Gènes Intelligence Humaine QI Génétique Cerveau Cerveaux

Une étude récente publiée dans la revue scientifique à comité de lecture Intelligence est dédiée à l’analyse du QI moyen des différences régionales dans 22 pays, dont la France. L’occasion de se replonger dans des données récoltées auprès de conscrits dans les années 50 et qui donnent, forcément imparfaitement, une idée du QI moyen de chaque département français aujourd’hui.

Une étude globale sur les régions de 22 pays

L’introduction de l’étude rappelle la pertinence de l’étude des différences intellectuelles entre individus et groupes humain.

« Il a été prouvé dans de nombreuses études que l’intelligence individuelle est positivement corrélée à une large gamme de phénomènes économiques, sociaux et démographiques. Cela inclut les résultats scolaires, les réalisations intellectuelles, le revenu, le statut économique et social, la santé et même la longévité. Inversement, l’intelligence est négativement corrélée à des variables comme la mortalité infantile et la criminalité. Cette relation a également été prouvée au niveau des groupes, incluant les quartiers d’une ville, les villes au sein d’un pays, les nations elles-mêmes et enfin les régions au sein d’un même pays. »

Cette étude de Richard Lynn, John Fuerst et Emil Kirkegaard (qui nous avait donné un entretien il y a un an sur l’intelligence humaine) vise justement à mener une étude quantitative pour montrer que les différences intellectuelles entre les régions sont bien reliées à ces divers facteurs énumérés ci-dessus.

Et la corrélation est bien confirmée. En faisant la moyenne de tous les résultats région par région puis pays par pays, les corrélations sont les suivantes :
– Entre intelligence et revenus : 0.56
– Réussite scolaire : 0.59
– Santé : 0.49
– Catégorie socio-économique : 0.55

Enfin, la criminalité est bien négativement corrélée à l’intelligence (- 0.20).

Au sein des nations, il existe donc bien des différences régionales intellectuelles moyennes.

En France, la région parisienne attirait les talents

Les données sur la France datent de 1958 et ont été récoltées auprès de conscrits masculins de l’armée française. Elles ont été réutilisées par Richard Lynn une première fois en 1980 avant de servir à cette étude quantitative.
Les enseignements de cette étude sont donc avant tout mathématiques (calcul de corrélations) et historiques (une image de la France de 1958).

« Les QI moyens les plus élevés ont été obtenus dans la région parisienne et les plus bas en Corse. Ces QI départementaux sont positivement corrélés avec les revenus moyens (0.61), avec la réussite intellectuelle indexée sur le nombre de membres à l’Institut de France (0.26) […] et avec la migration nette entre 1801 et 1954 (0.56). » Sur ce dernier point, les chercheurs proposent une hypothèse : « La migration en provenance de départements pauvres à bas QI moyen et à destination de département riches à plus haut QI moyen a été sélective et a ainsi augmenté le QI moyen dans la région parisienne. »

Les QI moyens de tous les départements

Les données sur la France sont anciennes. Évidemment, les données sont forcément datées mais ce sont les seules et, globalement, elles permettent de donner une bonne image de la réalité.

Il est cependant nécessaire de garder en tête deux éléments importants :
Premièrement, la baisse récente du QI moyen français et les vagues d’immigration extra-européenne ont pu avoir un impact significatif sur certaines zones du territoire.

Ensuite, plus important encore, certaines régions encore enclavées en 1958 (comme certaines parties de la Bretagne ou de la Corse) ont certainement vu le QI moyen local augmenter significativement grâce aux progrès de la santé, de l’éducation et de la nutrition.

Globalement, il est très probable que, sous l’influence des déplacements de population et des éléments cités précédemment, les différences de QI moyen entre les départements se soient lissées. Les départements aux QI moyens les plus bas en 1958 ont certainement vécu une hausse significative de ceux-ci. A contrario, il est quasiment certain également que le département de la Seine-Saint-Denis possède un QI moyen désormais largement inférieur à 102.

Le QI moyen était présenté dans cette étude avec une moyenne à 10.5. Tous les résultats qui suivront seront calculés à partir de ce résultat pour arriver au QI moyen actuel français de 97, plus conforme aux mesures modernes de comparaison des QI moyens entre nations et régions. Le QI de 100 est, par convention dans ce genre d’études comparatives, celui d’un échantillon de la nation britannique.
Pour effectuer ce calcul approximatif, la formule suivante a été utilisée : =(((QI 1958 – 10,5) / STDEVA(Ensemble des QI)) * 2,14) + 97. Merci à Emil Kirkegaard pour son aide précieuse.

Pour les départements créés après 1958 à partir de plusieurs départements, une estimation basée sur la moyenne de ces anciens départements a été réalisée.

Département QI 1958 Base 97
Ain 96,4
Aisne 96,1
Allier 95,7
Alpes de Haute-Provence 96,4
Alpes-Maritimes 98,9
Ardèche 93,7
Ardennes 98,1
Ariège 96,2
Aube 97,0
Aude 97,2
Aveyron 93,5
Bas-Rhin 99,8
Bouches du Rhône 98,3
Calvados 96,2
Cantal 91,8
Charente 96,2
Charente Maritime 96,4
Cher 98,3
Corrèze 96,8
Corse du Sud 90,2
Côte d’Or 97,8
Côtes d’Armor 95,4
Creuse 95,7
Deux-Sèvres 96,8
Dordogne 95,9
Doubs 99,2
Drôme 96,2
Essonne 101,1
Eure 95,6
Eure-et-Loir 95,6
Finistère 98,7
Gard 97,5
Gers 94,8
Gironde 97,6
Haute-Corse 90,2
Haute-Garonne 97,6
Haute-Loire 94,2
Haute-Marne 96,4
Hautes-Alpes 96,7
Haute-Saône 97,3
Haute-Savoie 96,7
Hautes-Pyrénées 97,0
Haute-Vienne 97,2
Haut-Rhin 96,7
Hauts-de-Seine 102,0
Hérault 98,7
Ille-et-Vilaine 95,6
Indre 96,5
Indre-et-Loire 96,8
Isère 96,5
Jura 99,4
Landes 95,1
Loire 97,0
Loire-Atlantique 98,6
Loiret 98,6
Loir-et-Cher 95,7
Lot 96,5
Lot-et-Garonne 95,9
Lozère 96,1
Maine-et-Loire 97,3
Manche 95,0
Marne 97,6
Mayenne 95,6
Meurthe-et-Moselle 98,6
Meuse 97,6
Morbihan 94,5
Moselle 96,8
Nièvre 96,7
Nord 98,4
Oise 96,4
Orne 95,7
Paris 103,1
Pas-de-Calais 96,5
Puy-de-Dôme 96,2
Pyrénées-Atlantiques 95,0
Pyrénées-Orientales 97,5
Rhône 99,5
Saône-et-Loire 98,6
Sarthe 96,1
Savoie 96,4
Seine-et-Marne 98,6
Seine-Maritime 96,8
Seine-St-Denis 102,0
Somme 96,1
Tarn 95,7
Tarn-et-Garonne 96,2
Territoire-de-Belfort 99,8
Val-de-Marne 102,0
Val-d’Oise 101,1
Var 97,9
Vaucluse 96,7
Vendée 96,2
Vienne 95,7
Vosges 97,5
Yonne 97,3
Yvelines 101,1


Sur le sujet des différences intellectuelles moyennes entre les populations :

Les progrès de la génétique confirment que les différences intellectuelles sont largement héritables
Manger du poisson améliorerait le QI des enfants comme des adultes
Quel que soit le milieu d’où l’on vient, l’intelligence est majoritairement génétique
Ce que Laurent Alexandre n’osera jamais dire sur le QI [Tribune libre]

Sciences. 536 gènes liés à l’intelligence découverts, une percée majeure

Les enfants réfugiés sud-soudanais auraient un QI extrêmement faible
Taille du cerveau et intelligence seraient fortement liées
Sciences. Quarante gènes de l’intelligence découverts

Baisse du QI moyen en France : l’influence de l’immigration ?
[20 an après] The Bell Curve : Le QI moyen diffère entre les groupes ethniques
Danemark. Les conscrits extra-européens ont un QI inférieur à celui des conscrits européens
Emil Kirkegaard : « Le quotient intellectuel mondial est à peu près de 85 » [Entretien]

Selon un généticien américain, l’existence de différences raciales serait réelle
Intox. Selon une philosophe, « l’idée que l’intelligence est déterminée, innée a été abandonnée »

Crédit photo : Allan Ajifo [CC BY 2.0]
[ccBreizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.