Ille-et-Vilaine. Chrystèle Jouffe (UDI) évincée de la 6ème place sur la liste Le Fur par la famille Méhaignerie

A LA UNE

07/10/2015 – 08H00 Rennes (Breizh-info.com) – François-Régis Hutin, président du directoire d’Ouest-France, ne tient plus ses troupes. C’est ce que l’on est obligé de croire en lisant un communiqué publié dans le quotidien de Chantepie (23 septembre 2015).

L’affaire est grave : Chrystèle Jouffe a rendu sa carte de l’UDI. A l’entendre, elle a été évincée de la sixième place de la section départementale d’Ille-et-Vilaine de la liste Le Fur aux régionales au profit de Laurence Maillart-Méhaignerie. Elle est furieuse contre son parti et ses dirigeants départementaux : « le 16 juillet dernier, le député Thierry Benoît, président de l’UDI 35, avec l’accord de Jean-Christophe Lagarde, président national de l’UDI, m’a proposé la sixième place de la liste en Ille-et-Vilaine. Ensuite, quand on a discuté avec l’UMP-LR, fin août, on s’est mis d’accord sur cette sixième place. Et puis, il y a une semaine, j’ai appris que Laurence Maillart-Méhaignerie prenait la sixième place. J’ai alors compris que son oncle, Pierre, a imposé sa nièce à Marc Le Fur.
Et comme M. Le Fur souhaite que Pierre Méhaignerie prenne la présidence de son comité de soutien en Ille-et-Vilaine, j’ai été écartée».

En d’autres temps, pareil texte n’aurait pas eu droits aux honneurs d’Ouest-France. Dans ce journal, s’attaquer au pape de la démocratie chrétienne en Bretagne, relève en effet du crime de lèse-majesté. Les responsables de la rédaction départementale ont certainement eu droit à un remontage de bretelles. Sans doute des nouveaux qui ignorent l’existence d’un règlement intérieur non écrit ; ils feront attention la prochaine fois !

Mais question journalisme, ce sont des lignes intéressantes : du vivant, du vécu, de l’humain. Ce qui nous change de la soupe tiède que Ouest-France sert à ses lecteurs jours après jours. Avec davantage d’articles piquants dans les différentes rubriques, les ventes du journal à « François Régis » se porteraient certainement mieux.

Quant à Chrystèle Jouffe, simple conseillère municipale à Rennes, petit soldat de l’opposition, elle ne fait pas le poids face à la nièce de P. Méhaignerie, ancien ministre, ancien député, ancien président national du parti centriste …souvent velléitaire puisqu’il songea à une époque devenir maire de Rennes, mais aussi président du CR de Bretagne. Mais dès que les obstacles apparaissaient – autrefois c’était le veto du RPR – il rentrait dans sa tanière , à Vitré. Et puis Laurence Maillart caresse de grandes ambitions : ne figurait-elle pas sur la liste centriste conduite par Jean Arthuis aux dernières élections européennes ? Il serait donc dommage de barrer la route à une jeune femme qui voit s’ouvrir devant elle une carrière prometteuse.

Mais il n’est pas impossible que Mme Jouffe s’estime vengée au soir du 13 décembre (second tour). En effet, en cas de défaite de Marc Le Fur, l’obtention d’un sixième siège en Ille-et-Vilaine n’est pas assurée. Très modestement, lors des régionales de 2010, la droite s’était contentée de 5 sièges.

C’est une méthode que M. Hutin connait bien puisque son épouse en profita en d’autres temps (1998). Désireuse de devenir conseillère régionale, elle bénéficia d’un passe-droit accordé par M. Méhaignerie. Sur la liste de droite en Ille-et-Vilaine, on lui donna une place éligible, celle occupée par Jean-Baptise Lelièvre, conseiller général de Redon et conseiller régional depuis la création de l’institution régionale. Rétrogradé, M. Lelièvre ne fût pas élu, une perte pour le Pays de Redon dont il défendait avec ardeur les intérêts. Quand à Jeanne Hutin, elle brilla par son silence et son inexistence politique ; elle faisait de la figuration à l’hôtel de Courcy – mais elle était la femme du patron d’Ouest-France

Bernard Morvan

Crédit photo  :  DR
[cc] Breizh-info.com, 2014, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

.
- Je soutiens BREIZH-INFO - spot_img

États-Unis. Des experts de la FDA redoutent les effets secondaires d’une 3e dose de vaccin chez les jeunes

Aux États-Unis, la campagne de rappel pour une troisième injection de vaccin à l'ensemble de la population a été...

Economie. Une société à la chinoise après l’effondrement ?

Notre économie est en phase terminale... et le gouvernement s'apprête à débrancher le patient ! Affirmant que le pass-sanitaire...

Articles liés