Nantes. Ils agressent un agent de la TAN (mais ne seront pas poursuivis)

A LA UNE

08/06/2015 – 07h00 Nantes (Breizh-info.com) – Le 1er juin vers 19 h 30 un contrôleur de la TAN a demandé à cinq marginaux accompagnés de deux chiens de descendre du tram, puisque les animaux sont interdits sur le réseau. Deux individus ont alors pris à partie le contrôleur, le frappant à l’épaule et à l’arrière de la tête. Interpellés par les policiers, ils ont été placés en garde à vue.

Néanmoins, ils sont sortis le lendemain avec un simple rappel à la loi. Malgré les coups assénés, l’agent de la TAN n’avait en effet pas eu de jours d’ITT. Agé de 27 ans, l’auteur des coups est connu de la justice pour des faits d’outrage. Il réside habituellement à Rennes, connue pour le nombre important de marginaux avec ou sans chiens, qui ornent les rues de la vieille ville ou squattent ça et là. Sa compagne, âgée de 29 ans, est nazairienne.

Cette mansuétude de la justice fait rire jaune un collègue de l’agent agressé : « en gros, ils n’ont pas tapé assez fort, quoi ! s’ils l’avaient expédié à l’hosto, là il y aurait eu une mise en examen. Au rythme où ça va – chaque jour ou presque il y a une agression – il finira par y avoir un mort et tout le monde va pleurer des larmes de crocodile alors qu’actuellement on nous tabasse en silence et tout le monde s’en fout!« .

Photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

Saint-Brieuc. 6 à 12 mois de prison pour la fratrie de cambrioleurs

​Mais qui a éduqué ces individus ? A Saint-Brieuc jeudi 16 septembre, quatre frères ont été condamnés à des...

Hôpital de Quimperlé. Trois médecins urgentistes bientôt en moins du fait de la tyrannie sanitaire ?

L"information vient des syndicats, et a été révélée par Le Télégramme. Trois médecins urgentistes manqueraient à l'appel depuis le...

4 Commentaires

  1. Quelle honte: ,il est inadmissible que des agents chargés d’u ministère public soient agressés pendant leur service sans qu’aucune sanction ne soit prise , surtout dans uncas de récidive! La justice française en est-elle à ce point pour fermer les yeux sur de délits caractérisés?Il est grand temps de changer les politiciens qui font de la lèche à toutes ces racailles en constante augmentation!

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés