« Des populations moins intelligentes que d’autres ? », titre provocateur ou simple réalité scientifique ? Le sujet des différences de quotient intellectuel moyen entre les groupes de populations reste hautement polémique.

Une vidéo récente du média Sunrise apporte quelques éléments de réponse. Notamment en s’appuyant sur les travaux de David Reich, généticien respecté et professeur à Harvard. Dans une tribune publiée dans le New York Times, ce dernier affirme ainsi que « les études génétiques récentes ont démontré qu’il existait des différences génétiques entre les populations ». Mais également que « les influences génétiques sur […] la cognition vont différer entre les populations. »

Par ailleurs, depuis plusieurs années, des études scientifiques destinées à évaluer le quotient intellectuel moyen des différentes populations révèlent des résultats plutôt constants : l’Asie de l’est arrive en tête avec un QI moyen de 105, devant l’Europe (100), le Proche-Orient et le Maghreb (85) puis l’Afrique subsaharienne (75).

La question de ces différences de QI moyen, notamment concernant l’Afrique subsaharienne, est toujours une thématique sulfureuse. D’autant plus lorsque l’on apprend que ces Africains subsahariens, quand ils vivent depuis plusieurs générations dans un pays européen offrant de bonnes conditions de vie et une bonne éducation, ont alors un QI moyen de 85. Soit une différence persistante de 15 points entre cette population extra-européenne et les Européens de souche…

Les propos rapportés dans cette vidéo sont étayés par un document réunissant de nombreuses sources.

Le sujet des différences intellectuelles moyennes entre les populations sur Breizh-info.com, c’est aussi :

Crédit photo : Sunrise.tube
[cc] Breizh-info.com, 2019, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine – V