sans abandon de souveraineté.., bref la France de de Gaulle’.
      Mais toi.. toi qui accepte tout, y compris l’invasion perfide et bientôt l’Occupation du Pays par des minorités extrémistes et agissantes.. toi tu aurais porté les cheveux très très courts en ce bel été 1945…
        
        

  13. et bravo à cette école de donner encore la curiosité et l’envie à ses élèves de s’ouvrir sur le monde. ils auront bien besoin de leurs enseignants s’ils veulent grandir en dehors d’une bande de bretons bretonnant ne voyant pas plus loin que la pointe du finistère

    • Il s’agit d’une école PRIMAIRE !
      Le rôle de cette école est d’abord et avant toute autre considération, d’enseigner et d’apprendre à ses élèves à lire et à écrire le Français !
      Le FRANÇAIS.., pas l’arabe !!
      Pauvre Émilie, qui ‘couche avec les boches’.. et qui se réveillera trop tard…

  14. Les bretons sont un peuple merveilleux, bien cultivés, accueillants et qui ne se limitent pas à la couleur de peau ou à l’appartenance ethnique pour classer les gens…alors moi je suis surpris qu’ils existent encore des gens comme vous en 2015…j’ai fait mon curieux en appelant cette école et on m’a expliqué qu’ils avaient mis ces écritures pour accueillir une petit réfugiée syrienne et je trouve ça formidable…bravo Madame la directrice!

  15. Après réflexion je trouve ça bien. L’arabe est une langue comme les autres après tout. On l’assimile à l’islam, à l’intégrisme et aux problèmes d’intégration… mais c’est avant tout une langue. Comme le Chinois simplifié et le russe, l’arabe fait partie des langues qu’il serait bon d’étudier à l’école pour se positionner dans 20 ans sur un marché de plus en plus globalisé.

  16. C’est marrant comme les petits fascistes, petits nationalistes étriqués aiment s’exprimer. Rejeter l’autre, mettre des barbelés autour de son chez soi, quelle liberté! C’est marrant, les écossais aussi parlent de nationalisme, mais veulent rester ouvert sur l’Europe, le monde.
    Merci à tous ceux qui s’expriment pour trouver cette initiative saine et de bon sens.

    • Toi déjà tu mets ta photo + ton (vrai) nom, comme intervenant moralisateur, distingué, et.. ne connaissant visiblement pas le très grave souci que représente l’islamisation de la France…

Comments are closed.