Italie. SOS Méditerranée fait pression pour débarquer plus de 400 migrants, les autorités cèdent

A LA UNE

Il y a Zemmour et Naulleau, mais aussi « Zemmour et Bolloré »

Passer d’une chaîne d’information (Cnews) à une station généraliste (Europe 1), voilà l’une des tâches auxquelles Vincent Bolloré s’attaque...

Napoléon : « Ma vie est un roman »

Ce mot, peut-être apocryphe, ne manque pas, de toute façon, de justesse. C’est d’ailleurs pourquoi Napoléon Bonaparte a autant...

Brest. Une semaine « brûlante » dans les quartiers « sensibles » de Pontanézen et Bellevue

Brest a été le théâtre de plusieurs épisodes de violence urbaine, dans les quartiers de Pontanézen et de Bellevue,...

Il y a 100 ans était fondée l’Irlande du Nord. Quelle histoire ? Quel avenir ? Explications et sondage.

Ce 3 mai 2021, l'Irlande du Nord fête les 100 ans de sa création. Entité britannique, la province britannique...

La Bretagne, région française la plus impliquée dans la traite des Noirs ?

Des Bretons ont joué un rôle massif dans le commerce des esclaves, un business florissant de l'époque des Lumières....

En Italie, SOS Méditerranée et son navire Ocean Viking ont obtenu l’autorisation de débarquer de nouveau des centaines de clandestins dans un port sicilien, dont près de 50 testés positifs au Covid-19. L’ONG pro-migrants qui est par ailleurs soutenue financièrement par plusieurs collectivités bretonnes…

SOS Méditerranée : plus de 400 migrants débarqués en Sicile

Le manège migratoire a repris en Mer Méditerranée. Après avoir évoqué à la fin du mois de janvier le retour devant les côtes libyennes du navire affrété par SOS Méditerranée, l’Ocean Viking n’aura donc pas mis longtemps avant de débarquer à nouveau des clandestins extra-européens dans un port italien : plus de 370 individus le 25 janvier dans le port sicilien d’Augusta.

En usant d’une méthode bien rodée, à savoir le chantage humanitaire envers les autorités italiennes, le navire, qui avait repris la mer entre temps, a fait de nouveau pression voilà quelques jours pour « débarquer en urgence » 422 migrants repêchés autour du 4 février au large de la Libye.

Dans un communiqué de presse daté du 7 février, l’ONG pro-migrants, par l’intermédiaire de Luisa Albera, coordinatrice des opérations de recherche et de secours sur le navire, déclarait qu’« il est maintenant obligatoire, pour les États pouvant nous apporter de l’assistance, de coopérer ensemble afin de nous trouver un port sûr pour débarquer ces survivants sans délai ».

Quelques heures après cette injonction, les autorités italiennes cédaient en accordant à l’Ocean Viking de débarquer ses migrants dans ce même port sicilien d’Augusta.

Près de 50 cas de Covid-19 parmi les clandestins

Si, à bord, huit cas avérés de Covid-19 avaient été recensés par l’équipage, une fois à terre, les autorités siciliennes ont pour leur part indiqué avoir dénombré 49 tests positifs au Covid-19 parmi les 422 migrants débarqués les 8 et 9 février. Quant à l’origine de ces centaines de nouveaux clandestins foulant le sol européen, la majorité d’entre eux proviendrait du Mali, de Côte d’Ivoire et du Soudan.

Il est à noter par ailleurs que parmi les individus débarqués en Sicile ces derniers jours, certains sont décrits par SOS Méditerranée comme étant des « mineurs isolés ». Une catégorie bien connus des contribuables français puisque le coût de leur prise en charge serait d’environ 50 000 euros par personne selon une estimation réalisée en 2018.

Enfin, puisqu’il est ici question d’argent public, rappelons que plusieurs collectivités ont lancé il y a quelques jours une plateforme pour soutenir financièrement SOS Méditerranée et ses débarquements de migrants à répétition dans les ports européens. La Bretagne, par l’intermédiaire des maires de Rennes, de Nantes et du Conseil régional (entre autres) est d’ailleurs très bien représentée dans cette incitation tacite à l’immigration extra-européenne.

Crédit photo : DR (photo d’illustration)
[cc] Breizh-info.com, 2021, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

.
- Je soutiens BREIZH-INFO -

Super Thursday. On vote ce jeudi en Angleterre, en Ecosse et au Pays de Galles lors d’élections cruciales

Le Royaume-Uni vote ce jeudi 6 mai. Tout le Royaume-Uni ? Non, car l'Irlande du Nord ne participe pas...

Terrorisme, la menace sans fin. Nouveau numéro de la revue Conflits

C'est un sujet particulièrement d'actualité que traite la revue de Géopolitique Conflits, ce mois-ci. Avec un dossier consacré au...

Articles liés

Loire-Atlantique. Le préfet va-t-il capituler sur la régularisation d’un migrant « face à l’émotion » ? [MAJ : Capitulation de la Préfecture]

MAJ du 27 avril 6h50 : Comme c'était prévisible, le Préfet de Loire-Atlantique, qui n'hésite pas à envoyer ses troupes faire de la répression...

« L’Allemagne. Mais normale » : l’AfD vote contre le port du masque obligatoire [Vidéo]

Réunie le week-end dernier lors d'un congrès à Dresde dans la perspective des élections législatives allemandes de septembre, la formation politique AfD va mener...

Italie. SOS Méditerranée débarque à nouveau des migrants africains subsahariens en Sicile

Plus de 100 migrants clandestins ont été débarqués en Italie par le navire de SOS Méditerranée, l'Ocean Viking. L'immense majorité provient d'Afrique noire tandis...

Chypre. Une barrière de 11 km contre l’immigration extra-européenne illégale

La République de Chypre a débuté la construction d'une barrière anti-immigration devant à terme couvrir 11 km de frontières avec la partie turque de...