Suite au décès d’un jeune connu des services de police, violentes émeutes ethniques à Nantes [Vidéos] [MAJ : il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt]

A LA UNE

L’immigration clandestine redouble en Mer Méditerranée, l’Union européenne baisse la garde

Il y a un an, trois organisations internationales paragouvernementales prédisaient un afflux massif de clandestins en Europe lors du...

Santé. Le rhume des foins empoisonne la vie de plus en plus de Français

Rhume persistant, yeux rouges et larmoyants, éternuements… l'omniprésence du Covid-19 dans l'actualité ne doit pas faire oublier que le...

Michel Maffesoli (L’Ère des soulèvements) : « Ce vitalisme que l’élite ne veut pas voir me donne espérance » [Interview]

Les éditions du Cerf viennent d'éditer un nouvel ouvrage important de Michel Maffesoli intitulé « l'Ère des soulèvements »....

De la belle aube au triste soir. La tragédie d’une famille française en Algérie [Interview]

Il n’est pas de vie qui ne soit inextricablement mêlée à notre histoire collective. Le livre De la belle...

MAJ 14 h 23 : Pendant que Johanna Rolland arpente les quartiers pour assurer « la paix sociale », des artisans de Nantes découvrent leurs chantiers, consternés.

MAJ 11 h 20 : Le jeune homme en question « était un délinquant recherché par la police et la justice française. Il faisait l’objet d’un mandat d’arrêt ». C’est ce qua déclaré ce matin Daniel Chomette, secrétaire général du syndicat Unité-SGP Police FO. C’est à Creil, dans le département de l’Oise, que ce mandat a été émis. Et ce, pour vol en bande organisée.

Un individu d’origine africaine âgé de 22 ans a été mortellement blessé mardi soir lors d’un banal contrôle de police dans le quartier « sensible » du Breil-Malville, à Nantes. De violentes émeutes ont aussitôt éclaté dans plusieurs quartiers de la banlieue nantaise.

Quartier du Breil-Malville à Nantes, nuit du 3 au 4 juillet 2018

Scènes d'émeutes et importantes dégradations dans la nuit du 3 au 4 juillet 2018, quartier du Breil-Malville à Nantes.

Posted by Breizh-Info on 2018 m. liepos 4 d., trečiadienis

Les pompiers interviennent dans le quartier du Breil-Malville (Nantes)

Les forces de l'ordre ainsi que les pompiers de #Nantes ont été mobilisés une grande partie de la nuit dans le quartier du Breil-Malville.

Posted by Breizh-Info on 2018 m. liepos 4 d., trečiadienis

Les dégradations sont importantes au Breil-Malville (Nantes)

Divers incendies ont été allumés dans le quartier du Breil-Malville (#Nantes) mais aussi dans les quartiers des #Dervallières et de #Malakoff.

Posted by Breizh-Info on 2018 m. liepos 4 d., trečiadienis

Interpellé par des CRS pour un contrôle approfondi de son identité « après des infractions commises par un véhicule », le conducteur du véhicule, BoubaKar (et non pas Mamadou D, identité usurpée par ce dernier) aurait refusé d’obtempérer. En tentant de prendre la fuite, il aurait percuté un policier. Un collègue de ce dernier a alors ouvert le feu sur le véhicule. Touché à la carotide, le conducteur est décédé peu après. Selon la police, la victime était connue pour des affaires de vols, de trafic de drogue et de délits routiers.

Cet événement a aussitôt déclenché des émeutes dans le quartier du Breil, mais aussi dans les quartiers multiethniques des Dervallières et de Malakoff. Des voitures, des commerces et des bâtiments publics ont été incendiés. Les dégâts sont très importants.

quartier
Crédit photo : Breizh-info.com

quartier
Crédit photo : Breizh-info.com

Des tirs s’apparentant à de la Kalachnikov ont été entendus.

quartier
Crédit photo : Breizh-info.com

quartier
Crédit photo : Breizh-info.com

quartier
Crédit photo : Breizh-info.com

Arrivée sur les lieux au milieu de la nuit, la maire de Nantes (PS), a lancé un appel au calme. « Mes premières pensées vont à ce jeune homme mort, à sa famille, à tous les habitants de ce quartier, de nos quartiers », a cru bon de déclarer Johanna Rolland. « La police et la justice dans son indépendance devront faire la clarté et la plus totale des transparences sur ce qui s’est passé ce soir », a-t-elle précisé, pointant du doigt la police.

Avant d’ajouter : « mais l’urgence ce soir, c’est l’appel au calme dans nos quartiers ». Sera-t-elle entendue ? Dans ces quartiers, en effet, malgré un « tissu associatif » très largement subventionné par la métropole nantaise, les tirs d’armes sont de plus en plus fréquents.

A noter enfin qu’alors que Facebook et Twitter n’hésitent pas à pratiquer la censure de masse (validée par le gouvernement) concernant les comptes dissidents politiques, la page d’extrême gauche Nantes Révoltée, influente avec ses 66 000 like, appelle carrément publiquement à l’émeute et qualifie les policiers de « tueurs » :

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2018, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

« Il ne faut pas s’étonner après qu’il y ait des cas de Covid qui se multiplient ». J’ai croisé un couple de cons...

J’ai croisé un couple de cons. Nous étions Jeudi, pour l’Ascension, à nous balader en famille et entre amis....

Patrick Buisson interrogé par Charlotte d’Ornellas : « La modernité nous met face à notre propre vide » [Interview]

Patrick Buisson politologue et ancien conseiller personnel du président Sarkozy, publie un nouvel essai qui raconte tout ce que...

1 COMMENTAIRE

Il n'est plus possible de commenter cet article.

Articles liés

Nantes. La Bottière, un quartier décidément très « sensible »… pour les policiers

Le 1er décembre vers 0h45, au coin de l’ancienne propriété épiscopale de la Basinerie à la Bottière, les policiers interpellent un homme défavorablement connu...

Nantes. Échauffourées et voitures brûlées : les casseurs s’en donnent à cœur joie près des lycées de banlieues « sensibles »

Ce que l’extrême-gauche nantaise, toujours prompte à défendre ses dealers, appelle pudiquement des « refus lycéens de la réforme du bac » se transforme en...

Avec Florian bachelier (LREM) , on ne rigole pas

Avec Florian bachelier, on ne rigole pas. L’ordre doit régner. Surtout lorsque ce sont les gilets jaunes qui viennent le troubler. La classe dominante...

Nantes. Émeute au Breil-Malville après une interpellation : deux véhicules brûlés

L’interpellation ce mercredi 24 octobre, vers 17 heures, d’un mineur de 17 ans qui circulait sur un scooter signalé volé dans le quartier multiethnique...