La Brohinière. Le fret, débat central des régionales pour Marc Le Fur

A LA UNE

20/05/2015 – 12H00 ‑ La Brohinière (Breizh-info.com) ‑ Marc Le Fur, tête de liste de la droite et du centre aux élections régionales en Bretagne, Bertrand Plouvier, conseiller municipal de Rennes et chef de file UMP en Ille-et-Vilaine pour les prochaines élections régionales, accompagnés de Marie Daugan et Pierre Guillon, conseillers départementaux de Montauban-de-Bretagne et Delphine David, conseillère régionale et Maire de Montfort-sur-Meu, étaient ce mardi 19 mai à Montauban-de-Bretagne (35) sur le site du futur pôle d’échange rail-route de La Brohinière.

Le vice-président de l’Assemblée nationale commence – timidement – à se montrer en vue des élections régionales, sur des sujets qui pour l’instant ne sont pas de ceux qui feront basculer ou vibrer une région en  vue d’échéances électorales, mais qui comptent néanmoins pour les perspectives de l’économie bretonne.

« L’avenir du fret est un des enjeux majeurs pour la Bretagne. Notre région de production doit compenser son éloignement des grands centres de consommation en Europe en étant vraiment performant dans le transport ferré de marchandises. Or, la production, chez nous, c’est l’emploi ! » a déclaré Marc Le Fur. « Parmi les projets de pôle d’échange rail-route, le site de La Brohinière a la chance d’être à l’intersection de la RN 12 et de la RN 164. Les marchandises transportées par la route pourraient y être rapidement déplacées sur un train et convoyées vers le reste de l’Europe. Cette véritable complémentarité rail-route pourrait se faire au bénéfice de tous. On parle beaucoup du projet de la Brohinière, depuis longtemps, sans que les choses ne sortent de terre malgré les efforts constants des élus locaux. » poursuit le député des Côtes d’Armor.

« En 30 ans, le fret par le rail est passé de 30 % du fret breton à 1,4% nous révèle la chambre régionale de commerce et d’industrie, alors que 20 millions de tonnes de fret entrent et sortent de Bretagne chaque année.  Nous prenons donc le risque de voir la Bretagne décrocher dans ce domaine » s’inquiète la tête de liste de la droite et du centre aux prochaines élections régionales. « Si nous sommes à la Brohinière aujourd’hui, c’est que l’avenir du fret ferroviaire doit redevenir une priorité pour la Région. Si nous voulons rester une région de production et donc d’emploi, c’est vital. » conclut Marc Le Fur.

Crédit photo  : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Tests de dépistage du Covid-19 : ils ne vont être payants que pour les non vaccinés

À partir du 15 octobre prochain, les tests de dépistage du Covid-19 vont devenir payants en France, mais uniquement...

Présidentielle 2022. Eric Zemmour au coude à coude avec Marine Le Pen et Xavier Bertrand ?

L'animateur de CNews Pascal Praud, ami d'Eric Zemmour, a indiqué mardi 28 septembre 2021, dans son émission L'heure des Pros,...

2 Commentaires

  1. le fret de la route vers le rail, quel beau discours politique auquel sans doute même ceux qui en font l’éloge ne croient pas. Il y a 40 ans quasiment toutes les entreprises et zones industrielles, étaient directement reliées au fer et ne l’utilisaient plus. Alors maintenant qu’elles ne plus reliées et que le transport par fer nécessiterait donc un transbordement avec la perte de temps et le surcout qui va avec… Certes il y a bien 20 à 25 containers par jour qui prennent le rail entre Rennes et Lyon, mais sur la 2*2 voies la voie de droite est quasi réservée aux 44 tonnes.

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés